Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘radiateur’

Poème du chat (Jacques Roubaud)

Posted by arbrealettres sur 21 février 2019


Poème du chat

Quand on est chat on n’est pas vache
on ne regarde pas passer les trains
en mâchant les pâquerettes avec entrain
on reste derrière ses moustaches
(quand on est chat, on est chat)

Quand on est chat on n’est pas chien
On ne lèche pas les vilains moches
parce qu’ils ont du sucre plein les poches
on ne brûle pas d’amour pour son prochain
(quand on est chat, on n’est pas chien)

On passe l’hiver sur le radiateur
à se chauffer doucement la fourrure

Au printemps on monte sur les toits
pour faire taire les sales oiseaux

On est celui qui s’en va tout seul
et pour qui tous les chemins se valent
(quand on est chat, on est chat)

(Jacques Roubaud)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 11 Comments »

Ecouter le frigo (Antoine Emaz)

Posted by arbrealettres sur 27 mars 2018



Illustration
    
écouter le frigo
le radiateur
il y a encore du bon à prendre

(Antoine Emaz)

 

Recueil: LIMITE
Traduction:
Editions: Tarabuste

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

BOOMERANG (Jean-Charles Michel)

Posted by arbrealettres sur 19 octobre 2015




BOOMERANG

Les trains de banlieue à longueur d’année,
Chargés des parias de l’ordinateur,
Ne connaissent plus l’épaisse fumée,
L’espiègle escarbille et le vieux chauffeur.

Le wagon perché sur la marche usée,
La banquette en bois et le radiateur
À vapeur s’en sont allés au musée,
Avec le commun dénominateur

De notre âge doux, de notre âge tendre,
Pourtant aujourd’hui, je voudrais entendre
Siffler au tournant comme au plus beau jour.

Le chef moustachu crierait Maurecourt !
Je te donnerais la main pour descendre,
Tes yeux et mes yeux parleraient d’amour.

(Jean-Charles Michel)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :