Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘proue’

Un soir des champs (Maurice Fombeure)

Posted by arbrealettres sur 15 novembre 2015


perce_oreille

 

Le soir chausse en haute brousse
Les escarpins du sommeil.
Tournez, moulins, lourds de lune,
Gluants d’algues, de lamproies.

Un renard chasse en silence
Pointe, muse et glisse
Au ras de l’herbe et des ronces
Son museau de hareng saur.

La silencieuse rose,
Fleur des pluies, frémit tout bas;
L’escadrille des grenouilles
Fait battre ses gorges blanches.

Dans le sidéral hôtel
Où la bonne fait l’amour,
Eclatée de cornemuses
Vibrante comme un tambour,

Sous les gros édredons rouges
Les chalands sont endormis,
Lourds de rêves et de soupes,
Ecrasés de solitude.

Dormez vises, moi je veille
A la proue de vos destins,
Près du chat, du perce-oreille,
Sous la lampe du matin.

(Maurice Fombeure)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

GRENIERS (Maurice Fombeure)

Posted by arbrealettres sur 2 novembre 2015



grenier

GRENIERS
A Marcel Arland.

Greniers de nos années,
Greniers de nos enfances,
Tout bruissants de noix vides,
De robes surannées,
De papiers en guirlandes
Et de roses fanées ;
Tapissés d’arentelles
Dans un rais de soleil.
Mystère des grands mots,
Des syllabes d’abeilles,
Sorciers des vieux décembres,
Des matins de clarté,
Je voudrais respirer
Vos odeurs de poussière,
Chers greniers de jadis
Perchés sur les campagnes,
Ouverts sur les blés hauts
Les trèfles incarnats.
Greniers, soirs d’hirondelles,
Retentissants d’oiseaux.
Une souris grignote
Toujours l’éternité
Et sous sa bourguignotte
Le vieil hôte enchanté,
Le dur soldat des guerres
Qui, trop las d’être las,
Un soir se pendit là
Ayant dit ses prières,
S’en vient encore la nuit
Vêtu de son silence,
De velours et de ruse.
Greniers, je vous regrette
De l’un à l’autre été.
Greniers, vaisseaux des songes,
Voguant sur le ciel bleu
Un enfant à la proue
Et qui, content de peu
Vaisseaux, croyait en vous !

(Maurice Fombeure)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

TEL QU’EN SONGE IL EST UN PORT… (Henri de Régnier)

Posted by arbrealettres sur 11 octobre 2015



 

Christian Broutin -mt-saint-Michel

TEL QU’EN SONGE IL EST UN PORT…

Il est un port
Avec des eaux d’huiles, de moires et d’or
Et des quais de marbre le long des bassins calmes,
Si calmes
Qu’on voit sur le fond qui s ‘ensable
Passer des poissons d’ombre et d’or
Parmi les algues,
Et la proue à jamais y mire dans l’eau stable
La Tête qui l’orne et s’endort
Au bruit du vent qui pousse sur les dalles
Du quai de marbre
Des poussières de sable d’or.

Il est un port.
Le silence y somnole entre des quais de songe.
Le passé en algues s ‘allonge
Aux oscillations lentes des poissons d’or ;
Le souvenir s’ensable d’oubli et l’ombre
Du soir est toute tiède du jour mort.
Qu’il soit un port
Où l’orgueil à la proue y dorme en l’eau qui dort !

(Henri de Régnier)

Illustration: Christian Broutin

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tu es là… (Mathieu Bénézet)

Posted by arbrealettres sur 12 septembre 2015



Tu es là…

Ô mélange si profond des bras dans le
poème, syllabes miroitantes au bout
de la jetée, gouffre du sommeil Une tête se
penche sous l’orage, où tu remues la bouche
Comme si je fermais les yeux vers toi Roses
dans la petite gare À présent le train
est sombre, dis-tu Mélange si profond des bras et
du poème Ô lumière des fruits Je rêve
contre l’épaule incréée du poème Âme
du sommeil dans ce chenal Quelle parcelle
de murmure est à la proue? Tu es là

(Mathieu Bénézet)


Illustration: Odilon Redon

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Il n’y avait plus d’envers (Bernard Noël)

Posted by arbrealettres sur 7 juillet 2015



il n’y avait plus d’envers
où terrer une idée
ni d’ombre pour la mousse

le sable avait bu le désir
qui prolongeait ce songe
et l’air ne portait plus

qui fut la proue du temps
quand l’heure revenue
montra le seuil dissous
et l’aile refermée

le chemin
le chemin n’était plus
que la voie du chemin sans chemin

(Bernard Noël)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

Illustration: Caroline Duvivier

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le dieu de foudre (Bernard Manciet)

Posted by arbrealettres sur 17 mai 2015



Le dieu de foudre ne se décèle
sinon de dos nef sur l’astre faible
tanguée elle te jette en éclats
proue obscure et trouble et prophétique

poupe bâtie de chant des cordages
et de la houle l’éclair t’embrasse
selon le pur nombre du naufrage
coupe et colombe tu resplendis

(Bernard Manciet)


Illustration: Aelbert Cuyp

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Poésie (Jamel Eddine Bencheikh)

Posted by arbrealettres sur 20 avril 2015




Poésie proue jetée vers l’amont de la déraison
j’entends tes flancs s’écorcher à des
rives immobiles
Tu dénoues les ténèbres et leurs mensonges
Tu déchiffres les légendes
qui s’enflamment dans nos os
Tu déracines jusqu’à l’ombre
des ruses plantées dans nos yeux
Tu nous redonnes un corps éblouissant

(Jamel Eddine Bencheikh)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :