Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘ramification’

La nuit nous dicte sa tâche magique (Jorge Luis Borges)

Posted by arbrealettres sur 2 février 2019


 


 

La nuit nous dicte sa tâche magique.
Détisser les mailles de l’univers,
les ramifications inépuisables
des effets et des causes, qui se perdent
dans ce vertige insondable — le temps
la nuit exige que cette nuit même,
tu oublies ton nom, ton sang, tes ancêtres,
chaque parole humaine et chaque larme,
ce que la veille a pu te révéler,
le point illusoire des géomètres,
la ligne, le cube, la pyramide
et plan, sphère, cylindre, mer et vagues,
ta joue sur l’oreiller et la fraîcheur
du drap neuf
les empires, les Césars et Shakespeare
et, plus difficile, ce que tu aimes.

(Jorge Luis Borges)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

EPIPHANIE (Piero Bigongiari)

Posted by arbrealettres sur 2 juin 2016


 

EPIPHANIE

Fumées, songes, un signe sur l’eau :
c’est la ligne du pêcheur, le soleil,
un reflet qui ne navigue pas, qui n’appareille pas ;
un regard qui ne parvient pas à voir, le coeur.

Sur ces extrêmes ramifications du déluge
les feux ne s’allument pas, ils fument longtemps
longtemps ; en levant la tête les rescapés
veulent-ils replacer le soleil dans le ciel ?

On dit que s’il y a un esprit il ne peut oublier,
une lumière part de la mémoire, divise la mémoire
la trouble, mais déjà sur ces frêles clartés
le soleil — ou l’hameçon, ou l’appât — trouve le bond de la proie.

***

EPIFANIA

Fumi, sogni, un segno sull’acqua :
è la lenza del pescatore, il sole,
un riflesso che non naviga, che non si stacca;
uno sguardo che non arriva a vedere, il cuore.

Su queste estreme propaggini del diluvio
i faló non si accendono, fumano a lungo
a lungo, alzando it viso gli scampati
vogliono riportare it sole in cielo ?

Dicono che se c’è una mente non puô dimenticare,
una luce parte dalla memoria, divide la memoria
la confonde, ma già su queste fragili chiarie
trova il sole — o l’amo, o l’esca — il guizzo della preda.

(Piero Bigongiari)

Illustration: René Magritte

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La nuit cherche le jour égaré (Alain Mabanckou)

Posted by arbrealettres sur 13 mars 2015



La nuit cherche le jour égaré
dans les ramifications arbustives
des songes inachevés

(Alain Mabanckou)


Illustration: Michel Ogier

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :