Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘proche’

Le Sablier (Renée Vivien)

Posted by arbrealettres sur 17 août 2017



Illustration: Etzy
    
Le Sablier

Le bien-être s’en va de mon corps douloureux…
Et l’ombre revenue emplit encor mes yeux.
O bien-être ! reviens dans mon coeur douloureux !

La terreur d’une proche et certaine agonie
Me hante brusquement d’une horreur infinie
O spectre horrible et prompt de la proche agonie !

Instant inévitable, éloigne-toi de moi !
Je veux vivre et n’ai point la ferveur de la foi
Qui ferait éloigner toute crainte de moi !

Comme en un sablier glisse et coule le sable,
La vie insidieuse échappe, inexorable…
Voici que lentement glisse et coule le sable !…

(Renée Vivien)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Toutes choses (Francis Thompson)

Posted by arbrealettres sur 13 août 2017



Illustration: William Waterhouse
    
Toutes choses
Proches ou lointaines,
Secrètement
Sont reliées les unes aux autres,
Et vous ne pouvez toucher une fleur
Sans déranger une étoile.

(Francis Thompson)

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sans souci des choses (Sagesse confucéenne)(Analecta)

Posted by arbrealettres sur 13 août 2017




    
Le Maître a dit :
— Sans souci des choses situées loin de nous,
les désastres sont proches.

(Sagesse confucéenne)(Analecta)

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Le plafond trop bas (Lucien Becker)

Posted by arbrealettres sur 12 août 2017



Illustration
    

Le plafond trop bas écoute
s’il monte quelqu’un dans l’escalier.
La même ombre s’approche
avec le même tintement de coeur.

Dans la chambre sans lampe
que celle qui vient de la rue,
le feu fond dans ses cendres
et ne réchauffe pas la nuit

mes mains atteignent les choses
qui m’aiment en silence
comme des chiens trop doux.
Plus proche de moi que la douleur

la fenêtre m’éclaire de sa blessure.
J’ai vu, la nuit, des vitres béantes
qui suivent les gens comme des rails
et ne les quittent qu’à la mort.

(Lucien Becker)

 

Recueil: Rien que l’amour
Editions: La Table Ronde

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Infiniment proche (Zéno Bianu)

Posted by arbrealettres sur 12 août 2017



Illustration: Rafal Olbinski
    
infiniment proche
parce qu’au bord de tout
infiniment loin
parce qu’au bord de rien

pour ne plus consentir
au blanc des jours

on règle ses sens
une dernière fois
pour un instant sans mensonge

(Zéno Bianu)

 

Recueil: Infiniment proche
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Viens (Jean-Marie Barnaud)

Posted by arbrealettres sur 10 août 2017



Illustration: René Magritte
    
Viens
Grand oiseau de silence
Dont l’aile ouverte éclipse l’aube
Viens
Des lointains où nos regards s’essoufflent
Viens
Du plus proche où tu te tiens
Ma belle énigme
Dans l’élégance du matin

(Jean-Marie Barnaud)

 

Recueil: POEMES II
Editions: Cheyne

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tout proches (Jean-Marie Barnaud)

Posted by arbrealettres sur 9 août 2017




    
Tout proches
la terre et les objets familiers
Le corps est aux travaux du jour
met de l’ordre dans les chambres
tond l’herbe redresse les murs
s’enchante du temps qui passe
Toute seule cependant
lointaine sourdine
une tête fêlée
travaille à l’indicible

(Jean-Marie Barnaud)

 

Recueil: Fragments d’un corps incertain
Editions: Cheyne

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Innocente et toute proche (Jean-Marie Barnaud)

Posted by arbrealettres sur 9 août 2017




    
Innocente et toute proche
une voix sonne tout à coup
glaciale
Elle dit les choses pour de vrai
les choses qui ferment
les vérités d’en face
celles de l’autre monde
Un couperet siffle
Quelqu’un vous barre la route
à jamais

(Jean-Marie Barnaud)

 

Recueil: Fragments d’un corps incertain
Editions: Cheyne

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sur le pas de l’informe (Maurice Benhamou)

Posted by arbrealettres sur 5 août 2017




Illustration: ArbreaPhotos
    
Sur le pas
de l’informe
là où n’existe
que du proche

où chaque seconde
vous entre dans le sang

le frôlement
d’adieu.

Non à ce qui s’éloigne.
A ce qui vient si près, si
près de moi
que je ne sais plus
qui l’adresse.

(Maurice Benhamou)

 

Recueil: Tréfonds du Temps
Editions: Unes

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il arrive, mais souvent, que le mystère soit proche (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 25 juillet 2017



Illustration: Aaron Siskind
    
Il arrive, mais souvent,
Que le mystère soit proche,
Ce don d’être encore là
Jour après jour, d’ouïr
Le cri, le chant, l’envol,
De poursuivre la trace
De la brume, au travers
Du sang vif du couchant.

Il arrive, mais toujours,
Que proche soit le mystère,
Éclair d’un regard pris
Dans la tourmente des flots,
Éclat d’un geste perdu
Entre sable et roseaux,
Instants sauvés pourtant
En très longue résonance.

(François Cheng)

 

Recueil: La vraie gloire est ici
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :