Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘rencontre’

CRÉPUSCULE SPIRITUEL (Georg Trakl)

Posted by arbrealettres sur 16 octobre 2017



 

CRÉPUSCULE SPIRITUEL

Silencieuse rencontre à la lisière de la forêt
Avec un sombre gibier,
Sur la colline meurt doucement le vent du soir,

S’évanouit la plainte du merle
Et les douces flûtes de l’automne
Se taisent dans les roseaux.

Sur un nuage noir
Tu vogues, ivre de pavot,
Dans l’étang nocturne,

Le ciel étoilé.
Toujours la voix lunaire de la soeur
Résonne dans la nuit spirituelle.

***

GEISTLICHE DÄMMERUNG

Stalle begegnet am Saum des Waldes
Ein dunkles Wild ;
Am Hügel endet leise der Abendwind,

Verstummt die Klage der Amsel,
Und die sanften ten Flöten des Herbstes
Schweigen im Rohr.

Auf schwarzer Wolke
Befährst du trunken von Mohn
Den nächtigen Weiher,

Den Sternenhimmel.
Immer tönt der Schwester mondene Stimme
Durch die geistliche Nacht.

(Georg Trakl)

Illustration: David Brayne

 

Publicités

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Liens (Salah Stétié)

Posted by arbrealettres sur 16 octobre 2017



 

cygne

Liens –

Dans toute voix, ma voix, il y a sans doute
Un cygne fait de larmes
Près des gorges de l’eau, près de cet arbre,
Si noir d’automne et rouge
Si noir et si noué
Avec le fil étincelant du sang

Pour ce sou de l’aimée, pour ses blessures
L’arbre écrit sa limpidité sur la route
Où sont des soldats ligotés par le vent
La flamme ouverte de leur main sur des champs
Couverts évasivement de lampes vives
Eclairées par des rencontres de colombes
Qui vont dormir quand ils disparaîtront

(Salah Stétié)

Illustration

 

http://www.influencia.net/fr/actualites1/ricochets,cygne-noir-eucatastrophe,46,2904.html

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Souffle des fuites (Gemma Tremblay)

Posted by arbrealettres sur 15 octobre 2017



Souffle des fuites

j’ai des pointes d’angine dans la gorge
mon seuil est si loin de la route
si loin de ce désir d’absolu qui m’obsède
malaise d’herbe folle
mes chemins s’embrouillent de rencontres
l’esprit veille sous le couvre-feu du silence

(Gemma Tremblay)

Illustration: Aron Wiesenfeld

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Princesse Iwa (Iwa)

Posted by arbrealettres sur 4 octobre 2017



Hiroshige _062012

 

Princesse Iwa

Le voyage de mon seigneur
Dure depuis longtemps.
Le cherchant dans la montagne
Irai-je à sa rencontre ?
Ou me tiendrai-je dans l’attente ?

(Iwa)

Illustration: Hiroshige

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

A la rencontre de l’inconnu masqué (Jean Laude)

Posted by arbrealettres sur 3 octobre 2017



 

Agnès Bockel 66874

A la rencontre de l’inconnu masqué
Qui suis-je à ces confins dépossédés par le sable et le vent,
surpris d’une douceur de cendres ?

Devant la nappe intacte de la mer.

Qui suis-je en cette chambre où je ferme les yeux ?

Une barque s’enfonce en la vase attentive. Happé par l’épaisseur,
je m’ensable et dérive

(Dépossédé par le fer gris de l’eau,
la neige a goût d’étoile entre les dents, nuit du métal amer
étendu dans le vent,
surpris d’une douceur, l’attente me divise, et me retire.)

(Jean Laude)

Illustration: Agnès Bockel

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ne serait-ce qu’une fois (Jean Malrieu)

Posted by arbrealettres sur 28 septembre 2017




    
Ne serait-ce qu’une fois, si tu parlas de liberté,
Tes lèvres, pour l’avoir connue, en ont gardé le goût du sel,
Je t’en prie,
Par tous les mots qui ont approché l’espoir et qui tressaillent,
Sois celui qui marche sur la mer.
Donne-nous l’orage de demain.

Les hommes meurent sans connaître la joie.
Les pierres au gré des routes attendent la lévitation.

Si le bonheur n’est pas au monde nous partirons à sa rencontre.
Nous avons pour l’apprivoiser les merveilleux manteaux de l’incendie.

Si ta vie s’endort,
Risque-la.

(Jean Malrieu)

 

Recueil: Préface à l’Amour
Editions: Les cahiers du Sud

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 10 Comments »

Murmure des ailes et murmure de l’eau (Vesna Parun)

Posted by arbrealettres sur 24 septembre 2017



Murmure des ailes et murmure de l’eau

Le monde qui vient à notre rencontre nous murmure les contours
des arbres qui bruissent à l’horizon
et grandissent des ombres courbées.

Assieds-toi sur le seuil
et attends
que le soir se déplace…

(Vesna Parun)


Illustration: Anne-François-Louis Janmot

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

N’attends de l’inconnu (Robert Sabatier)

Posted by arbrealettres sur 15 septembre 2017



Illustration: Xing Jianjian 
    
N’attends de l’inconnu
Que rencontres mystiques.

Lis toutes les enseignes,
Elles portent ton nom.

Si le hasard te guide,
Il sera providence.

Déambule en ton crâne,
C’est la ville future.

Et nomme verbe et pain
Tout ce qui nourrit l’homme.

(Robert Sabatier)

 

Recueil: Oeuvres poétiques complètes
Editions: Albin Michel

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Passé ou futur ? (Mario Luzi)

Posted by arbrealettres sur 13 septembre 2017



Illustration: Salvador Dali
    
Passé ou futur ? —
le désir connaît
son unique nature, sa
double source
dont l’une plus que l’autre
creusée dans le roc
de la séparation
et triste…
et toi maintenant rempli
d’un manque irrémédiable
vaincu par lui
tu délires : si tu pouvais
dans l’abject labyrinthe
retrouver
le chemin de notre maison —
mais quelle maison était la nôtre ?
ce n’était pas la demeure promise,
c’était comme les autres
une tente instable
plantée dans le désert
pendant l’exode
mais avec beaucoup d’amour
Ce ne peut être là,
beaucoup de larmes.
mon fils, le lieu
de la nouvelle rencontre,
ce n’est pas là
que le désir consomme
sa propre mort —
mort du désir par suprême exaucement,
et tu le sais depuis longtemps.
Et tu connais le « lieu ». C’est vrai,
tu ne le nommes pas, pourtant tu ne l’oublies pas.
Tu ne l’oublies pas.

***

Passato o futuro ? —
conosce il desiderio
la sua unica natura, la sua
doppia fonte,
ma una più dell’altra
incavata nella roccia
della separazione
e triste…
e tu ora ripieno
di una incolmabile mancanza
da essa vinto
farnetichi : potessi
nel turpe labirinto
ritrovare
la strada di casa nostra —
Non plu’) essere quello,
figlio, il luogo
ma che casa era la nostra ?
non era la promessa abitazione,
era come le altre
una tenda poco ferma
piantata nel deserto
durante l’esodo
se non che con moho aurore
con molte lacrime.
del nuovo incontro,
non è li.
che consuma il desiderio
la propria morte —
morte del desiderio per supremo esaudimento,
e lo sai da tempo.
E conosci il « dove ». È vero,
non lo nomini, pero non lo dimentichi.
Non lo dimentichi.

(Mario Luzi)

 

Recueil: Dans l’oeuvre du monde
Traduction: Philippe Renard, Bernard Simeone
Editions: Editions Unes

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LES POUVOIRS DE L’AMOUR (X) (Lucien Becker)

Posted by arbrealettres sur 11 septembre 2017




Illustration: ArbreaPhotos
    
LES POUVOIRS DE L’AMOUR (X)

Enfermé dans un horizon sans altitude,
je n’ai devant moi que chemins en fuite
vers un lointain de plus en plus illisible,
de plus en plus tourné sur ton absence.

J’attends en vain que vienne à ma rencontre
un arbre qui marcherait sur ses racines,
mais c’est à peine s’il me fait signe
en remuant un bras d’où quelques feuilles tombent.

Les fleurs sourient d’une façon si banale
qu’il me tarde quand je reviens à la nature
de la quitter pour la ville où je suis sûr
qu’un seul de tes baisers me bouleversera jusqu’à la moelle.

Il reste les couchants dont je ne puis me déprendre
parce qu’ils ont brillé au-dessus de mon enfance
comme mille mains levées sur un navire en partance
pour un pays que tu es seule à savoir me rendre.

(Lucien Becker)

 

Recueil: Rien que l’amour
Editions: La Table Ronde

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :