Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Rabah Belamri)’

Secret (Rabah Belamri)

Posted by arbrealettres sur 10 juillet 2018



dans le creux de ton rire
l’herbe nous cache
ta jambe reprend la magie des lucioles
notre théâtre sera secret

(Rabah Belamri)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Avons-nous jamais su (Rabah Belamri)

Posted by arbrealettres sur 11 août 2017



 Illustration: Toshiyuki Enoki
    
avons-nous jamais su
pourtant ardents à retourner les ténèbres
quel archange pèse sur la porte du sommeil
et si la serrure se brisait
aurions-nous la force de maintenir
nos yeux ouverts

(Rabah Belamri)

 

Recueil: Corps Seul
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nous (Rabah Belamri)

Posted by arbrealettres sur 11 août 2017



Illustration: Giampaolo Ghisetti
    
nous
entre ciel et terre
comme arc de lumière
après passage d’orage

j’écarte la gaze de ton nom
ton feu me cerne d’une violence d’éternité

il n’y a plus d’énigme entre nous
ni l’aveu du poème

(Rabah Belamri)

 

Recueil: Corps Seul
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Rime première (Rabah Belamri)

Posted by arbrealettres sur 11 août 2017



Illustration: Jean-Louis Aubert
    
rime première
si longtemps recherchée
dans les remous de la moelle

reviens éblouissante
avec le thrène de l’aimée
dans l’enceinte de la flamme

surprendre ta forme tremblée
entre deux doigts
comme la feuille tombée de l’arbre des vies
à l’heure de fermer les yeux

(Rabah Belamri)

 

Recueil: Corps Seul
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Oiseau oiseau (Rabah Belamri)

Posted by arbrealettres sur 11 août 2017



Illustration: Marc Chagall

    

oiseau oiseau
l’oeil n’a pas vu tes couleurs
l’oreille n’a pas entendu ton chant
pourtant il n’est contrée que tu ne traverses
fenêtre où tu ne manges
ton ombre plane sur nos fronts
et nous jouons à t’oublier

(Rabah Belamri)

 

Recueil: Corps Seul
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nous prenons un chemin puis un autre (Rabah Belamri)

Posted by arbrealettres sur 11 août 2017




Illustration: ArbreaPhotos
    
nous prenons un chemin
puis un autre
le pas trébuche sur les racines
la forêt établie dans ses pensées de fête
joue à brouiller la mémoire
nous cherchons en vain l’étang du renard

(Rabah Belamri)

 

Recueil: Corps Seul
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le feu du corps (Rabah Belamri)

Posted by arbrealettres sur 11 août 2017



Illustration: Alex Stevenson Diaz
    
le feu du corps autour de l’âme
notre sombre vertige
derviche que rien n’épuise
ni fers aux chevilles
ni trou dans les vertèbres
ô présence
tu exaltes
tu saccages
chair os sang
nous sommes aussi une tranche d’éternité

(Rabah Belamri)

 

Recueil: Corps Seul
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tu frappes à chaque porte (Rabah Belamri)

Posted by arbrealettres sur 11 août 2017



Illustration: Henri Martin    
    

tu frappes à chaque porte
tu demandes le seuil de la blessure
ta langue est une lampe
agitée par un souvenir de vent d’épines
parfois
ta main effleure une épaule
une ombre qui n’est pas la tienne marche
près de toi

(Rabah Belamri)

 

Recueil: Corps Seul
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Toujours cet amour du rien (Rabah Belamri)

Posted by arbrealettres sur 11 août 2017



Illustration
    
toujours cet amour du rien
qui agrandit ta pupille
tu t’éloignes quêteuse de trésor
quel galet
quel coquillage
quel tesson de couleur
mettra un soleil de plus à ta main

je reste sur la roche
les oiseaux se sont tus avec le vent d’ouest
les fougères ne bougent plus

sur la lande au-dessus de la crevasse
un promeneur s’exclame
(parfois le pied ne trouve pas
sa racine d’appui)
plus haut passe une rumeur de poème

un goût de sel voyage aussi sur ma langue

(Rabah Belamri)

 

Recueil: Corps Seul
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La première grenade (Rabah Belamri)

Posted by arbrealettres sur 11 août 2017




    
la première grenade de mon jardin
s’est ouverte
elle saigne dans la paix du matin
comme une jeune blessure d’amour

une âme soupire
ses grains sont mûrs
et l’oiseau ne le sait pas

(Rabah Belamri)

 

Recueil: Corps Seul
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :