Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘Prince Charmant’

La vieille gardeuse d’oies (Guy Lévis Mano)

Posted by arbrealettres sur 1 mai 2019



 

Thérèse Marthe Françoise Dupré 50

la vieille gardeuse d’oies et ses oies blanches
au bord de l’étang bleu de Prusse
Le vent se cachait dans sa pèlerine
et les princes charmants changeaient de route

(Guy Lévis Mano)

Illustration: Thérèse Marthe Françoise Dupré

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | 3 Comments »

DESTIN DE CHAIR (Rita Petro)

Posted by arbrealettres sur 7 mars 2018




Illustration: ArbreaPhotos
    
DESTIN DE CHAIR

Ma fille
a des os tout fragiles,
une chair fraîche et rose
tendre comme un lapin
ou comme un agneau hébété
par le couteau du boucher.
Chaque jour
le destin de chair de ma fille
échappe de justesse
aux voitures
qui foncent de toutes part ;
son destin tient
à un fil,
comme celui de son petit chat
qu’elle avait tant aimé,
avant de le voir
écrasé.
Chaque nuit
j’essaie de l’emmener
dans des prairies de contes
où le bien triomphe du mal
où le prince charmant
épouse la pauvre fillette;
mais, au moment de s’endormir,
chaque fois elle m’interroge :
– Dis, maman,
Pourquoi ont-ils tué mon chat ?

***

Fat i mishtë Fëmija im

Ka eshtra ende të brishta Mish të njomë ngjyrë rozë Të butë si një lepurush Apo një qengj sytrishtuar Para hanxharit të kasapit. Ditën
Fati i mishtë i bijës sime Iu shpëton për qime
Makinave
Me shpejtësi skëterre,
Fati i saj është i varur
Në fill të perit
Si fati i mackës
Që ajo e deshi aq shumë,
Por dikush
Ia përplasi në tokë.
Natën
Përpiqem ta çoj Në livadhe përrallash, Ku të keqen gjithnjë e mund e mira
Dhe princi i kaltër
Martohet me vajzën e varfër,
Por tek e dremit gjumi
Ajo gjithnjë më pyet:
– Mami,
Pse ma vranë mackën?

(Rita Petro)

Illustration: ArbreaPhotos  

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

J’ai rêvé de toi (Jean-Claude Brinette)

Posted by arbrealettres sur 29 janvier 2018



Ton image est restée gravée dans ma mémoire
J’ai voulu t’échapper, te sortir de ma vie
Mais partout où je vais je ne pense qu’à toi
Et pourtant tu ignores combien je suis épris…

Ta démarche si légère hypnotise mon regard.
Tes longs cheveux qui flottent soulevés par le vent
Et dansent sur tes épaules accentuant le charme
D’une auréole dorée venue d’un autre temps…

J’aime ton sourire qui éclaire ton visage
Et le son de ta voix qui fait vibrer mon cœur,
Comme le chant d’une sirène. Il faut que je reste sage
De peur que je succombe devant tant de splendeurs

Ton regard si profond a pénétré mon âme
Tes yeux pleins de lumière ont changé toute ma vie
J’aime ton beau décolleté qui rempli mes fantasmes
Tes dents blanches éclatantes qui illuminent mes nuits

Un jour tu es venue dans mon jardin secret
Sous une pluie de roses, par des chemins fleuris,
Tu m’as donné ta main et un baiser discret…
Mais je m’suis réveillé et tu étais partie…

Peut-être bien qu’un jour tu liras ce poème,
Il n’est jamais trop tard pour dire ses sentiments
Je voulais tout simplement te dire: je t’aime
Comme te l’aurait dit un jour le beau Prince Charmant.

(Jean-Claude Brinette)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Cendrillon (Liliane Wouters)

Posted by arbrealettres sur 19 août 2017



Cendrillon

Vous épousez, prince Charmant ?
Jamais, jamais. Quelle existence !
Des journalistes tout le temps
derrière-nous. Et jours de France,
et Points de vue. Et les cancans,
et la presse du cœur, tontaine,
et les qu’en dira-t-on, tonton.

Je veux rester dans la maison,
avec, aux pieds, mes charentaises.
Devant la TV, tout à l’aise.
bien au chaud, tontaine, tonton,
grignotant des bonbons pique-nique,
je veux suivre les feuilletons
dallastiques et dynastiques.

(Liliane Wouters)

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La Double Ambiguïté (Renée Vivien)

Posted by arbrealettres sur 18 août 2017



Illustration: Freydoon Rassouli  
    
La Double Ambiguïté

J’écoute avidemment tes paroles dans l’ombre…
Je goûte les langueurs et les parfums du lit
Et la complicité des ténèbres, où sombre
La Pléiade d’or que Sélanna pâlit.

Tu souris, déployant ta chevelure blonde,
Et le sommeil répand des pétales d’azur.
La musique s’éteint. La nuit glisse sur l’onde
Harmonieusement, ainsi qu’un cygne obscur.

Ma bouche a possédé ta bouche féminine
Et mon être a frémi sous tes baisers d’amant,
Car je suis l’Etre Double, et mon âme androgyne
Adore en toi la vierge et le prince charmant.

(Renée Vivien)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Chassez le prince charmant, il revient au galop (Matthias Vincenot)

Posted by arbrealettres sur 24 décembre 2016



Chassez le Prince Charmant

Chassez le prince charmant, il revient au galop
Les filles libérées ont coeur de midinette
Elles ont seules la clé des aimables bluettes
Où les garçons du monde s’appellent Roméo
Dans leur coeur d’artichaut naissent quelques
audaces
Pour un garçon qui passe
Une histoire de trop
Ce ne sont bien souvent que des rêves faciles
Dans le regard des filles
Rien n’a vraiment changé
Faisant négligemment dépasser leurs bretelles
Sourient du romantisme qu’elles veulent à foison
Parfois entre-deux, les arrières saisons
Donnent quelques espoirs aux pauvres imbéciles
Qui trébuchent souvent en s’avançant vers elles

Chassez le prince charmant, et j’accours aussitôt

(Matthias Vincenot)

Découvert ici chez Lecture/Ecriture

Illustration: Alexandre de Riquer

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :