Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘raffoler’

Ma France à moi (Pierre Perret)

Posted by arbrealettres sur 9 novembre 2020




    
Ma France à moi
(Poème épique en 70 vers)

I
Ma France à moi elle est joyeuse
Elle dit bonjour et comment allez-vous
Mais elle sait dire non elle est frondeuse
On ne la f’ra jamais mettre à genoux
Ma France à moi celle que j’adore
Celle qui chantait le chant des partisans
Celle des Klarsfeld celle de Senghor
Celle de Prévert et la France des paysans
France de Stendhal Chamfort Molière
France de Balzac La Fontaine et Victor
Des frères Lumière d’Apollinaire
D’Alfred Jarry des chants de Maldoror
Ma France à moi qu’avant tout j’aime
C’est celle de la liberté d’expression
Les mots d’amour voire les blasphèmes
Sont l’essentiel de ma respiration

II
France de Matisse Monet Soulages
France de Desproges et des tweets de Pivot
France de Coluche France du partage
France de Daumier Gotlib et Picasso
Ma France à moi peut-êt’ croyante
Mais a parfaitement le droit d’être athée
Bible ou Coran si ça lui chante
Elle dit pardon c’est pas ma tasse de thé
Ma France à moi elle est gourmande
D’accordéon de jazz et de Verdi
Elle chérit ses enfants d’légende
Ceux du Vel’ d’hiv’ et ceux du paradis
L’obscurantisme d’un autre âge
Les fanatismes elle en a fait son deuil
Aucun racisme aucun clivage
Ne sont bienv’nus sur sa terre d’accueil

III
Nos femmes en France embrassent et dansent
Libres d’aimer d’faire valser les textos
Z’apprécient guère qu’on les tabasse
Ni d’êt’ voilées ce n’sont pas des bateaux
Eh oui ma France adore ses femmes
Les Barbara Colette Marie Curie
Les De Beauvoir celles qui s’enflamment
Lucie Aubrac Simone Veil Adjani
Ma France de Jaurès fût compagne
Et des savants des chercheurs elle raffole
Jules Ferry Pasteur Charlemagne
C’est grâce à eux qu’on va tous à l’école
Bien sûr ma France elle est laïque
De penser libre et libre de parole
C’est la France de la république
Les religions s’apprenn’ pas à l’école

IV
Cette France que certains haïssez
A ceux qui l’aiment il vous faut la laisser
Cette chanson libre jaillie d’mon cœur
J’aim’rais qu’les écoliers l’apprenn’ par cœur
Car cette Franc’-là tel est mon vœu
Je souhait’ qu’elle soit demain leur France à eux

Car ma France à moi
Elle est comme ça !

(Pierre Perret)

Parole et musique : Pierre Perret – © Éditions Adèle – 2018

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

CHANSON DE LA ROSE (Duc de Rosalex)

Posted by arbrealettres sur 9 juillet 2017




    
CHANSON DE LA ROSE

Elle s’ouvrira la Rose fermée,
Son parfum troublant s’épandra dans l’air,
Sitôt que la nuit chassant le jour clair,
Emplira d’amour l’alcôve fermée !

C’était un bouton tremblant sous le doigt,
Caché sous les brins d’une mousse folle;
C’était un bouton dont l’Amour raffole,
Lui seul doit l’ouvrir du bout de son doigt.

Les oiseaux chanteurs guettant l’aube rose,
Les ruisseaux jaseurs se taisent, pour voir
La métamorphose ; — ils veulent savoir
Comment d’un bouton on fait une Rose !

L’Amour s’est penché sur le frais bouton,
Sa lèvre le baise et son doigt l’effleure !
De l’étroit corset il va tout à l’heure,
Ôter chaque agrafe et chaque bouton !

Puis d’une divine et blanche rosée,
Il va l’inonder amoureusement…
Et le frais bouton va fiévreusement,
Boire, en s’entr’ouvrant, ce flot de rosée !

Et toutes les voix du joyeux matin,
En voyant la fleur fraîche, épanouie,
Diront : « Ta candeur s’est évanouie;
Bouton cette nuit, Rose ce matin !

(Duc de Rosalex)

Recueil: Anthologie universelle des baisers (III France)
Editions: H. Daragon

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La neige (Marina Tsvétaïéva)

Posted by arbrealettres sur 14 octobre 2015



Neige, neige
Plus blanche que linge,
Femme lige
Du sort: blanche neige.
Sortilège!
Que suis—je et où vais-je?
Sortirai—je
Vif de cette terre

Neuve? Neige,
Plus blanche que page
Neuve neige
Plus blanche que rage
Slave…

Rafale, rafale
Aux mille pétales,
Aux mille coupoles,
Rafale-la-Folle!

Toi une, toi foule,
Toi mille, toi râle,
Rafale-la-Saoule
Rafale—la—Pâle
Débride, dételle,
Désole, détale,
À grands coups de pelle,
À grands coups de balle.

Cavale de flamme,
Fatale Mongole,
Rafale-la—Femme,
Rafale: raffole.

(Marina Tsvétaïéva)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | 4 Comments »