Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘poêle’

Le ronron de chat (Jean-Hugues Malineau)

Posted by arbrealettres sur 9 septembre 2017



Le vieux poêle impuissant
c’est le ronron de chat
qui réchauffe la chambre.

(Jean-Hugues Malineau)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | 2 Comments »

Les brumes se sont dissipées (Jack Kerouac)

Posted by arbrealettres sur 19 août 2017



Les brumes se sont dissipées, j’ai
Fermé les yeux -,
Le poêle a fait la conversation

***

Mists blew by, I
Closed my eyes, –
Stove did the talking

(Jack Kerouac)

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , , | 4 Comments »

LE PETIT POISSON ET LE PÊCHEUR (Jean de la Fontaine)

Posted by arbrealettres sur 9 août 2017



 

LE PETIT POISSON ET LE PÊCHEUR

Petit poisson deviendra grand,
Pourvu que Dieu lui prête vie.
Mais le lâcher en attendant,
Je tiens pour moi que c’est folie ;
Car de le rattraper il n’est pas trop certain.

Un Carpeau qui n’était encore que fretin
Fut pris par un Pêcheur au bord d’une rivière.
« Tout fait nombre, dit l’homme en voyant son butin ;
Voilà commencement de chère et de festin :
Mettons-le en notre gibecière. »
Le pauvre Carpillon lui dit en sa manière :
« Que ferez-vous de moi ? je ne saurais fournir
Au plus qu’une demi-bouchée ;
Laissez-moi Carpe devenir :
Je serai par vous repêchée.
Quelque gros Partisan m’achètera bien cher,
Au lieu qu’il vous en faut chercher
Peut-être encor cent de ma taille
Pour faire un plat. Quel plat ? croyez-moi ; rien qui vaille.
– Rien qui vaille ? Eh bien soit, repartit le Pêcheur ;
Poisson, mon bel ami, qui faites le Prêcheur,
Vous irez dans la poêle ; et vous avez beau dire,
Dès ce soir on vous fera frire. »

Un Tien vaut, ce dit-on, mieux que deux Tu l’auras :
L’un est sûr, l’autre ne l’est pas.

(Jean de la Fontaine)

Illustration: Marc Chagall

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 8 Comments »

CE MATIN À MON REVEIL (Olav H. Hauge)

Posted by arbrealettres sur 28 juillet 2017



CE MATIN À MON REVEIL

Ce matin à mon réveil,
les vitres étaient couvertes de givre,
je me tenais au chaud dans les braises d’un bon rêve
et le poêle répandait
dans la pièce
la chaleur
d’une bûche mijotée toute la nuit.

(Olav H. Hauge)

Découvert ici chez Lecture/Ecriture

Illustration: Ráed Al-Rawi

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

En rêve tu es mienne (Attila Jozsef)

Posted by arbrealettres sur 22 mai 2017



    
En rêve tu es mienne

Notre bonheur s’est tapi, muet,
Nous écoutions cachés dans un silence secret.
Même les flammes du poêle dansaient avec bonheur,
L’ardeur de l’amour desséchait nos lèvres.
Même l’austère pendule ne bourdonnait pas.
Les murs blancs et fiers en furent abasourdis …

En rêve, tu es toujours à moi toute entière.
Parfois, même réveillé, je crois encore à nos baisers.

(Attila Jozsef)

Découvert ici: http://laboucheaoreilles.wordpress.com/

Recueil: Le mendiant de la beauté
Traduction: Francis Combes, Cécile Guichard, Georges Kassai
Editions: Le temps des cerises

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ils ne veulent pas écouter mes doigts (Hans Lodeizen)

Posted by arbrealettres sur 18 mai 2017



 


    
ils ne veulent pas écouter mes doigts
ils ont joué avec des mouches
ils trouvent que la vie est une récréation
et la terre une cour

ils ont marché dans les prés
ils ont croisé les vaches
ils ont couru.
je suis seul et sans eux, ils me croisent et c’est un autre
ils sont d’autres quand ils me croisent
je les aime dans mes rêves.

c’est pourquoi je rêve: pour être un poêle
dans une vieille chambre, un gros monstre
ronronnant voluptueux et bienfaisant.

le poêle aspire mon amour.

(Hans Lodeizen)

 

Recueil: Poètes néerlandais de la modernité
Traduction: Saskia Deluy
Editions: Le Temps des Cerises

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le poisson disait au canard (Omar Khayam)

Posted by arbrealettres sur 1 avril 2017



Le poisson disait au canard dans la poêle.
“Crois-tu que l’eau remontera le cours de la rivière?”
Le canard répondit: “Quand nous serons rôtis,
qu’importe que le monde soit mer ou mirage?”

(Omar Khayam)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LA CHANDELEUR (Gaston Couté)

Posted by arbrealettres sur 1 février 2017



pieter-aertsen-chandeleur-ll-800x600

LA CHANDELEUR

L’hiver est long, les temps sont durs
Et la vie n’est pas gaie.
J’avons pus d’farin’ qu’eun’ mesur’
Dans un racoin d’la maie.
J’avons qu’un bout d’salé pas cuit
Dont l’dessus est tout blême ;
Mais coumm’ c’est la Chand’leur an’hui,
Faisons des crêpes tout d’même !

C’est la Chand’leur, mes pauvr’ers gens,
Faisons des crêp’s dans la ch’minée
A seul’fin d’avouèr de l’argent
Toute l’année !

Pour dev’ni’ rich’ faut travailler.
Que tout le mond’se hâte !
Mari’, dans le grand saladier
Tu vas battre la pâte.
V’là d’l’ajonc qui brûle en lançant
Des tas d’petit’s étouéles.
Allons ! pé Mathieu, cré bon sang !
T’nez bon la queu’ d’la poêle !

Disez les fill’s, disez les gas !
Qui qu’en fait sauter eune?
Ah ! la bell’crêpe que voilà !
Alle est rond’comme eune leune,
Eune’ Deuss’! Mari’ je n’t’aim’rai p’us
Si tu veux pas la prendre…
– Sacré couillon tu l’as foutu’
Au beau mitan des cendres !

Depis que je fêtons cheu nous
Quand la Chand’leur s’amène
Je soumm’s core à trouver un sou
Dans l’talon d’nout’ bas d’laine ;
Mais pisqu’an’hui nous v’là chantant
Devant les crêp’s qui dansent,
C’est toujou’s eun’ miett’ de bon temps
D’gagné su’ l’existence !

Pendant c’temps-là j’ruminons pas
Nos mille et mill’misères :
Les vign’s qu’ont le phylloxera,
Et la vache qu’est en terre.
Et moué que je vas être vendu !
Bah ! si l’huissier arrive
Je lui coll’rons la poêle au cul
Pour y montrer à vivre !

(Gaston Couté)

 Illustration: Pieter Aertsen

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le soir (Heather Dohollau)

Posted by arbrealettres sur 6 octobre 2016



ilia-galkin-russian-artist-1860-1915-reading

Le soir

Près d’une lampe une femme lit dans la nuit
Tout semble attendre, les chaises,le poêle, la table
Protègent la suite, un rideau blanc
Retient sa chute pour laisser à l’obscur
De l’autre côté des vitres, droit de regard
Une scène muette de vie où les présences parlent
Des mots de silence, traversant de leur souffle
Le poids du réel et aux miroir des yeux
Les couleurs de la chambre habillent les êtres
D’un lointain proche au cercle naissant de l’ombre

(Heather Dohollau)

 Illustration: Ilia Galkin

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Matin du premier jour (Hino Sôjô)

Posted by arbrealettres sur 18 août 2016



 

poele rl

Matin du premier jour –
dans le poêle
quelques braises de l’an passé

(Hino Sôjô)

Illustration

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :