Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Philippe Jones)’

DROIT (Philippe Jones)

Posted by arbrealettres sur 6 juin 2018



DROIT

C’était le temps des grandes pluies,
pavés gras et fusils brillaient
et les paroles vénéneuses,
portes et serrures grinçaient.

Sur tout un continent les feuilles
tombaient avec indifférence.
Contre la grille il était grand
pâle, cheveux gris de silence.

Les yeux sans brume il souriait
les yeux au delà du voyage,
c’était la veille de sa mort
il souriait, les yeux sans âge.

C’était le temps des grandes hontes,
où les prisons étaient le port
d’hommes dressés, d’hommes vivants.

Il marchait droit, il marche encore

(Philippe Jones)

Illustration: Alberto Giacometti

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Toute phrase est gésine (Philippe Jones)

Posted by arbrealettres sur 9 mai 2018



Toute phrase est gésine
une vague à venir
et sans terme certain
à la croisée des sens
elle est graine porteuse
et selon la rencontre
elle sera ce fruit
et sa propre semence

(Philippe Jones)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Le peuplier veut s’élancer toujours (Philippe Jones)

Posted by arbrealettres sur 15 mars 2017



Un arbre fuselé scande le paysage de son exclamation.
Le peuplier veut s’élancer toujours, et son feuillage pépie de lumière.
Souvent à plusieurs, et côte à côte, ils se fondent en rideau.
Ils soulignent alors, comme des cils, le regard d’un étang,
ou filtrent les clins d’oeil d’un ruisseau.
C’est l’appel le plus aigu, le lien le plus vibrant
que la nature ai tracé entre terre et nuage.
Un souffle sans cesse l’habite,
et dans la plaine un clocher lui répond.

(Philippe Jones)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’arbre sur la pointe des pieds (Philippe Jones)

Posted by arbrealettres sur 14 mai 2016



L’arbre sur la pointe des pieds
Foule la poche des nuages
Et mes doigts allongés d’amour
Veulent déchiffrer ton visage

(Philippe Jones)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | 2 Comments »

Nous suivons l’ombre portée d’un espoir (Philippe Jones)

Posted by arbrealettres sur 18 mars 2016



Le sable n’oublie pas la pesée de nos jours,
les pavés se souviennent, malgré les pluies,
et si l’on retrouve nos traces,
c’est avec leur accord;
ainsi notre désert a ses fontaines,
lorsque tout semble s’égarer

Tout insecte s’enchaîne
en cherchant sa lumière

Nous suivons l’ombre portée d’un espoir

(Philippe Jones)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La forêt en silence (Philippe Jones)

Posted by arbrealettres sur 18 mars 2016



Il faut remonter souvent
vers les lieux de nos rencontres
pour y puiser des vivres,
sonder chaque point d’eau,
laisser un fruit mûrir;
si le parcours est long,
on s’émerveille alors
de la constance de nos pas

La forêt en silence
renouvelle ses feuilles

Et nous allons vers le bout de nous-mêmes

(Philippe Jones)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La peau touchée donne vie (Philippe Jones)

Posted by arbrealettres sur 16 mars 2016



La peau touchée donne vie
L’espace qui entoure se conduit en aveugle,
s’il ne s’arrête pas sur la chaleur possible d’un visage
Ta robe est faite pour rire
le silence est troué par la douceur des doigts,
il éclate et la forêt le remplit,
ton sol monte au soleil

L’herbe se livre à la main

(Philippe Jones)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nous vivons à l’appui de nos attentes (Philippe Jones)

Posted by arbrealettres sur 13 mars 2016



Hors du versant de l’ombre,
nous, ce désir,
accède aux plus hautes falaises et accueille,
debout, les témoins du vent,de la soif
et tous les échos des tensions que nous sommes

Un chien se plaint là-bas
de l’absence d’un maître

Nous vivons à l’appui de nos attentes

(Philippe Jones)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Sous un rideau de bruine (Philippe Jones)

Posted by arbrealettres sur 22 août 2015


bruine

Sous un rideau de bruine
un gris cache une attente.

(Philippe Jones)

Posted in poésie | Tagué: , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :