Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘queue’

CE QUE DIT L’OUVRIER (Zalman Shneour)

Posted by arbrealettres sur 21 novembre 2019




    
CE QUE DIT L’OUVRIER

De petits hommes capturent les baleines géantes
Pour transformer leurs fanons en corsets ;
Ils prennent à la queue du casoar deux ou trois plumes,
Au tigre, son pelage bigarré
Pour faire une carpette au pied d’un lit bourgeois.
Moi, la ville m’a capturé
Pour coudre sans fin des boutons.
Fil par-ci, aiguille par-là…
Tant de sensations et de chants nostalgiques
Tant de rêves et tant d’humaines passions
Et tout cela ne donne que boutons,
Fil par-ci, aiguille par-là,
Et reboutonne et déboutonne
La joie de créer, la pensée,
Ainsi jour et nuit jusqu’à l’heure
Où l’on entre dans la mort.
Il me semble déjà moi-même être un bouton.
Je me couds, je me couds à la vie
Sans pouvoir m’attacher,
Bouton dessus, forces perdues,
Je ne puis, bouton, me coudre moi-même.

(Zalman Shneour)

 

Recueil: Anthologie de la poésie yiddish Le miroir d’un peuple
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LA SOURIS ET LA ROSE (Eliezer Steinbarg)

Posted by arbrealettres sur 18 novembre 2019




    
LA SOURIS ET LA ROSE

Une souris
Hors de son nid
Voit une rose épanouie,
Flaire les pétales,
Éternue,
Aussitôt détale.
Ô fi ! Elle crie,
Quelle peur bleue,
Une souris rouge
Qui n’a point de queue !

(Eliezer Steinbarg)

 

Recueil: Anthologie de la poésie yiddish Le miroir d’un peuple
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La pie (Jean-Richard Bloch)

Posted by arbrealettres sur 31 août 2019



La pie, sa queue droite,
Arrive, fait trois petits bonds,
Se pose et attend.

(Jean-Richard Bloch)

Illustration

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Le chat blanc (Claude Roy)

Posted by arbrealettres sur 28 janvier 2019



cartoon doodle illustration of kitten and mouse for coloring book

cartoon doodle illustration of kitten and mouse for coloring book

 

Le chat blanc

Un petit chat blanc
qui faisait semblant
d’avoir mal aux dents
disait en miaulant :
« Souris mon amie
j’ai bien du souci.
Le docteur m’a dit :
– Tu seras guéri
si entre tes dents
tu mets un moment,
délicatement,
la queue d’une souris ».
Très obligeamment
souris bonne enfant
s’approcha du chat
qui se la mangea.

Moralité :
Les bons sentiments
ont l’inconvénient
d’amener souvent
de graves ennuis
aux petits enfants
comme-z-aux souris.

(Claude Roy)

 

 

Posted in humour, méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je voudrais avoir un pas de plomb pour mieux aimer la Terre (Pierre-Albert Birot)

Posted by arbrealettres sur 14 septembre 2018



 

Je voudrais avoir un pas de plomb pour mieux aimer la Terre
Et je voudrais la porter à bras tendu comme une grue
Mais le sol ne fait pas attention quand je marche

Je voudrais aussi comme un oiseau
Réfléchir à l’avenir assis sur un fil télégraphique
Il arrive toujours un moment où la route est fatiguée d’aller tout droit

Je voudrais être persévérant comme la mer
Qui ne se lasse jamais de faire des vagues qui se brisent toujours
Hip hip Hourra Hip hip hip Hourra

Le ciel a fini sa toilette
Voilà que les pierres vont se mettre à chanter
Hip hip hip Hourra Hip hip hip Hourra

N’oubliez pas que nous devons courir le monde
Comme un beau chien de chasse
La queue en l’air

Le ciel est aujourd’hui beau comme un vase de Chine
C’est un jour à faire du soleil avec les mots
Et d’en haut la Terre doit être belle comme un poème de joie

(Pierre-Albert Birot)

Illustration: Alphonse Osbert

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Au premier rendez-vous… (Samantha Barendson)

Posted by arbrealettres sur 9 septembre 2018



Illustration: Konstantin Razumov
    
Au premier rendez-vous…

Au premier
rendez-vous
j’essaie d’avoir
l’air belle
drôle
intelligente

Je parle
de ce qu’il aime
de ce qu’il me dit aimer

Il me dit
qu’il n’en a rien à foutre
Il me dit
qu’il veut faire l’amour

Et tandis
que ses doigts
glissent
là où
aucun
autre
n’est
jamais allé
je me dis
que tout ça

n’est pas
très
raisonnable

Plus tard
Nous faisons..l’amour
à Amsterdam

Il y a
ses épaules
ses cheveux gris
les poils de son torse
son cul ferme
et ses yeux
parfois verts
parfois bruns
ses mains
son sourire
et sa queue courbée

(Samantha Barendson)

 

Recueil: L’Ardeur ABC poétique du vivre plus
Traduction:
Editions: Bruno Doucey

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

L’homme (Gérard Macé)

Posted by arbrealettres sur 16 juillet 2018



Illustration: Claude Hardenne
    
L’homme est un pendentif au cou de la reine,
mais quand le désir fait craquer les coutures,
le corset s’ouvre et l’armure se fend:
le sexe de l’homme s’épanouit alors en queue de paon.

(Gérard Macé)

 

Recueil: Homère au royaume des morts a les yeux ouverts
Traduction:
Editions: Le bruit du temps

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Une vision à nulle autre pareille (Pierre Günst Horn)

Posted by arbrealettres sur 15 juillet 2018




Une vache qui balance sa queue
Un arbre qui filtre le soleil,
Une vision à nulle autre pareille.

(Pierre Günst Horn)

Illustration: ArbreaPhotos

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Lidl (Balbino)

Posted by arbrealettres sur 23 juin 2018



 

Lidl

Lidl

Les allées du Lidl
et les Gitanes
et leurs enfants
et les gâteaux qui rendent gros
et le mauvais whisky
et le papier cul qui se troue
et la queue interminable
et l’air conditionné
me rendent
heureux.
Il y a toujours
des articles improbables
boussoles de survie
casques de moto
réveil station météo
à côté
des petits-beurre
et du gel douche
qui pique
le sguègue.
Et tout ça
pour pas cher !

(Balbino)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Douze chats et un poète (Jean Joubert)

Posted by arbrealettres sur 11 juin 2018




    
Douze chats et un poète

Soleil couchant
Les chats dorment sur le pré
comme s’ils étaient immortels.

Il n’a donné au chat
que le bout de sa queue,
le lézard.

Sous le cyprès,
fouillis de plumes:
le chat, la tourterelle.

Premier avril.
A la queue du chat
un poisson d’argent.

l’entrée du cimetière
assis sur la première tombe
un chat noir me regarde.

Ne serait-il pas un fantôme
ce hérisson qui, chaque nuit,
vient boire le lait du chat?

Chaque matin, il sort du bois
ce chat noir au poil luisant
et se frotte contre mes jambes.

Elle a dormi toute la nuit
sur mes pieds
la chatte noire.

Au milieu de la nuit,
derrière ma fenêtre,
un chat inconnu me regarde.

Le chat bondit.
Sur le pavé
l’oiseau en croix.

Cette nuit, à nouveau,
un chat fantôme
derrière la vitre.

Devenir un chat, cerise ou merle,
dormir d’un oeil, faire noyau,
siffler.

(Jean Joubert)

 

Recueil: Longtemps j’ai courtisé la nuit
Traduction:
Editions: Bruno Doucey

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :