Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘puanteur’

MORT DU FURET (Jean Follain)

Posted by arbrealettres sur 30 mars 2018




MORT DU FURET

Entré dans un terrier, il pénétra jusqu’au lapin hagard
suça son sang
s’en saoula, s’endormit;
la fumée des feux de brandes
allumés par les paysans chiches
qui parlent par monosyllabes
ne le réveilla pas
d’une mortelle torpeur.
Sur le chemin s’en revenaient ces petites filles
aux cours à nervures aussi nettes
que celles des feuilles du lilas.
Le lapin saigné demeura sans odeur
mais les furets dès qu’irrités
dégagent une morne puanteur
qui survit tristement après leur mort crépusculaire.

(Jean Follain)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Pivoines (Jim Harrison)

Posted by arbrealettres sur 9 juin 2016



Pivoines

Les pivoines, accablées de beauté,
s’inclinent vers le sol. J’avais espéré
qu’elles vivraient toujours mais très lentement
de jour en jour elles deviennent le terreau de leur naissance
et dégagent une faible puanteur déliquescente.
En juin prochain elles se souviendront de renaître,
un petit truc que nous avons appris, ou pas.

***

Peonies

The peonies, too heavy with their beauty,
slump to the ground. I had hoped
they would live forever but ever so slowly
day by day they´re becoming the soil of their birth
with a faint tang of deliquescence about them.
Next June they´ll somehow remember to come alive again,
a little trick we have or have not learned.

(Jim Harrison)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Comment vais-je mourir demain (Eugène Savitzkaya)

Posted by arbrealettres sur 22 février 2016



Comment vais-je mourir demain, par miracle,
aussi brusquement qu’apparu, dans un demi-souffle,
en puanteur commune, avec les roses sur le ventre
et délivré par une fée, né et mort
au même instant, dans l’articulation
de la phrase ?

(Eugène Savitzkaya)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :