Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘pyramide’

Je suis d’herbe (René Char)

Posted by arbrealettres sur 30 septembre 2019



 

fleurs refermées 780a

Je suis d’herbe dans ta main,
ma pyramide adolescente.
Je t’aime sur tes mille fleurs refermées.

(René Char)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

LA PYRAMIDE (Jean Follain)

Posted by arbrealettres sur 30 janvier 2019




LA PYRAMIDE

Rue Saint-Honoré, en hommage
les indigents élevèrent au roi Louis Seize
une pyramide de neige
et pour la voir il traversa la foule
où se cachaient des frappes et des goules
la nuit allait tomber
le soir tissait ses givres
une sombre beauté
apparaissait chez quelques filles soumises.
Le roi Louis marchant à l’échafaud
dans son habit blanc
gardait le souvenir des ombres d’un hiver.

(Jean Follain)

Illustration: Charles Benazech

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Le suicidaire (Jorge Luis Borges)

Posted by arbrealettres sur 29 décembre 2018



 

Le suicidaire

Il ne restera dans la nuit aucune étoile
Il ne restera pas la nuit.
Je mourrai et avec moi la somme
De l’intolérable univers.
J’effacerai les pyramides, les médailles
Les continents et les visages.
J’effacerai l’accumulation du passé.
De l’histoire, je ferai poussière, poussière la poussière.
Je regarde le dernier crépuscule.
J’écoute le dernier oiseau.
Je lègue le rien à personne.

(Jorge Luis Borges)

Illustration: Albert Pinkham Ryder

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

A la pointe d’une pyramide (Norge)(Georges Mogin)

Posted by arbrealettres sur 17 octobre 2018




    
A la pointe d’une pyramide,
un souvenir rencontre un sourire.

Comment se voir,
s’entendre ? — disent-ils.

M’aperçois-tu ?
— M’écoutes- tu ?

C’est inutile. C’est inutile !

(Norge)(Georges Mogin)

 

Recueil: Oeuvres poétiques
Traduction:
Editions: Seghers

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Souris (Luis Mizón)

Posted by arbrealettres sur 16 janvier 2018



 

Souris
nous avons un lit
chante
nous avons une cuisine
respire nous avons une mémoire
lit cuisine mémoire
trois carrés de lumière blanche
et trois pyramides d’ombre

notre jardin fermé
ouvre sa porte à l’infini

(Luis Mizón)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Retouche à l’âme (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 1 décembre 2017




    
retouche à l’âme

Tendue d’herbe sèche
que le vent fait frémir
sa charpente en pyramide
a l’humilité d’une paillote
au ras de la mer.
Là, dort mon sosie
qui se passe du monde.

(Daniel Boulanger)

 

Recueil: Les dessous du ciel
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Retouche à la vieillesse (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 22 novembre 2017



    
retouche à la vieillesse

l’éboulement du bonheur
patiemment amassé de silence en silence
fait de cette heure la dernière pyramide

l’Éternel y habite la chambre vide

(Daniel Boulanger)

 

Recueil: Retouches
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Retouche aux cailloux (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 21 novembre 2017




    
retouche aux cailloux

écrits du temps
de vieux hommes les lisent
avec lenteur à pleines mains
dans une ferveur d’aveugle
et ils en font une pyramide
à la sortie du bourg
parfois ils passent devant
en baissant les yeux
pour ne pas reprendre dans le tas de secrets
le fragment
qui dit sans dérision le début du monde
et les rend légers

(Daniel Boulanger)

 

Recueil: Retouches
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Quand tu danses avec mon ombre (Luis Mizón)

Posted by arbrealettres sur 28 octobre 2017



 

Quand tu danses avec mon ombre
je suis un colosse étourdi
qui bientôt s’écroulera dans son ivresse

quand je plonge mon visage en toi
je suis un esclave aveugle
qui monte
une flûte à la main
sur les marches de la pyramide du soleil
ou de la lune

quand je pince les cordes de ma harpe
je suis nu et désarmé
devant les couleurs de l’horizon

ma fronde repose à côté de mon lit

(Luis Mizón)

Illustration: Edmond François Aman-Jean

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Et la nuit notre chambre a été condamnée (Yehuda Amichaï)

Posted by arbrealettres sur 27 juillet 2017




    
Et la nuit notre chambre a été condamnée

Et la nuit notre chambre a été condamnée
comme la tombe d’une pyramide. Au-dessus de nous
une montagne de larmes étrangères, comme du sable amassé,
de nombreuses générations au seuil de notre couche.

Et le temps de notre corps dort très fort
sur les murs à nouveau se dessine
le chemin par lequel passent nos
âmes. Est-ce que tu les verras? Une barque passe.

Deux sont debout, les autres rament.
Et les étoiles au-dessus, celles des autres
le fleuve du temps se transporte sans trouver de réponse.

Et nous sommes momifiés dans notre grand amour.
Et comme après l’éternité vient le matin
un archéologue joyeux — à lui la lumière.

(Yehuda Amichaï)

 

Recueil: Anthologie de la poésie en hébreu moderne
Traduction: E. Orner
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :