Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘renom’

La fin du jeûne (Hâfez Shirâzi)(Hafiz)

Posted by arbrealettres sur 20 décembre 2020




    
La fin du jeûne

Quand la rose et le vin et l’ami sont à toi, le
roi du monde est ton esclave, ce jour-là.

N’éclairez pas notre assemblée à la chandelle : le
clair de lune de l’ami se passe d’elle !

Le vin, certes, est licite, selon notre Loi,
mais il est illicite si tu n’es pas là !

J’écoute la voix du roseau, celle du luth, et je
cherche des yeux le rubis de tes lèvres et la
coupe de vin qui circule entre nous.

Pourquoi répandre du parfum ici, chez nous,
quand nous embaume l’odeur de ta chevelure ?

Ne parle pas du goût du candi, ni du sucre, car ma
bouche est sucrée au goût de tes deux lèvres !

Tant que gît, dans mon coeur en ruine, mon chagrin, je
prends toujours ma place au coin du temple ancien.

Que parles-tu de ma réputation infâme, car
c’est cette infamie-là qui fait mon renom ?

Et que demandes-tu, à propos de mon nom,
puisque j’ai honte d’avoir un renom infâme ?

Nous sommes vagabonds, ivrognes, libertins et
voyeurs. Mais qui ne l’est pas, dans cette ville ?

Hâfez, ne sois jamais sans amour et sans vin :
voici rose et jasmin – le jeûne va finir.

***

(Hâfez Shirâzi)(Hafiz)

Recueil: L’amour, l’amant, l’aimé
Traduction: Vincent-Masour Monteil
Editions: Actes Sud

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

VISION (John Clare)

Posted by arbrealettres sur 20 janvier 2018



Illustration: John Clare
    
VISION

J’ai perdu l’amour du ciel de là-haut
J’ai dit non aux désirs de la terre d’en-bas
J’ai senti les douceurs de l’amour inventé
Je n’ai pas d’ennemi sinon l’enfer lui-même

J’ai perdu les joies de la terre mais senti l’ardeur
De la flamme céleste en moi surabonder
Jusqu’à l’heure où la beauté et moi nous devînmes
Le poète de l’immortalité

J’ai aimé — mais la femme fit défection
Alors me dérobant à son renom flétri
Et volant au soleil son éternel rayon
J’ai écrit jusqu’à l’heure où la terre ne fut qu’un nom

Dans chaque langue de la terre
Sur chaque rive et chaque mer
J’ai donné à mon nom immortelle naissance
Et tenu mon esprit avec les libres

***

A VISION

I lost the love of heaven above
I spurned the lust of earth below
I felt the sweets of fancied love
And hell itself my only foe

I lost earth’s joys but felt the glow
Of heaven’s flame abound in me
Till loveliness and I did grow
The bard of immortality

I loved but woman fell away
I hid me from her faded fame
I snatch’d the sun’s eternal ray
And wrote till earth was but a name

In every language upon earth
On every shore o’er every sea
I gave my name immortal birth
And kept my spirit with the free

(John Clare)

 

Recueil: Poèmes et Proses de la Folie de John Clare
Traduction: Pierre Leyris
Editions: Mercure de France

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :