Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘pingouin’

Tous les enfants (Alain Bosquet)

Posted by arbrealettres sur 4 novembre 2016




Tous les enfants, vous le savez, sont des navires
qu’un proverbe pareil aux brises les plus douces
conduit, syllabe après syllabe, au continent
où les pingouins dorés murmurent des poèmes.

Tous les enfants, vous le savez, sont des bouleaux
qui dans la nuit, en demandant pardon, écartent
leurs branches, leur écorce, et vont, jusqu’au vertige,
danser sur la grand-place, au milieu des poulains.

Tous les enfants, vous le savez, sont des comètes
venues nous rendre hommage au nom d’un autre azur,
d’une autre vérité, d’une autre fable; et nous,

adultes par défaut, saurons-nous les convaincre
de s’attarder ici le temps d’un bref bonheur,
avant de repartir chez les étoiles folles?

(Alain Bosquet)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Au pas des oiseaux (Lavinia Greenlaw)

Posted by arbrealettres sur 3 octobre 2016



Les nuits blanches emplument mon esprit,
Je suis un géant de l’insomnie, aussi haut
que la falaise où les pingouins pondent des oeufs chancelants
qui vacillent brutalement, telles des larmes.

Ils ne roulent pas. Mon esprit roule.
Pour dormir, je dois penser comme les oiseaux,
camouflage, appeaux, patrouilles.

Les chevaliers gambettes prennent l’herbe d’assaut,
postent des sentinelles
sur les poteaux télégraphiques, aussi tendus
que les huîtriers qui, dans tous leurs états,
crient plus fort que leurs petits pour tromper les corbeaux
qui haussent les épaules, fanfaronnent, chargent.

A trois heures du matin, un cormoran plonge.
Aiguille noire, nuit qui tombe, mes yeux se ferment.

(Lavinia Greenlaw)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mes résidences (Michel Besnier)

Posted by arbrealettres sur 20 mai 2016



Mes résidences

Je n’habite pas du côté de l’océan
mais du côté de la goutte d’eau

Je n’habite pas du côté de la forêt
mais du côté du brin d’herbe

Je n’habite pas du côté de l’ouragan
mais du côté du courant d’air

Je n’habite pas du côté de l’aigle
mais du côté du pingouin

Dites-moi où vous habitez
si vous habitez mon quartier

Je viendrai un de ces jours
vous dire un petit bonjour

(Michel Besnier)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mes résidences (Michel Besnier)

Posted by arbrealettres sur 7 mai 2016



Mes résidences

Je n’habite pas du côté de l’océan
mais du côté de la goutte d’eau

Je n’habite pas du côté de la forêt
mais du côté du brin d’herbe

Je n’habite pas du côté de l’ouragan
mais du côté du courant d’air

Je n’habite pas du côté de l’aigle
mais du côté du pingouin

Dites-moi où vous habitez
si vous habitez mon quartier

Je viendrai un de ces jours
vous dire un petit bonjour

(Michel Besnier)

 Illustration: Laurent Chéhère

 

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Quand il fait très chaud (Michel Besnier)

Posted by arbrealettres sur 7 mai 2016



magasin 3

Quand il fait très chaud
je joue au pingouin
dans le bleu et blanc
du rayon yaourts

Quand il fait très froid
je joue au chimpanzé
dans le jaune et rouge
du rayon exotique

Quand il fait entre chaud et froid
je ne joue pas je compare les prix

(Michel Besnier)

 

 

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :