Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(René Ménard)’

LE PLATANE (René Ménard)

Posted by arbrealettres sur 25 août 2018



 

LE PLATANE

Ton écorce n’est que blessures naturelles
Arbre respecté par la hache

Tu as la richesse
Et le dénuement des saisons
Une droite patience à vivre
Tu choisis de mourir
S’il faut céder à quelque maléfice

Près de toi l’âme s’éprend
De temps et de vent.

(René Ménard)

Illustration

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LE RAMEAU GRIS (René Ménard)

Posted by arbrealettres sur 4 juillet 2018



 

arbre_5

LE RAMEAU GRIS

Mort as-tu cette couleur de bois
Éloigné de la chaleur et du froid ?

Mort as-tu cette pierreuse force
Qui éteint le soleil sur l’écorce ?
Mort as-tu cette droiture négligente
Qui ignore les vents et la pente ?

Fibre oublieuse des racines
A jamais reposée de la sève
Es-tu cette égalité terne
Et les os définitifs de la liberté ?

Es-tu l’attente
La plus proche du feu ?
Toutes les couleurs de la terre
Tournent si vite dans le jour.

(René Ménard)

Illustration

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La poésie (René Ménard)

Posted by arbrealettres sur 11 juin 2018



Illustration: René Baumer
    
La poésie ignore le confort.

(René Ménard)

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

BEAU MARBRE… (René Ménard)

Posted by arbrealettres sur 21 mai 2018



Beau marbre vieux bois que j’aime fibre à fibre
Fleurs qui donnez la jeunesse à mes lèvres
Laines où je m’enveloppe encore de mon enfance
Parfums qui suscitez des lumières dans mes yeux
Musique auréolant les arbres des jardins
Je vis! Je crois vivre! Des frères pleins d’aventure
Chantent à tue-tête sur les chemins de l’éternité
Des femmes de leur corps me font une patrie
Voici des pierres debout qui soulèvent des villes
Sérieuses de tous les gestes de la patience humaine
Et le passé des hommes
Comme la géographie de ma mémoire.

(René Ménard)

Illustration: Gilbert Garcin

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je ne sais rien garder de moi (René Ménard)

Posted by arbrealettres sur 30 juin 2016



Je ne sais rien garder de moi.
Je me réveille toujours silencieux et nu.
Il me faut toujours tout recommencer.

Si bien que j’ai résolu
d’essayer de me constituer une espèce d’épicentre
en écrivant une suite de poèmes où je vais tenter de fixer
les instincts permanents de ma présence.

J’appelle cela: « Originelles ».

(René Ménard)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

PETITE ENFANT QUI JOUE AVEC RIEN… (René Ménard)

Posted by arbrealettres sur 5 juin 2016



petite fille sable 5 [800x600]

Petite enfant qui joues avec rien
Tu fais ces pierres transparentes
Et la lumière se perd en elle-même
Sur les châteaux des hommes

Tes yeux sont mon plus beau silence
Le baiser de la fraîcheur vivante
Et me voici comme un moine sans corps Dans sa robe
A te regarder

Tes tièdes épaules qui tiennent dans ma main
Vivent et tu m’échappes pour attraper
Quelque minuscule poignée de sable
Que le vent disperse sur la grande terre coutumière
Dans le même sens que nuages
O ma petite proche O ma lointaine enfant.

(René Ménard)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :