Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘résidence’

TOUJOURS (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 12 novembre 2018




TOUJOURS

Fatiguée du fracas magique des voyelles
Fatiguée d’enquêter avec les yeux levés
Fatiguée de l’attente du je de passage
Fatiguée de cet amour qui n’eut pas lieu
Fatiguée de mes pieds qui ne savent que marcher
Fatiguée de la fuite insidieuse de questions
Fatiguée de dormir et de ne pas pouvoir me regarder
Fatiguée d’ouvrir la bouche et de boire le vent
Fatiguée de soutenir les mêmes viscères
Fatiguée de la mer indifférente à mes angoisses
Fatiguée de Dieu ! Fatiguée de Dieu !
Fatiguée enfin des morts de service
dans l’attente de la soeur aînée
l’autre la grande mort
douce résidence pour tant de fatigue.

(Alejandra Pizarnik)

Illustration: Odilon Redon

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 8 Comments »

L’éternité sera bien assez longue (Robert Sabatier)

Posted by arbrealettres sur 8 juin 2018



 

L’éternité sera bien assez longue

J’entre et je sors de moi-même souvent.
Je me demande audience parfois.
Je me rencontre en de longs corridors,
Je fais semblant de ne pas me surprendre
Ou je m’ignore.

Un bref sanglot nocturne
Brise un miroir. On voyage, on voyage,
Et l’on se quitte, on joue à cache-cache,
Mon corps et moi, mariés de l’aurore.

Suis-je sans être ? Et rêver n’est-il vivre
Hors de soi-même, hors les murs, hors le doute,
Là où le corps ne va pas, car il pèse
Plus que le bronze et le plomb des pensées ?

Et je m’en vais sur des lieux de musique
Pour oublier mon lieu de résidence :
L’argile épaisse où j’entre et sors, et j’ose
Me résigner à vivre sans mes ailes.

– Entrez chez moi, j’ai pour vous mille chambres
Et des salons, et des orangeraies…
Mais nul ne vient, le seul hôte est moi-même
Dans ma maison bien trop vaste pour moi.

(Robert Sabatier)

 

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sur les bois d’un renne poussiéreux (Aïcha Arnaout)

Posted by arbrealettres sur 1 mai 2017




Sur les bois d’un renne poussiéreux
j’ai cherché la patrie intérieure
En quelques jours de cette résidence mouvementée
de ce pesant cérémonial
j’ai découvert avec une joie
gorgée d’eau rare
aussi féconde que la guillotine
j’ai découvert que cette patrie
c’était toi

Dans ma veille
je te convoque rarement
Mais tu es comme la goutte d’eau
varié et obscur à en être limpide
Avec une régularité exaltante
tu épuises mes rêves

(Aïcha Arnaout)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mes résidences (Michel Besnier)

Posted by arbrealettres sur 20 mai 2016



Mes résidences

Je n’habite pas du côté de l’océan
mais du côté de la goutte d’eau

Je n’habite pas du côté de la forêt
mais du côté du brin d’herbe

Je n’habite pas du côté de l’ouragan
mais du côté du courant d’air

Je n’habite pas du côté de l’aigle
mais du côté du pingouin

Dites-moi où vous habitez
si vous habitez mon quartier

Je viendrai un de ces jours
vous dire un petit bonjour

(Michel Besnier)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mes résidences (Michel Besnier)

Posted by arbrealettres sur 7 mai 2016



Mes résidences

Je n’habite pas du côté de l’océan
mais du côté de la goutte d’eau

Je n’habite pas du côté de la forêt
mais du côté du brin d’herbe

Je n’habite pas du côté de l’ouragan
mais du côté du courant d’air

Je n’habite pas du côté de l’aigle
mais du côté du pingouin

Dites-moi où vous habitez
si vous habitez mon quartier

Je viendrai un de ces jours
vous dire un petit bonjour

(Michel Besnier)

 Illustration: Laurent Chéhère

 

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

UN ABANDON (Alejandra Pizarnik)

Posted by arbrealettres sur 1 décembre 2015




UN ABANDON

Un abandon en suspens.
Nul n’est visible sur terre.
Seule la musique du sang
assure résidence
dans un lieu si ouvert.

(Alejandra Pizarnik)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | 2 Comments »

Assigné à résidence (Bernard Montini)

Posted by arbrealettres sur 26 novembre 2015



Assigné à résidence
il oscille
entre le goutte à goutte
de la pendule
et les trains là-bas raclant la nuit

(Bernard Montini)


Illustration: Tamara Lunginovic

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

J’établis ma résidence (Eric Brogniet)

Posted by arbrealettres sur 10 septembre 2015




J’établis ma résidence

dans la métamorphose

(Eric Brogniet)

Illustration: Vladimir Kush

 

Posted in poésie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :