Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘porteur’

HIER FUT LA FIN (Jean Tardieu)

Posted by arbrealettres sur 15 avril 2019




    
HIER FUT LA FIN

Hier fut la fin le chaos
l’indiscernable. Mais
de l’horreur naquit le passage entre
les blocs.
Vint le frisson
secouant les rafales
soubresauts de l’obscur.
S’avança le silence
ordonnateur inventeur
de pauses, d’oublis souverains.
Il fut permis de voir d’entendre
d’accéder aux cimes froides
où clame la clarté
où tout commence
avec la pointe et l’éclair
le rythme et la faux le secret
la fuite joyeuse des temps, le cruel
message à déchiffrer
puis à déchirer à jeter,
le peu à peu le bientôt
le jamais encore
l’ombre aux abois le peut-être
les lueurs
futures
le feu qui grandit
le souffle

porteur de la parole.

Mais c’est le souffle aussi
qui saura seul
éteindre tout
pour rendre à la Nuit
son empire.

(Jean Tardieu)

 

Recueil: L’accent grave et l’accent aigu
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

CHANTS RUSSES (Armand Robin)

Posted by arbrealettres sur 4 février 2019



Illustration: Constantin Savitsky
    
CHANTS RUSSES

Une terre poignante, une terre qui danse et chante
Et sait vivre et sait mourir.

Volga, fleuve d’un poème de milliers d’ans,
Berçant de steppe cent patries,
Maternelle mer du monde entier.

Porteurs de pain, loqueteux merveilleux,

Ce n’est plus une patrie, c’est un chant
De gel, de vent, de neige, de courage.

(Armand Robin)

 

Recueil: Ma vie sans moi suivi de Le monde d’une voix
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Débaptiser le monde (Roberto Juarroz)

Posted by arbrealettres sur 15 juin 2018



Illustration: René Magritte
    
Débaptiser le monde,
sacrifier le nom des choses
pour gagner leur présence.
Le monde est un appel nu,
une voix, pas un nom,
une voix porteuse de son propre écho.

Et la parole de l’homme est une part de cette voix,
non pas un signe du doigt
ni une étiquette d’archive
ni un profil de dictionnaire
ni une carte d’identité sonore
ni un drapeau indicatif
de la topographie de l’abîme.

L’оffiсе de la parole,
au-delà de la petite misère,
de la petite tendresse en désignant ceci ou cela,
est un acte d’amour : crier de la présence.

L’office de la parole
est que le monde puisse dire le monde,
que le monde puisse dire l’homme.

La parole : ce corps vers tout.
La parole : ces yeux ouverts.

(Roberto Juarroz)

 

Recueil: Poésie et Réalité
Traduction: Jean-Claude Masson
Editions: Lettres Vives

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tout ce que je fais apparaître (Eugène Guillevic)

Posted by arbrealettres sur 1 juin 2018




    
Tout ce que je fais apparaître
Dans mon silence

Est prêt à se donner
Avec un sourire
Porteur du bonheur de silence.

(Eugène Guillevic)

 

Recueil: Possibles futurs
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Marche étanche (Béatrice Douvre)

Posted by arbrealettres sur 28 avril 2018



Illustration: Gao Xingjian
    
Marche étanche

Le vent s’ouvre
Ô brèche
Où mal guérir

Parfois
Ô chemin praticable
Vers l’intimité sûre

Porteuse
Mais par brûlures
Du passager profond

Ô tant d’éparses
Présences

Voix qui ont unifié

(Béatrice Douvre)

 

Recueil: Oeuvre poétique
Traduction:
Editions: Voix d’Encre

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

On peut aussi bâtir (Johann Wolfgang Von Goethe)

Posted by arbrealettres sur 21 avril 2018



Illustration: Richard Shilling
    
On peut aussi bâtir quelque chose de beau
avec les pierres qui entravent le chemin.

*

Faites ce que vous êtes capables d’effectuer ou croyez pouvoir faire.
L’audace est porteuse de génie, de pouvoir et de magie.

(Johann Wolfgang Von Goethe)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pourtant (Marc Dugardin)

Posted by arbrealettres sur 19 mars 2018




    
pourtant
ce n’est pas un tapis la neige
et l’oiseau n’est porteur d’aucun message

il n’y a que l’hiver tout simplement
le rouge-gorge plus familier dans les jardins

rien de tout cela n’est un prodige
et nul autre que nous ne met en scène
les personnages de nos rêves

pourtant
c’est toujours une visite inattendue
qui ouvre nos yeux sur la réalité du monde

(Marc Dugardin)

 

Recueil: Quelqu’un a déjà creusé le puits
Traduction:
Editions: Rougerie

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Demain (Robert Sabatier)

Posted by arbrealettres sur 8 mars 2018



Demain

Nous glisserons sur un fleuve royal
Et chaque été nous prendrons dans nos mains
L’or jaillissant d’un tout nouveau langage,
Nous serons clairs et simples comme l’eau.

Je t’aimerai car tu seras ma lèvre
L’ombre des mots caressera ta joue
D’une aile fraîche et nous suivrons leurs vols
Mais nous tairons le nom de notre terre.

Chaque pensée est un saut d’antilope
Pour éveiller nos intimes forêts.
Chaque écureuil se nourrira d’un rêve
Qu’entre nos doigts nous aurons fait mûrir.

Au confluent des tigres et des mers,
Nous nous boirons comme terre et rosée.
Ce sera l’aube et dans sa main de flamme
Nous renaîtrons porteurs de nos ferments.

(Robert Sabatier)

 

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

DITES-MOI ZOÙ (Raymond Queneau)

Posted by arbrealettres sur 13 décembre 2017



Illustration
    
DITES-MOI ZOÙ

Où sont les porteurs d’eau ?
où sont les petits savoyards ?
un jour on demandera où sont les mécanos
les motards les chauffards

ils seront tous partis
dans le passé

(Raymond Queneau)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La lettre dans la boîte (Valérie Canat de Chizy)(Marie-Noëlle Agniau)

Posted by arbrealettres sur 12 décembre 2017



Illustration
    
La lettre dans la boîte
porte plus que des mots

sans l’ouvrir à distance
je devine sa présence

porteuse de pépites
grains de lumière

c’est de cela
dont je dois me nourrir

le papier est neutre
mais empreint de bonté

(Valérie Canat de Chizy)(Marie-Noëlle Agniau)

Découvert ici: http://laboucheaoreilles.wordpress.com/

Recueil: Le poème correspondant
Traduction:
Editions: La Porte

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :