Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Philippe Jaccottet)’

Si c’était la lumière (Philippe Jaccottet)

Posted by arbrealettres sur 12 janvier 2022




    
Si c’était la lumière qui tenait la plume
l’air même qui respirait dans les mots,
cela vaudrait mieux.

(Philippe Jaccottet)

Recueil: L’encre serait de l’ombre
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Tu es assis (Philippe Jaccottet)

Posted by arbrealettres sur 12 janvier 2022



Illustration: Lucie Llong
    
Tu es assis
devant le métier haut dressé de cette harpe,

Même invisible, je t’ai reconnu,
tisserand des ruisseaux surnaturels.

(Philippe Jaccottet)

Recueil: L’encre serait de l’ombre
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

On imagine une comète qui reviendrait (Philippe Jaccottet)

Posted by arbrealettres sur 12 janvier 2022




    
On imagine une comète qui reviendrait
après des siècles du royaume des morts
et, cette nuit, traverserait le nôtre
en y semant les mêmes graines…

(Philippe Jaccottet)

Recueil: L’encre serait de l’ombre
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

On voit ces choses en passant (Philippe Jaccottet)

Posted by arbrealettres sur 12 janvier 2022




    
On voit ces choses en passant
(même si la main tremble un peu,
si le coeur boite),
et d’autres sous le même ciel :
les courges rutilantes au jardin,
qui sont comme les oeufs du soleil,
les fleurs couleur de vieillesse, violette.

Cette lumière de fin d’été,
si elle n’était que l’ombre d’une autre, éblouissante,
j’en serais presque moins surpris.

(Philippe Jaccottet)

Recueil: L’encre serait de l’ombre
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

On voit les écoliers courir (Philippe Jaccottet)

Posted by arbrealettres sur 12 janvier 2022




    
On voit les écoliers courir à grands cris
dans l’herbe épaisse du préau.

Les hauts arbres tranquilles
et la lumière de dix heures en septembre
comme une fraîche cascade
les abritent encore de l’énorme enclume qui
étincelle d’étoiles par-delà.

(Philippe Jaccottet)

Recueil: L’encre serait de l’ombre
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Voici ce qui est donné par l’amour (Philippe Jaccottet)

Posted by arbrealettres sur 12 janvier 2022



    

Voici ce qui est donné par l’amour,
le lieu de la lumière,
la certitude de l insaisissable
qui nous sauve!

C’est dans un tel commencement
que tout est proche,
que tout est présent,
qu’il n’y a plus besoin
d’aucune flèche,
d’aucune parole,

parce que la cible
n’existe pas encore,
ni la distance
au bout de laquelle on pourrait
la dresser…

(Philippe Jaccottet)

Recueil: L’encre serait de l’ombre
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Cet air qu’on ne voit pas (Philippe Jaccottet)

Posted by arbrealettres sur 12 janvier 2022




    
Cet air qu’on ne voit pas
porte un oiseau lointain
et les graines sans poids
dont germera demain la
lisière des bois.

Oh ! le cours de la vie
entêté vers en bas !

(Philippe Jaccottet)

Recueil: L’encre serait de l’ombre
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ô premiers jours de printemps (Philippe Jaccottet)

Posted by arbrealettres sur 12 janvier 2022




    
Ô premiers jours de printemps
jouant dans la cour d’école
entre deux classes de vent!

(Philippe Jaccottet)

Recueil: L’encre serait de l’ombre
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Songe (Philippe Jaccottet)

Posted by arbrealettres sur 21 octobre 2021



Songe à ce que serait pour ton ouïe,
toi qui es à l’écoute de la nuit,
une très lente neige
de cristal.

(Philippe Jaccottet)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Qui m’aidera ?… (Philippe Jaccottet)

Posted by arbrealettres sur 14 avril 2021




    
Qui m’aidera ?…

« Qui m’aidera ? Nul ne peut venir jusqu’ici.
Qui me tiendrait les mains ne tiendrait pas celles qui tremblent,
qui mettrait un écran devant mes yeux ne me garderait pas de voir,
qui serait jour et nuit autour de moi comme un manteau
ne pourrait rien contre ce feu, contre ce froid.
D’ici, j’atteste au moins qu’il est un mur
qu’aucun engin, qu’aucune trompette n’ébranle.
Rien ne m’attend plus désormais que le plus long et le pire. »

Est-ce ainsi qu’il se tait dans l’étroitesse de la nuit ?

(Philippe Jaccottet)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

Recueil: Leçons
Traduction:
Editions: Payot

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :