Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘repentance’

Rire (Edmond-Henri Crisinel)

Posted by arbrealettres sur 9 juin 2018



Edmond-Henri Crisinel
    
Rire

Si vous dites que j’ai versé
Des pleurs de douce repentance,
Si vous dites que j’ai bercé
Mon cœur d’une prière intense,

Si vous dites que j’ai trahi
Les musiques de ma luxure
Bénie, et que j’ai…
Le vin de ma vendange impure,

Si vous dites que j’ai brisé
Mon orgueil au pied du Calvaire,
(O Maître) et que j’ai renié
L’œillet de ma folie amère,

Si vous dites ces choses saintes!
Divins élans ! sanglots divins !
Soupirs de femme ardente aussi,
Ha ! si vous dites ces choses saintes !

Vous mentez, ô nid chaud de mes lèvres,
Vierges folles: ce soir d’été
Ah ! nul frisson, ce soir funeste :
Rien qu’un rire égaré — dans le soir…

(Edmond-Henri Crisinel)

 

Recueil: Oeuvres
Traduction:
Editions: Plaisir de lire

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Trois barques (Stanisław Wyrzykowski)

Posted by arbrealettres sur 3 juin 2018



 

barques brouillard

Trois barques

Trois barques blanches coulent sur les eaux,
Quelque part, à travers le gouffre des morts, et dérivent
Dans un brouillard où l’œil ne discerne plus rien.

La première d’entre elles, revêtue d’une toile
Pourpre — avance avec une rame en or, et fait jaillir
Sur les vagues, des étincelles et des éclats.

Puis vient la seconde, plus lente, plus sinistre,
Qui traîne derrière elle ses ailes noires de repentance,
Comme des voiles flottant sur un ciel de verre.

La troisième enfin, portée par les vagues,
Avance et se dirige, sans rames et sans voiles,
Vers la tempête qui se déchaîne dans l’obscurité.

Mon amour mort se trouve dans la première,
Ma vengeance repose dans la seconde,
Et dans la troisième, je vois mon cœur —

(Stanisław Wyrzykowski)

Découvert ici :poetespolonais

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :