Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘pressenti’

Tu serais un arbre calme (Lionel Ray)

Posted by arbrealettres sur 21 décembre 2018



    

Tu serais un arbre calme
modulant feuille à feuille des syllabes
éparses, étranger aux heures,
par un clair après-midi de juillet.

Tu serais l’étreinte de l’eau
et du vent si proche du chant,
à l’embouchure de quelque fleuve secret,
si frêle aussi à l’horizon d’une voix

Qui cherche le chemin pressenti.
Tu serais ce que tu n’as jamais dit,
jamais vu ni rêvé ni pensé.

Tantôt fouet tantôt silence,
souriant miroir où quelquefois passent,
sur fond d’enfance, des images légères.

(Lionel Ray)

 

Recueil: Syllabes de sable Poèmes
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le centre est là (André Frénaud)

Posted by arbrealettres sur 21 juillet 2018




Le centre est là
partout qui manque,
et le poète,
avec ses paroles qui s’avancent et se reprennent,
qui repartent,
ne pourrait que former,
comme une marguerite,
une couronne,
qui se déploierait alentour du pressenti
oeuf d’or, trop éblouissant
pour que jamais
il se puisse voir.

(André Frénaud)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Une rose (Anna Kawala)

Posted by arbrealettres sur 20 juin 2018




    
Dans un matin, celui précédant encore un départ,
A été offerte une rose, discrètement, une rose a été offerte
Disant l’effleurement pressenti,
auquel le départ permettait de se soustraire

(Anna Kawala)

 

Recueil: De la rose et du renard, leurs couleurs et odeurs,
Traduction:
Editions: Centre international de poésie Marseille

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Etre poète (René Char)

Posted by arbrealettres sur 1 janvier 2018



Etre poète,
c’est avoir de l’appétit
pour un malaise
dont la consommation,
parmi les tourbillons
de la totalité des choses
existantes et pressenties,
provoque,
au moment de se clore,
la félicité.

(René Char)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Être poète (René Char)

Posted by arbrealettres sur 16 décembre 2017



René Charjpg

Être poète, c’est avoir de l’appétit pour un malaise dont la consommation,
parmi les tourbillons de la totalité des choses existantes et pressenties,
provoque, au moment de se clore, la félicité.

(René Char)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Regarde (Eugénio de Andrade)

Posted by arbrealettres sur 11 mai 2017



    

Regarde, je ne connais même plus mes doigts
rongé de désir, j’effleurais ta chemise,
défaisais un bouton,
devinais ta poitrine couleur des blés,
des pigeons sauvages, disais je,
l’été presqu’à la fin,
le vent à travers les pins, la pluie
pressentie sur les flancs,
la nuit, elle ne tarderait plus la nuit,
j’aimais l’amour, cette lèpre.

(Eugénio de Andrade)

 

Recueil: Matière solaire / Le poids de l’ombre / Blanc sur blanc
Traduction: Michel Chandeigne, Patrick Quillier et Maria Antonia Câmara Manuel
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Maintenant qu’il y a un grand vide (Dominique Sampiero)

Posted by arbrealettres sur 27 juin 2016



 

Maintenant qu’il y a un grand vide,
tu peux attendre, et cette attente est sans lieu, sans maître.

Un autre chemin est pressenti.
Le corps se place à recevoir l’immobile,
à le plier dans la carène,
sans autre voyage que cette spirale, ce tournoiement.

C’est un jour, une rive. C’est mieux que le désir.
Il n’y a rien à dire que les mots de la table,
le feu de l’horloge arrêtée,
l’empreinte de tes mains sur la nappe précieuse,
et cette gravitation des paroles, plus vivante que toi.

(Dominique Sampiero)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 6 Comments »

Ce qui donne d’abord sa tension à la poésie (Cesare Pavese)

Posted by arbrealettres sur 31 mars 2016



Ce qui donne d’abord sa tension à la poésie
c’est l’anxiété de réalités spirituelles
ignorées pressenties comme possibles

(Cesare Pavese)

Illustration

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :