Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘ricocher’

Entre force et fatigue (Jean Pérol)

Posted by arbrealettres sur 5 novembre 2018




    

Entre force et fatigue

La pierre cède les ongles cèdent
les forces meurent pour s’accrocher
ah lâcher tout et ricocher
de pierre en pierre vers la douceur

vers la douceur des grandes nuits
vers la toilette de la pluie
vers la candeur des lèvres closes
vers le repos sous les paupières

donner courage c’est fini
et le grand jeu du coeur d’ici
pas de ce monde je t’en prie
pas de ce roc de cette farce

je lâche.

(Jean Pérol)

 

Recueil: Poésie I (1953-1978)
Traduction:
Editions: De la Différence

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ce chant de cloche (Georges Schehadé)

Posted by arbrealettres sur 29 octobre 2018



 

Ce chant de cloche
Qui cloche un peu
A dans la poche
Des diamants bleus !
Son air ricoche
Sur des prés en feu
Couleur de roche,
De fleurs et de boeufs.

(Georges Schehadé)

 
Illustration: ArbreaPhotos

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

La grande fugue (Ghyslaine Leloup)

Posted by arbrealettres sur 21 juillet 2018



La grande fugue

La lumière
Une poignée d’oiseaux
Tout ruisselle

Du feu crissant des genêts
Ricochent des tremblements de soleil

Clartés prolongées dans les sonnailles

Marguerites libérées des prophéties
Tout se tait qui ne soit oiseaux ou grillons

Plus rien ne pèse pas même les pensées

Peur abandonnée dans les bois sombres
Débris de nuit enfermés dans la neige

Séisme lent dans le parfum sourd des narcisses

C’est le grand corps de la terre
Gorgée d’eau vaillante et d’astre tiède

Un homme une femme
Une coulée d’ombellifères
Ils avancent

Souverains

(Ghyslaine Leloup)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

Illustration: ArbreaPhotos  

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Le dessein de la poésie (René Char)

Posted by arbrealettres sur 13 mai 2018



 

Christian Schloe - Austrian Surrealist Digital painter - Tutt'Art@ (33)

Le dessein de la poésie étant de nous rendre souverains en nous impersonnalisant,
nous touchons, grâce au poème,
à la plénitude de ce qui n’était qu’esquissé ou déformé
par les vantardises de l’individu.

Les poèmes sont des bouts d’existence incorruptibles
que nous lançons à la gueule répugnante de la mort,
mais assez haut pour que, ricochant sur elle,
ils tombent dans le monde nominateur de l’unité.

(René Char)

Illustration: Christian Schloe

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

J’ai vu (Alain Serres)

Posted by arbrealettres sur 1 octobre 2017



J’ai vu

J’ai vu des truites troubles
Faire ricocher
Tous les bleus du ciel
Jusque dans le moteur
Des rochers noirs.

J’ai vu des rochers noirs
Ne rêver
Que d’être des grues
Pour déplacer les ombres
Encombrant leur épaule lourde.

J’ai vu des épaules lourdes
Mourir
Pour moins qu’un pétale,
Pour n’avoir rien vu
Plus en aval.

(Alain Serres)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Satori express (Zéno Bianu)

Posted by arbrealettres sur 8 août 2017




    
satori express
journal de bord de la voix
un vivant des profondeurs
s’adresse aux autres vivants

satori express
juste tendre l’oreille
pour puiser
dans la réserve aux mystères

satori express
ton souffle
comme un oracle
illimité

satori express
retour de chaleur bienveillante
manifeste
pour les ultrasensibles

satori express
ne cherchons plus à cicatriser
le sol glisse sous nos pieds
rien que le monde

satori express
voici la grande ouverture respirante
dont rien
ne saurait nous déprendre

satori express
au coeur de l’épreuve
sans répit sans relâche
vers la longue célébration

satori express
ton souffle
prend
comme le feu

satori express
aimante et brasse
les écritures
en proximité résonante

satori express
ricoche en galets internes
danse et crépite
jusqu’à la cinquième saison

(Zéno Bianu)

 

Recueil: Satori Express
Editions: Le Castor Astral

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Elle se lance comme une pierre (Daniel de Montmollin)

Posted by arbrealettres sur 13 juillet 2016



 

hirondelle   l [1280x768]

Elle se lance comme une pierre
Et ricoche sur l’étang
L’hirondelle

(Daniel de Montmollin)

Illustration

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

PIERRE OUVERTE (Zéno Bianu)

Posted by arbrealettres sur 30 juin 2016


 


 

Richard Texier 3

(sur une « pierre trouée » de Richard Texier)

PIERRE OUVERTE

je parle de la pierre ouverte
écriture innombrable

chambre d’échos
de la voix de la pensée
à la rumeur du monde

parcours ébloui
traversée des voix
et des signes

je parle de la pierre ouverte
plongée dans le blanc
du temps
happée vers son propre centre
comme un dieu sans visage

je parle de la pierre ouverte
dans la nuit des filons
je parle de sa pensée
qui remonte les fleuves
de sa morsure
d’éternité

je parle de la pierre
où s’écrit
la passion des étoiles
noyau de tendresse
élégance à vif

je parle d’une pierre
qui me dit
laisse-toi guider
par mon chaos
laisse-toi toucher
par l’immensité

je parle de la pierre ouverte
qui met le cap
au seul vertige
je parle de la pierre
qui apprivoise
tous les hasards

dans le déploiement
de sa nuit solide
en son très lent foudroiement
creusant sans fin
son exil intérieur

je parle d’une pierre
qui est depuis toujours
ce qu’elle veut devenir

je parle de cette pierre
où se déchiffre encore
la fournaise des jeunes soleils

je parle
d’une boussole éperdue
qui me dit
il n’y a jamais
de pourquoi
quand la création
commence à chaque seconde

je parle de la pierre ouverte
comme d’une empreinte
imprimée
par le coeur
piège à rosée
séisme alangui

je parle de la pierre ouverte
pour aimanter les comètes
faire ricocher
l’infini

je parle d’une pierre
aux yeux de lune brûlée
égarée
dans le pur frémissement
de ses syllabes nocturnes

je parle d’une pierre
qui me demande
de quel côté le cosmos
est-il posé
de quel côté le vertige
de quel côté la brèche

je parle de la pierre ouverte
qui pense
en eau profonde
qui prie
au fond des mondes

je parle de la pierre ouverte
en chute libre
vers la lumière

(Zéno Bianu)

Illustration: Richard Texier

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Retouche à l’évanouissement (Daniel Boulanger)

Posted by arbrealettres sur 6 mai 2016



 

Retouche à l’évanouissement

Le silence ricoche
entre les miroirs confrontés

une fleur blanche
se pose
sur le chignon se la nuit

(Daniel Boulanger)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tes yeux sont des étangs bleus (Yvon Le Men)

Posted by arbrealettres sur 20 octobre 2015



Tes yeux sont des étangs bleus
Mes mains ricochent des cygnes
Le lac s’entrouve et montre la terre promise.
Nous allons l’un vers l’autre.
Nous accorderons les arbres avec les branches
Les trèfles avec les feuilles
Et les étoiles fileront vers la chance.

Libres, nous sommes de nous lier jusqu’à la mort
A la vie.
Mais nous savons que les enfants sont impatients de grandir
Et nous regrettons l’arbre de Noël.
Alors la nostalgie a deux grands yeux bleus
Qui annoncent l’orage.

(Yvon Le Men)


Illustration: Fabienne Contat

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :