Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘précéder’

Le temps n’est pas un lit (Adonis)

Posted by arbrealettres sur 8 janvier 2020




    
Le temps n’est pas un lit, ni la terre un sommeil
l’arbre de l’amour est nu
le lieu qu’il a choisi est sans voile

Crois-tu que la nuit a réveillé ses rêves
et qu’ils courent maintenant sur le chemin
du soleil ?

Je crois
que ces soleils qui bâillent
dans le ciel de l’amour
ne sont que blessures sur le corps de la terre

Je chanterai pour ce lieu lumineux
avec les restes des amants qui m’ont précédé.
L’existence n’est qu’un espace voué au chant.

(Adonis)

 

Recueil: Lexique amoureux
Traduction: Vénus Khoury-Ghata Issa Makhlouf Houria Abdelouahed
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le paradis est perdu (Roger Munier)

Posted by arbrealettres sur 21 décembre 2019



Le paradis est perdu.
Mais non peut-être ce qui le précéda.

(Roger Munier)


Illustration: Marc Chagall

Posted in méditations | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Alors la trompette (Robert Desnos)

Posted by arbrealettres sur 18 octobre 2019


 


 

trompettes

Alors la trompette retentira à toutes les portes de la ville
Et des oiseaux s’envoleront au bruit des fanfares.
Ils voleront longtemps au-dessus de la ville
Et, quand ils se poseront,
Déjà nous reposerons
Heureux, joyeux, le coeur contenté,
Dormant dans la nuit qui précédera le premier lever de soleil du bonheur retrouvé.

(Robert Desnos)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Viorne-tin (Frédéric Jacques Temple)

Posted by arbrealettres sur 6 octobre 2019




    
Viorne-tin

Son robuste parfum
précède le printemps
dans les jardins
et les brandes.

(Frédéric Jacques Temple)

 

Recueil: Dans l’erre des vents
Traduction:
Editions: Bruno Doucey

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Ces instants qui précèdent une rencontre (Tawara Machi)

Posted by arbrealettres sur 30 août 2019



Ces instants qui précèdent une rencontre
voulant m’en abreuver tout mon saoul
je prends un omnibus pour rejoindre Shinjuku

(Tawara Machi)

Posted in poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Au jeu des roses et du mystère (Jean-Pierre Siméon)

Posted by arbrealettres sur 3 août 2019



Je te précède et tu m’attends
au jeu des roses et du mystère.

(Jean-Pierre Siméon)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Regarder l’enfance (Andrée Chedid)

Posted by arbrealettres sur 6 novembre 2018



Regarder l’enfance

Jusqu’aux bords de ta vie
Tu porteras ton enfance
Ses fables et ses larmes
Ses grelots et ses peurs

Tout au long de tes jours
Te précède ton enfance
Entravant ta marche
Ou te frayant chemin

Singulier et magique
L’oeil de ton enfance
Qui détient à sa source
L’univers des regards.

(Andrée Chedid)


Illustration: Yolande Naufal

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

La nuit qui précède et suit sa propre nuit (Daniel Leduc)

Posted by arbrealettres sur 19 octobre 2018



La nuit
qui précède et suit
sa propre nuit

comme le mot
qui précède et suit
son propre sens

et le sens
des autres
mots

à chacun
l’essence
de ses nuits
les sens
de ses mots

à chacun
la direction
du sens

(Daniel Leduc)

Découvert ici: http://www.ipernity.com/blog/lara-alpha

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

L’ESCARGOT (Axel Toursky)

Posted by arbrealettres sur 18 septembre 2018



 

L’ESCARGOT

L’escargot se déplace
dans une continue
création de son corps,
s’invente et se rejoint.

Il glisse avec aisance
dans le tunnel sans fin
de son identité.
On le dit peu rapide,

sans voir que le précède
son image future,
et qu’il avait en lui
la route qu’il emprunte.

(Axel Toursky)

 
Illustration: ArbreaPhotos

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je dois me mettre en marche (Christiane Singer)

Posted by arbrealettres sur 22 juin 2018




    
Je dois me mettre en marche,
sachant que comme tous ceux qui m’ont précédée,
je n’arriverai nulle part,
que comme tous ceux qui sont partis avant moi,
j’échouerai,
que je vais vers ma défaite certaine
et que pourtant tout cela n’est pas le moins du monde triste.

Personne n’exige de moi que je réussisse,
mais seulement que je franchisse un pas en direction de la lumière.

L’important n’est pas que je porte le flambeau jusqu’au bout,
mais que je ne le laisse pas s’éteindre.

(Christiane Singer)

 

Recueil: Où cours-tu ? Ne sais-tu pas que le ciel est en toi ?
Traduction:
Editions: Le livre de poche

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :