Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘retenu’

Moi j’irai dans la lune (René de Obaldia)

Posted by arbrealettres sur 20 juin 2021



Moi, j’irai dans la lune
Avec des petits pois,
Quelques mots de fortune
Et Blanquette, mon oie.

Nous dormirons là-haut
Un p’tit peu de guingois
Au grand pays du froid
Où l’on voit des bateaux
Retenus par le dos.

Bateaux de brise-bise
Dont les ailes sont prises
Dans de vastes banquises
Et des messieurs sans os
Remontent des phonos.

Blanquette sur mon coeur
m’avertira de l’heure :
Elle mange des pois
Tous les premiers du mois.

Elle claque du bec
Tous les minuits moins sept.
Oui, j’irai dans la lune !
J’y suis déjà allé
Une main dans la brume
M’a donné la fessée,

C’est la main de grand-mère
Morte l’année dernière.
(La main de mon Papa
Aime bien trop les draps !)

Oui, j’irai dans la lune,
Je vais recommencer.
Cette fois en cachette
En tenant mes souliers.

Pas besoin de fusée
Ni de toute une armée,
Je monte sur Blanquette
Hop ! on est arrivé.

(René de Obaldia)

Illustration: Corinne Delhaye

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Allez ! (Georges Libbrecht)

Posted by arbrealettres sur 7 avril 2019



 

Mihai Criste   (19)

Allez ! et qu’on multiplie,
Dieu à chacun s’est donné
pour la mort et poux la vie
et chaque fois tout entier.
Prestige de l’Absolu,
éloge de la pensée.
Monde jaugé retenu :
esprit, tiens la fleur doublée.
Face à Face l’Intouchable
je le sens grandir en moi
et répéter le miracle
seul d’être à tous à la fois.
Je n’ouvre pas une fable,
je ne suis pas le portier
mais j’entre, le coeur troublé,
dans de grands pays de sable
parmi les miraculés.

(Georges Libbrecht)

Illustration: Mihai Criste

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Voix de l’intérieur du bleu. (Lionel Ray)

Posted by arbrealettres sur 22 décembre 2018




    
Voix de l’intérieur du bleu.
nous y habitons
comme en un refuge respirable.
Et nous buvons à la table des heures

un vin lumineux, un vin
qui ne s’épuise pas.
Nous te comprenons, silence.
comme l’eau des sources

qui compte et recompte, bouche ouverte,
les nuits et les jours.
Et nous t’interrogeons, désir

qui es au coeur du monde, sous
Ies paupières, et dans le souffle retenu
du dieu absent.

(Lionel Ray)

 

Recueil: Syllabes de sable Poèmes
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Signe (Jacques Ceaux)

Posted by arbrealettres sur 21 mai 2018



 

Signe

Un signe
qui éclot fin
comme un sanglot

l’air de dire
retenu
ficelle de sens

espoir ténu
sourire timide
sur peut-être.

(Jacques Ceaux)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Pour mon Coeur (Renée Vivien)

Posted by arbrealettres sur 12 mai 2018




    
Pour mon Coeur

Mystérieux, amer et terrible, ô mon coeur,
Eloigne enfin de toi la haine et la rancoeur !

Sache combien est grand ce bienfait qu’on te donne
De pouvoir pardonner, ô mon coeur ! et pardonne !

Ne garde plus l’amer souvenir des joies dues !
Et qu’il soit comme un mot effacé sur les nues !

Sois léger et sois doux comme l’ombre d’une aile,
O mauvais coeur, tenace et méchant et fidèle !

O mon coeur ! exhalant, dans un vaste soupir,
Le pardon retenu, sache enfin t’attendrir !…

(Renée Vivien)

 

Recueil: Dans un coin de violettes
Editions: E. SANSOT & Cie

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

SOLEILS RETENUS VIFS (Andrée Chedid)

Posted by arbrealettres sur 20 mars 2018



 

Dariusz Branski _500

SOLEILS RETENUS VIFS

Soleils retenus vifs
Graines foudroyées en terre
Étoiles rendues à l’ombre !

Où donc s’enracinent

Vos printemps refusés ?

(Andrée Chedid)

Illustration: Dariusz Branski

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Notre parole a-t-elle assez de soir (Jean-Louis Chrétien)

Posted by arbrealettres sur 26 janvier 2018




Illustration: ArbreaPhotos
    
notre parole a-t-elle assez de soir
pour apprendre les cris retenus
des lieux accablés de durée
le silence toujours en partance
sur les couleurs pose un dernier glacis
une seule gorgée nous enivre
au bord des larmes se risque le sourire
les mains prononcent leurs voeux
définitif l’air bénit

(Jean-Louis Chrétien)

 

Recueil: Joies escarpées
Traduction:
Editions: Obsidiane

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je reste tout entier dans la pierre (Lucien Becker)

Posted by arbrealettres sur 15 août 2017



je reste tout entier dans la pierre que le silence a jetée du haut du monde,
retenu seulement par le fil que mon cœur tend à mon poignet.

(Lucien Becker)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ma bouche (Maram al-Masri)

Posted by arbrealettres sur 29 avril 2017




    
Ma bouche
pleine de paroles gelées
est une prison
de tempêtes retenues

ma bouche
est chanson d’Ishtar
et contes de Shéhérazade

ma bouche
est le gémissement silencieux d’une plainte

ma bouche est une fontaine coulant de plaisir
le cantique
du coeur

et de la chair

(Maram al-Masri)

 

Recueil: Par la Fontaine de ma Bouche
Traduction: Maram al-Masri – Bruno Doucey
Editions: Bruno Doucey

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les nuages sont si purs (Jean Mambrino)

Posted by arbrealettres sur 3 avril 2017



Les nuages sont si purs
dans le ciel de l’aube
que tout est bleu
pour le regard né de la mer
la terrasse la prairie les montagnes
et bleu aussi le soleil
comme le fond de la pensée

un bleu si pur
qu’il efface tout sommeil
réveille une pensée seconde
qui s’agenouille au sein
du monde
illuminé
jusqu’au-delà de l’horizon
sans aucun éclat
comme si une phrase retenue
voulait se faire entendre

avec moins de mots que de silences

une phrase
adorablement
sous-entendue.

(Jean Mambrino)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :