Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘résumer’

Notre avant-dernier mot (Rainer Maria Rilke)

Posted by arbrealettres sur 4 avril 2019



Notre avant-dernier mot
serait un mot de misère,
mais devenir la conscience-mère
le tout dernier sera beau.

Car il faudra qu’on résume
tous les efforts d’un désir
qu’aucun goût d’amertume
ne saurait contenir.

(Rainer Maria Rilke)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tu te racontes sans le savoir (Esther Granek)

Posted by arbrealettres sur 19 octobre 2018


 


Andrey Remnev  (29)

Tu te racontes sans le savoir
même quand tu poses et fais semblant.
Tes gestes sont comme le miroir
De tes pensées d’hier, de maintenant.

De toi tu n’arrêtes de parler
tout en ne cessant de te taire.
Tu es, malgré toi, livre ouvert
qui traduit ton langage codé.

Souvent rien qu’un tic te résume.
En lui s’abrite ton amertume
Et dans chacun de tes mouvements
tu trahis tes rêves latents.

Pourtant tu te tiens sur tes gardes
Et à personne ne te confies.
A quoi cela sert-il, ma fille ?
Puisque tous tes secrets bavardent…

(Esther Granek)

Illustration: Andrey Remnev

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Donner tout comme perdu (Roberto Juarroz)

Posted by arbrealettres sur 18 octobre 2018



Donner tout comme perdu.
Là commence l’ouvert.

Alors à chaque pas
peut être le premier.
Chaque geste a pouvoir
de résumer tous les gestes.

Donner tout comme perdu.
Laisser seules s’ouvrir
les portes qui manquent.

Ou mieux:
les laisser ne pas s’ouvrir.

(Roberto Juarroz)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un poème (Nuno Júdice)

Posted by arbrealettres sur 30 juillet 2018



 

Achille Funi 20659ea

Un poème, dis-tu,où
l’amour s’exprime
résume tout en mots

Mais que reste-t-il
dans les mots
de ce qu’on a vécu ?

Une poussière de syllabes,
le rythme pauvre de
la grammaire, des rimes à rien…

(Nuno Júdice)

Illustration: Achille Funi

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

L’Ile (Jean Follain)

Posted by arbrealettres sur 25 juillet 2018



 

Sur l’étang du château
reste une île
où se tienne les vieux cygnes
elle n’est utile qu’à leur repos
nulle femme ne s’y cache plus
ni par amour ni par calcul
la pâquerette y sort de terre
et la lenteur s’y résume.

(Jean Follain)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La terre se retourne (Hélène Dorion)

Posted by arbrealettres sur 11 mars 2018




    
La terre se retourne soudain
la ligne de l’horizon oblique.

Un oiseau trace les contours de l’air
pendant que se croisent en moi les vagues
du présent et du passé.

Je regarde ce bord de terre
qui résume ombre et lumière ;
bord où la nuit traverse le jour
et le jour, la nuit. Venus de même source
plongés avec nous dans l’abîme.

(Hélène Dorion)

 

Recueil: Sans bord sans bout du monde
Traduction:
Editions: La différence

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Incantation (Julio Cortázar)

Posted by arbrealettres sur 11 février 2018



Illustration: Karen LaMonte
    
Incantation

Guidé seulement par l’ombre et le parfum
qui disent ton nom et le désenchantement
de tant de choses en toi et ce qui reste
recouvert par les cendres qui te résument,

je reviendrais par les miroirs hantés
comme reviennent Usher ou Ulalume
pour proposer l’obscur troc, le chant
qui incarnera l’horreur qui nous consume.

Mais si je pense, l’amie, à la force
de l’impalpable brume de ton éclipse
seulement dans ton parfum et dans ton ombre,

ma volonté se rend à son fantôme
et préfère sombrer dans toute l’absence
où un néant cet autre néant nomme.

(Julio Cortázar)

 

Recueil: Crépuscule d’automne
Traduction: Silvia Baron Supervielle
Editions: José Corti

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LES YEUX BLEUS (Gaston Couté)

Posted by arbrealettres sur 10 février 2018



Illustration: Amedeo Bocchi  
    
LES YEUX BLEUS

A une dame aux yeux noirs

Vous m’avez dit dans un sourire,
Que les yeux bleus (souvent songeurs),
Semblaient refléter et décrire
Les intimes penchants des cœurs.

Vous m’avez dit – lèvres sincères –
Que vous aimiez ce bleu profond,
Où vos yeux trouvaient plus sévères
Ces regards où tout se confond.

Ces regards fixes qui résument
La haine ou la joie ou l’amour,
Ces regards bleus qui vous consument
Et font tout un siècle d’un jour.

Vous les adorez, chère Dame,
Aussi je les chante pour vous,
Mystique, divine est leur flamme ;
Vous les trouvez si doux… si doux!

Vous m’avez dit dans un sourire
Que ces yeux dictaient les espoirs.
Pourtant… (laissez-moi vous le dire)
Pourquoi vos beaux yeux sont-ils noirs ?

(Gaston Couté)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

S’il fallait renvoyer chez eux Les mots (Bernard Chambaz)

Posted by arbrealettres sur 9 février 2018



    

S’il fallait renvoyer chez eux
Les mots arabes ou arabo-persans
Ca ferait du monde
Et un drôle de vide sur notre carte de séjour :
Azur hasard
D’algèbre à zénith
Jupe (ce serait dommage) & matelas & nuque (mon amour)
Abricot & sirop & sorbet & sucre & tambour
Sans oublier la famille (tambourin
tambour battant) & guitare & lilas luth nénuphar orange
Maboul comme azimut qui va bien & comme
Zéro qui nous résume
Et on serait bien ennuyé

(Bernard Chambaz)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’impression d’oublier (Robert Sabatier)

Posted by arbrealettres sur 4 janvier 2018




    
L’impression d’oublier

L’impression d’oublier quelque chose
qui nous visite au moment de la mort :
un testament ou quelque vieux message
pour expliquer ce qu’on n’explique pas.

ll s’agissait de résumer le monde,
le temps, la vie. Ou de dire… Mais quoi ?
des mots de rire ou de myosotis ?

L’oubli, qui sait ? de fermer une porte,
de modeler la phrase de sa fln,
peur de partir et peur de revenir –
ou cet oubli de s’oublier soi-même ?

(Robert Sabatier)

 

Recueil: Oeuvres poétiques complètes
Traduction:
Editions: Albin Michel

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :