Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘peut-être’

Maintenant j’écris des oiseaux (Julio Cortázar)

Posted by arbrealettres sur 11 février 2018




    
Maintenant j’écris des oiseaux.
Je ne les vois pas venir, ne les choisis pas,
d’un coup ils sont là, sont ceci,
une nuée de mots
se posant
un
par
un

sur les fils de fer de la page,
piaillant, picotant, pluie d’ailes
et moi sans pain à leur donner, les laissant
seulement venir. Peut-être
est-ce cela un arbre

ou peut-être
l’amour.

(Julio Cortázar)

 

Recueil: Crépuscule d’automne
Traduction: Silvia Baron Supervielle
Editions: José Corti
Publicités

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Peut-être est-ce pour sentir jaillir (Edward Estlin Cummings)

Posted by arbrealettres sur 3 février 2018



Illustration: Pascal Renoux
    
peut-être est-ce pour sentir jaillir
le poisson d’argent de sa nudité
avec d’agréables nageoires effilées,

que ma jeunesse a voyagé vers elle ces années

durant ou pour prendre au collet le penchant
timide de son esprit pour mon esprit

que je suis venu par de petits pays au oui

de sa jeunesse.
Et si quelqu’un entend
ce que je dis—qu’il me soit clément:
parce que j’ai fait le voyage tout seul
dans les forêts du merveilleux,
et que mes pieds ont connu assurément
les chemins paisibles et les furieux,

et parce qu’elle est si belle

(Edward Estlin Cummings)

 

Recueil: XLI Poèmes
Traduction: Thierry Gillyboeuf
Editions: La Nerthe

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Peut-être je vivrai toujours (Pascal Commère)

Posted by arbrealettres sur 22 janvier 2018



Illustration: Cathy Delanssay

    

Peut-être je vivrai toujours,
dit le murmure

(Pascal Commère)

 

Recueil: Des laines qui éclairent
Traduction:
Editions: Obsidiane & Le temps qu’il fait

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

PENSÉE PIEUSE (Giorgio Caproni)

Posted by arbrealettres sur 17 décembre 2017




    
PENSÉE PIEUSE

L’immensité de Dieu,
réside-t-elle peut-être dans sa non existence?

***

PENSIERO PIO

Sta forse nel suo non essere
l’immensità di Dio?

(Giorgio Caproni)

 

Recueil: Le mur de la Terre
Traduction: Philippe Di Meo
Editions: Atelier la Feugraie

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Le divers décroît (Victor Segalen)

Posted by arbrealettres sur 15 décembre 2017




    
Le divers décroît.
Là est le grand danger terrestre.

C’est donc contre cette déchéance
qu’il faut lutter, se battre,

– mourir peut-être avec beauté.

(Victor Segalen)

 

Recueil: Essai sur l’exotisme
Traduction:
Editions:

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LA RIVIERE (Raymond Queneau)

Posted by arbrealettres sur 14 décembre 2017





LA RIVIERE

D’arbres infortunés
seuls au bord de l’eau
la rivière si fine
écoute l’écho

les poissons d’aventure
meurent au fil pendu
la pierre sans histoire
dort à coeur perdu

A vélo
sur le pont
un homme tout rond
s’essouffle et fait oh oh

le pêcheur emporte à la maison
les saules, les cailloux, peut-être les goujons

(Raymond Queneau)

Illustration: Vincent Van Gogh

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Un simple courant d’air (Didier Carhen)

Posted by arbrealettres sur 12 décembre 2017




    
Un simple courant d’air
un chantier corporel
Une coulée d’encre
versée au ras du sol
la poésie s’achève
un coude de phrase opère
Les doigts croisés
pas plus
la vie
qui se réveille
Un trou lessivé d’être
ainsi de suite
tout vaut réparation
substitution peut-être
On vient
j’existe au bord des lèvres

(Didier Carhen)

 

Recueil: Les septs livres
Traduction:
Editions: La lettre volée

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un chant d’amour (Didier Carhen)

Posted by arbrealettres sur 12 décembre 2017



Illustration: Pascal Renoux
    
Un chant d’amour
peut-être
le jour venu
un vrai combat de chair
ailleurs
une voix de source
avec le coeur
qui veille
L’arbre, le ciel, le vent
rendus à la poussière
dehors prend l’eau
de pluie
comme le dessus
prend l’air
Quelqu’un appelle
on frotte la peau
les os
sans se brûler les ailes

(Didier Carhen)

 

Recueil: Les septs livres
Traduction:
Editions: La lettre volée

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Qui habite en moi ? (Luis Mizón)

Posted by arbrealettres sur 8 novembre 2017




    
Qui habite en moi ?
c’est une conversation à l’intérieur d’un mur
des enfants qui se disent un secret
peut-être l’âme
ou presque

(Luis Mizón)

 

Recueil: Poèmes d’eau et de lumière
Traduction:
Editions: Al Manar

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pourquoi ? (François Caradec)

Posted by arbrealettres sur 20 octobre 2017




Illustration: ArbreaPhotos

    

Pourquoi ?

Pourquoi toujours hier, jamais demain,
ni avant, ni après, ni pendant.

Pourquoi encore?

Toujours jamais
ici ou là, ni oui ni non, jamais assez.

Alors peut-être?

(François Caradec)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :