Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘riguer’

Le grand hiver libère ses chevaux de frise (Jean-Marie Barnaud)

Posted by arbrealettres sur 26 octobre 2020




    

Le grand hiver libère ses chevaux de frise
Au ciel craquant
Que des oiseaux traversent
Brandons
Que lancerait par jeu
On ne sait quel dieu
Amant de la rigueur

Marcheur impénitent
Tiens-toi droit et ferme
N’y a-t-il rien à voir par là-haut
Que ce bleu riverain qui se dilate
Et pèse aux branches
Comme un fruit

(Jean-Marie Barnaud)

Découvert ici: http://laboucheaoreilles.wordpress.com/

Recueil: Sous l’imperturbable clarté
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Je voudrais être en ce doux sein (James Joyce)

Posted by arbrealettres sur 30 juin 2018



    
Je voudrais être en ce doux sein
(Ô combien doux et blond!)
Où nul vent indélicat ne pourrait me surprendre.
À cause des sinistres rigueurs.
Je voudrais être en ce doux sein.

Je voudrais toujours être en ce coeur
(Ô doucement je frappe et doucement la prie!)
Où seulement la paix serait mon sort.
Rigueurs seraient plus douces
Si toujours j’étais en ce coeur.

***

I would in that sweet bosom be
(O sweet it is and fair it is!)
Where no rude wind might visit me.
Because of sad austerities
I would in that sweet bosom be.

I would be ever in that heart
(O soft I knock and soft entreat her!)
Where only peace might be my part.
Austerities were all the sweeter
So I were ever in that heart.

(James Joyce)

 

Recueil: Musique de chambre et autres poèmes Pomes Penyeach Ecce Puer
Traduction: Philippe Blanchon
Editions: La Nerthe

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :