Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Richard Seff)’

LA FÊTE DES FLEURS (Richard Seff)

Posted by arbrealettres sur 21 mars 2019



 

 Oleg Zhivetin   (17) [1280x768]

LA FÊTE DES FLEURS

C’est la fête des fleurs
Saison des merveilles
Au mois de mai qui se réveille
La fête des fleurs
Le printemps des coeurs

C’est la fête des coeurs
Le temps de l’amour
Renaissant au nouveau jour
La fête des coeurs
Saison du bonheur d’aimer

Un jour de fête
A l’aurore du temps
Où nos coeurs
Amoureux depuis le premier jour
Chanteront les hymnes du printemps

Un jour de fête
A l’aurore du temps
Où nos coeurs
Amoureux depuis le premier jour
Chanteront les hymnes de l’amour

C’est la fête des fleurs
Blanchies de soleil
Quand la nature s’éveille
La fête des fleurs
L’ivresse des coeurs

C’est la fête des coeurs
Au jour qui se lève
Sur l’horizon de nos rêves
La fête des coeurs
Des vergers en fleurs
De mai

Un jour de fête
A l’aurore du temps
Où nos coeurs
Amoureux depuis le premier jour
Chanteront les hymnes du printemps

Un jour de fête
A l’aurore du temps
Où nos coeurs
Amoureux depuis le premier jour
Chanteront les hymnes de l’amour.

(Richard Seff)

Illustration: Oleg Zivethin

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LE PETIT PRINCE (Richard Seff)

Posted by arbrealettres sur 11 septembre 2018



 

LE PETIT PRINCE

On ne sait pas qui il est
On ne sait pas d’où il vient
Il est né avec la rosée du matin
Une rose entre ses mains
Voyageur de l’infini
Jeune prince de la lumière
Tu connaissais tous les secrets de la nuit
Les chemins de l’univers

J’attendrai ton retour
Jusqu’à la fin des jours
J’attendrai ton retour
Prince blond de l’amour

Il est venu sur la terre
Et n’a vu qu’un grand désert
Quelques fleurs sauvages, un renard argenté
Et un poète égaré
Il s’ennuyait bien souvent

De sa rose, de ses volcans
Il a demandé au serpent son ami
De le ramener chez lui

J’attendrai ton retour
Jusqu’à la fin des jours
J’attendrai ton retour
Prince blond de l’amour (bis).

(Richard Seff)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

JE VIENS VERS TOI (Richard Seff)

Posted by arbrealettres sur 5 août 2018



 

JE VIENS VERS TOI

Je prie,
Et tu n’entends pas ma voix
Le silence répond pour toi
Toi qui ne me vois même pas
Je sais
Je ne suis qu’une poussière
Egarée dans ton univers
Un exilé dans les ténèbres

Je viens vers toi
Comme un esclave, comme un vaincu
Je viens vers toi
Comme un mendiant les mains tendues
Je viens vers toi, accueille-moi
Je viens vers toi, éclaire-moi

Moi l’homme
L’inconscient, le présomptueux
Qui cherche à égaler les dieux
Qui a osé voler le feu
Vivant
Dans le monde des douleurs
De la violence et des pleurs
Où l’exception est le bonheur

Je viens vers toi
Comme un esclave, comme un vaincu
Je viens vers toi
Comme un mendiant les mains tendues
Je viens vers toi, accueille-moi
Je viens vers toi, éclaire-moi

Je viens vers toi
Comme un esclave, comme un vaincu
Je viens vers toi
Comme un mendiant les mains tendues
Je viens vers toi, accueille-moi
Je viens vers toi, éclaire-moi.

(Richard Seff)

Illustration: William Blake

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LES MATINS D’HIVER (Richard Seff)

Posted by arbrealettres sur 1 juillet 2018



 

écolier

LES MATINS D’HIVER

Je me souviens de ces matins d’hiver
Dans la nuit sombre et glacée
Quand je marchais à côté de mon frère
Sur le chemin des écoliers
Quand nos membres encor’ tout engourdis de sommeil
Grelottaient sous les assauts du vent
Nous nous battions à grands coups de boules de neige
En riant
Nous arrivions dans la salle de classe
Où le maître nous séparait
Nous retrouvions chaque jour notre place
Et l’on ne pouvait plus se parler
Puis bercés par les vagues d’une douce chaleur
Que nous prodiguait le vieux poêle
Nos esprits s’évadaient pour se rejoindre ailleurs
Vers des plages

Où il fait toujours beau
Où tous les jours sont chauds
Où l’on passe sa vie à jouer
Sans songer à l’école
En pleine liberté
Pour rêver
Où il fait toujours beau
Où tous les jours sont chauds
Où l’on passe sa vie à jouer
Sans songer à l’école
En pleine liberté
Pour rêver

Je me souviens de l’odeur fade et chaude
De notre classe calfeutrée
Des premières lueurs pâles de l’aube
A travers les vitres givrées
Je revois les yeux tendres et les visages tristes
Qui autour de moi écoutaient
Et pendant les leçons dans mon coin je rêvais
A des îles

Où il fait toujours beau
Où tous les jours sont chauds
Où l’on passe sa vie à jouer
Sans songer à l’école
En pleine liberté
Pour rêver (bis).

(Richard Seff)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LE MAGICIEN (Richard Seff)

Posted by arbrealettres sur 15 mai 2018



 

LE MAGICIEN

Refrain
Approchez messieurs dames
Entrez sous le grand chapiteau
Venez voir le spectacle
Découvrez un monde nouveau

Vous pourrez voir la voie lactée
Tomber doucement à vos pieds
Et tous les soleils de l’Afrique
Sortir d’une boîte magique
Avec les revers de ma cape
Je ferai apparaître un lac
Puis avec deux ou trois foulards
Voici des cygnes et des canards
(Refrain)

A l’intérieur de ce grand cirque
D’un coup de baguette magique
Je change l’hiver en printemps
Je fais la pluie et le beau temps
Plus de mille colombes blanches
S’envolent soudain de mes manches
Vous verrez la poule aux oeufs d’or
Et bien d’autres choses encore
(Refrain)

Entrez sous le grand chapiteau
Vous pourrez voir dans mon chapeau
Pousser un baobab géant
En trois secondes seulement
Enfin le plus extraordinaire
Ça personne ne sait le faire
J’invente une couleur nouvelle
Et je l’ajoute à l’arc-en-ciel
(Refrain)

Approchez messieurs dames
Approchez messieurs dames.

(Richard Seff)

Illustration: Paul Signac

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

QUAND ON N’AIME PAS (Richard Seff)

Posted by arbrealettres sur 28 mai 2015



 

Rockwell Kent 30 [1280x768]

QUAND ON N’AIME PAS

Toi qui es tout seul dans ta chambre
Ecoute ton coeur te parler
Te redire une phrase tendre
Te rappeler d’anciens secrets
Ecoute le vent raconter
Les couleurs du ciel dans le soir
Le parfum des fleurs de l’été
Ecoute un message d’espoir
Toi qui es seul
Ne désespère pas
Si tu es seul
C’est que tu n’aimes pas
La solitude c’est quand on n’aime pas
C’est quand on n’aime plus

Ecoute les choses parler
De ton passé de ton histoire
Souviens-toi d’un premier baiser
D’une caresse dans le noir
Des sourires que bien souvent
Tu n’as su rendre ni cueillir
Le souvenir de ces passants
Qui t’ont tout appris de la vie

Toi, toi qui es seul
Ne désespère pas
Si tu es seul
C’est que tu n’aimes pas
La solitude c’est quand on n’aime pas
C’est quand on n’aime plus (bis).

(Richard Seff)

Illustration: William Blake

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

PLUS DE SOLEIL AU LEVER DU JOUR (Richard Seff)

Posted by arbrealettres sur 27 mai 2015



 

Pier Toffoletti

PLUS DE SOLEIL
AU LEVER DU JOUR

Tu me dis je t’aim’ mais un jour tu me quitteras
Aux moissons d’automn’ pour une grappe de lilas
Et les jours seront longs
Sans prononcer ton nom
Je n’aurai plus de notes à mettre dans mes chansons
Plus de chants d’oiseaux autour de ma maison
Plus d’amour dans mon lit
Pour réchauffer mes nuits
Il n’y aura plus d’âm’ pour me porter secours
Plus de soleil au lever du jour
Plus de soleil au lever du jour
Il n’y aura plus un seul verger au paradis
Plus un seul pommier pour t’inspirer l’envie
De me laisser un jour
Victime de l’amour
Il n’y aura plus d’âm’ pour me porter secours
Plus de soleil au lever du jour
Plus de soleil au lever du jour.

(Richard Seff)

Illustration: Pier Toffoletti

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :