Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Rilke)’

Tout ce qui arrive (Rilke)

Posted by arbrealettres sur 12 novembre 2016



Tout ce qui arrive
pose
un masque sur notre figure qui n’ose
jamais être définitive.
Ainsi nous passons pendant que la vie nous déguise.
Et cette figure étrange
dont personne ne s’avise,
sera-t-elle un jour la surprise
des Anges?

(Rilke)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 5 Comments »

Le Masque (Rilke)

Posted by arbrealettres sur 12 novembre 2016



Le Masque

Ce matin, en entrant dans ma chambre,
j’avais oublié ta présence:
masque de femme orientale
fait par un grand sculpteur.
Frayeur sacrée de trouver là
où on se croit seul plus que figure.
Et de sentir que la mienne
te contemplant,
face comblée,
ne saurait t’égaler.

(Rilke)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Byblis (Rilke)

Posted by arbrealettres sur 12 novembre 2016




Ceux qui sont aimés mènent une vie difficile et pleine de dangers.
Ah, que ne se surmontent-ils pas pour aimer à leur tour ?
Autour de celles qui aiment il n’est que sécurité.
Plus personne ne les soupçonne
et elles-mêmes ne sont plus capables de se trahir.
En elles le secret est devenu intangible.
Elles le clament tout entier comme des rossignols,
il ne se divise pas.
Leur plainte ne vise qu’un seul ;
mais la nature entière y joint sa voix ;
c’est la plainte sur un être éternel.
Elles se jettent à la poursuite de celui qu’elles ont perdu,
mais dès les premiers pas, elles l’ont dépassé,
et il n’y a plus devant elles que Dieu.
Leur légende est celle de Byblis qui poursuit Caunos jusqu’en Lycie.
La poussée de son cœur lui fit parcourir des pays innombrables
sur les traces de celui qu’elle aimait,
et finalement elle fut à bout de forces.
Mais si forte était la mobilité de son être que
lorsqu’elle s’abandonna,
par delà sa mort elle reparut en source,
rapide, en source rapide.

(Rilke)

 
Illustration: William Bouguereau

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Ah, ne pas être séparés (Rilke)

Posted by arbrealettres sur 12 novembre 2016



 

Carry Akroyd_Morton's_Leam

Ah, ne pas être séparés
ni par si mince cloison
exclus du mètre des astres.

Qu’est-ce que le dedans?
Sinon un ciel plus intense
traversé d’oiseaux et profond
de tous les vents du retour.

(Rilke)

Illustration: Carry Akroyd

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Initiale (Rilke)

Posted by arbrealettres sur 12 novembre 2016


b865

D’infinies nostalgies surgissent
nos actes finis, telles de faibles fontaines
qui frémissent et, précoces, retombent.
Mais nos forces joyeuses jaillissent
de leur silence habituel,
se montrant en ces larmes dansantes

(Rilke)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

L’irremplaçable (Rilke)

Posted by arbrealettres sur 12 novembre 2016



 

Une rose seule, c’est toutes les roses
et celle-ci: l’irremplaçable,
le parfait, le souple vocable
encadré par le texte des choses.

Comment jamais dire sans elle
et que furent nos espérances,
et les tendres intermittences
dans la partance continuelle.

(Rilke)

Illustration: Alberto Pancorbo

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nénuphar (Rilke)

Posted by arbrealettres sur 12 novembre 2016



Nénuphar

J’ai toute ma vie, mais qui la dirait mienne
me priverait, car elle est infinie.
Le frisson d’eau, la teinte aérienne
sont à moi; c’est encor cela, ma vie.

Aucun désir ne m’ouvre: je suis pleine
jamais je ne me referme par refus, –
au rythme de mon âme quotidienne
je ne désire point -, je suis émue;

Par ce mouvement j’exerce mon empire
rendant réels les rêves du soir
les au-delà des miroirs…

(Rilke)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Tout devient calme (Rilke)

Posted by arbrealettres sur 12 novembre 2016




Après une journée de vent,
dans une paix infinie,
le soir se réconcilie
comme un docile amant.
Tout devient calme, clarté…
Mais à l’horizon s’étage,
éclairé et doré,
un beau bas-relief de nuages.

(Rilke)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Choix Terrestre (Rilke)

Posted by arbrealettres sur 12 novembre 2016



Choix Terrestre

Tu me poursuis où je m’en aille,
force ardente,
qui m’éprouve maille par maille
dans la tourmente,
et tu m’attaques pour que je vaille
parmi les choses.
On se décide vers la médaille ou vers les roses

(Rilke)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Qui (Rilke)

Posted by arbrealettres sur 12 novembre 2016



Qui,
si je criais,
m’entendrait donc,
parmi les cohortes des anges…

(Rilke)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :