Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘publique’

Ô toi (Ibn Zaydûn)

Posted by arbrealettres sur 4 juin 2018



Illustration: Théodore Chassériau
    
Ô toi, gazelle qui m’as réduit,
enchaîné, au pouvoir de tant de misères,
Depuis ce jour où tu m’as fui,
je n’ai guère goûté aux douceurs du sommeil.
Mon rêve, mon bonheur ? Un petit signe,
un regard, en passant…

Ô mon bourreau d’amour, je ne veux
pour intercesseur que ton beau visage.
Je vivais libre, sans rien à voir avec l’amour,
et m’en voici désormais l’otage.
Mon secret jadis bien gardé
devient aujourd’hui affaire publique.

Je ne peux me défaire de toi :
traite-moi donc comme il te plaira.

(Ibn Zaydûn)

 

Recueil: Pour l’amour de la Princesse (Pour l’amour de Wallâda)
Traduction: André Miquel
Editions: Actes Sud

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La Maman des Poissons (Boby Lapointe)

Posted by arbrealettres sur 12 juin 2016



La Maman des Poissons

Si l’on n’voit pas pleurer les poissons qui sont dans l’eau profonde
C’est que jamais quand il sont polissons, leur maman ne les gronde
Quand ils s’oublient à fair’ pipi au lit,
ou bien sur leurs chaussettes
Ou à cracher comme des pas polis,
elle reste muette

La maman des poissons elle est bien gentille
Elle ne leur fait jamais la vie
Ne leur fait jamais de tartines
Ils mangent quand ils ont envie
Et quand ça a dîné ça r’dine
La maman des poissons
Elle a l’oeil tout rond
On ne la voit jamais froncer les sourcils
Ses petits l’aiment bien, elle est bien gentille
Et moi je l’aime bien avec du citron

La maman des poissons elle est bien gentille
S’ils veulent prendre un petit verre
Elle les approuve des deux ouies
Leur montrant comment sans ennuis
On les décroch’ de leur patère
La maman des poissons
Elle a l’oeil tout rond
On ne la voit jamais froncer les sourcils
Ses petits l’aiment bien, elle est bien gentille
Et moi je l’aime bien avec du citron

La maman des poissons elle est bien gentille
S’ils veulent être maqueraux
C’est pas elle qui les empêche
De s’faire des raies bleues sur le dos
Dans un banc à peinture fraîche
La maman des poissons
Elle a l’oeil tout rond
On ne la voit jamais froncer les sourcils
Ses petits l’aiment bien, elle est bien gentille
Et moi je l’aime bien avec du citron

La maman des poissons elle est bien gentille
J’en connais un qui s’est marié
À une grande raie publique
Il dit quand elle lui fait la hique
« Ah ! Qu’est-ce que tu me fais, ma raie ! »
La maman des poissons
Elle a l’oeil tout rond
On ne la voit jamais froncer les sourcils
Ses petits l’aiment bien, elle est bien gentille
Et moi je l’aime bien avec du citron

Si l’on ne voit pas pleurer les poissons qui sont dans l’eau profonde
C’est que jamais quand ils sont polissons leur maman ne les gronde
Quand ils s’oublient à fair’ pipi au lit ou bien sur leurs chaussettes
Ou à cracher comme des pas polis elle reste muette

La maman des poissons
Elle est bien gentille.

(Boby Lapointe)

Illustration

 

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :