Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘renommée’

Mère, pour toi je ferai un collier de perles (Rabindranath Tagore)

Posted by arbrealettres sur 8 juillet 2019



    

Mère, pour toi je ferai un collier de perles
avec les larmes de mon chagrin.

Pour couvrir tes pieds les étoiles
ont ciselé leurs annelets de lumière,
mais mon don veut pendre à ton cou.

La richesse et la renommée émanent de toi;
il t’appartient de les donner et de les retenir.

Mais cette mienne tristesse est bien absolument à moi,
et quand je te l’apporte en offrande,
ta grâce vient en récompense.

(Rabindranath Tagore)

 

Recueil: L’offrande lyrique suivi La corbeille de fruits
Traduction: Hélène Du Pasquier et André Gide
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

AUREA MEDIOCRITAS (Jules Lefèvre-Deumier)

Posted by arbrealettres sur 24 janvier 2019



 

Papillon

AUREA MEDIOCRITAS

Heureux l’ami secret des arts et de l’étude,
Pour qui la renommée est une servitude :
Le sourire du ciel a lui sur son berceau.
La gloire fait du mal : son sublime flambeau
A des éclairs trop vifs pour une humble chaumine :
Il aveugle toujours les yeux qu’il illumine.
L’appeler sous son toit, c’est bannir le sommeil ;
C’est y vouloir, pour lampe, attacher le soleil.
Au temple des grands noms suspendons nos guirlandes ;
Mais n’ayons pas d’autels, où nous servions d’offrandes.
Ambitieux amants du commerce des fleurs,
Ne les cultivons pas pour vendre leurs couleurs.
Tandis que, spéculant sur leur grâce fertile,
Pour en faire de l’or un autre les distille,
Aimez-les seulement ; ou, leurs dons les plus doux,
Un papillon qui passe en jouit plus que vous.

(Jules Lefèvre-Deumier)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je serai jardinier (Attila Joszef)

Posted by arbrealettres sur 4 mars 2016



 

Je serai jardinier

Je serai jardinier : des arbres à cultiver,
au lever du soleil moi aussi me lever,
n´avoir rien pour m´inquiéter
sinon la fleur que j´ai plantée.

Chacune des fleurs que j´ai plantées
au rang des fleurs sera ma préférée,
même l´ortie, à la bonne heure,
tant elle sera vraie, ma fleur.

Pipe à la bouche, buveur de lait,
à bonne renommée je veillerai de près,
Le danger ne m´atteint plus guère,
je me suis mis moi-même en terre.

Il le faut vraiment, oui, vraiment,
et au levant et au couchant,
– quand le monde sera décombres,
qu´il y ait une fleur sur sa tombe.

(Attila Joszef)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

LE CERF BLANC (Ezra Pound)

Posted by arbrealettres sur 19 décembre 2015




LE CERF BLANC

Je les ai vus, dans les Nuages, sur la lande.
Vois! ils ne s’arrêtent ni pour aimer ni pour-pleurer, pourtant
Leurs yeux sont les yeux de la jeune fille à l’amant,
Quand le cerf blanc sort du bois
Quand le vent blanc sort de l’aurore.

Voici le Blanc Cerf, Renommée, nous te chassons,
Que les meutes du monde se rassemblent au son des trompes!

(Ezra Pound)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Chanson de Barberine (Alfred de Musset)

Posted by arbrealettres sur 12 octobre 2015



Chanson de Barberine

Beau chevalier qui partez pour la guerre,
Qu’allez-vous faire
Si loin d’ici ?
Voyez-vous pas que la nuit est profonde
Et que le monde
N’est que souci ?
Vous qui croyez qu’une amour délaissée
De la pensée
S’enfuit ainsi,
Hélas ! hélas ! chercheurs de renommée,
Votre fumée
S’envole aussi.
Beau chevalier qui partez pour la guerre,
Qu’allez-vous faire
Si loin de nous ?
J’en vais pleurer, moi qui me laissais dire
Que mon sourire
Etait si doux.

(Alfred de Musset)

Illustration: Evelyn de Morgan

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :