Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘rire’

Images de l’homme immobile (Guy Lévis Mano)

Posted by arbrealettres sur 16 août 2018



Images de l’homme immobile

J’ai mal à la vie j’ai mal à l’homme
j’ai mal aux années que je n’ai pas vécues
j’ai mal à ma flamme moribonde
et aux hirondelles qui volent trop bas

J’ai mal à mes pavés qui ont des arêtes
aux vagabondages sans auberge
aux nuits qui n’éclairent pas leurs portes
et aux routes que barrent des écriteaux

J’ai mal aux bouches où s’égare le rire
aux chants qui cherchent des clairières
j’ai mal à la lourdeur de leurs pas
et à nos différences

J’ai mal à leurs ventres qui sont vides
j’ai mal au creux qu’ils ont dans la joue
j’ai mal à notre liberté qui s’effile
à la haine qui va consumer
à l’amour aux rives du désert

J’ai mal aux couleurs qu’ils n’aiment pas
j’ai mal aux frontières en uniforme
au répit qu’ils ne savent pas prendre
à la joie esseulée et folle sur terre
qui n’arrive pas à pavoiser leurs dents

J’ai mal au monde entier
qui oublie l’exemple des moissons
et la liesse des guirlandes
j’ai mal à toutes les vies
parce qu’elles sont coiffées de mort

J’ai mal à l’avenir coincé dans les cavernes
à mon âme qui n’accepte pas
à mon corps qui n’a pas tout son soûl
et à ceux qui vont venir
et à ceux qui vont partir

car ils laissent les champs aux broussailles
et les oiseaux avoir peur du ciel

(Guy Lévis Mano)

Découvert ici: http://revuedepoesie.blog.lemonde.fr/

Illustration

 

Publicités

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mon arbre à moi (Christian Poslaniec)

Posted by arbrealettres sur 13 août 2018



Mon arbre à moi

Lorsque je le caresse,
Mon arbre apprivoisé
Se dresse
Sur la pointe des feuilles
Dans le vent.

Alors moi je lui cueille
Un bouquet d’oiseaux blancs
Et il remue la tête
Heureux
En souriant
D’un grand rire d’écorce
Pour me faire la fête.

(Christian Poslaniec)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Matinal (Li Chang-Yin)

Posted by arbrealettres sur 12 août 2018




    
Matinal

Vent et rosée d’une aube calme.
Seul, derrière les stores, un homme qui se lève.
Loriots et fleurs, larmes et rires –
Ce printemps, à qui appartient-il ?

(Li Chang-Yin)

Recueil: La montagne vide Anthologie de la poésie chinoise (IIIè – XIè siècle)
Traduction: Patrick Carré et Zéno Bianu
Editions: Albin Michel

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LE BANC (Christiane Barrillon)

Posted by arbrealettres sur 12 août 2018



LE BANC

Les myosotis bleus, blancs, roses,
sont mille fois plus séduisants
quand ils éclosent
dans le jardin de vos quinze ans.
Venez, rusées, venez, moqueuses,
poser vos robes sous mes yeux,
vos rubans de rire précieux,
volants, froufrous, jambes agiles
sur la fragilité du banc
bordé de bleu, bordé de blanc…

(Christiane Barrillon)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ô matin d’ivresse (Albert Strickler)

Posted by arbrealettres sur 11 août 2018



Ô matin d’ivresse
Je navigue
dans le rire des oiseaux.

(Albert Strickler)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

LES PIEDS (Norge)

Posted by arbrealettres sur 11 août 2018


LES PIEDS

Un pied dans la tombe, soit.
Mais l’autre pied vertement planté sur le rocher bleu.
Ah, quel pied.
Ainsi les saisons gloussaient, les fleuves filaient doux.
Le pied dans la tombe attendait toujours ;
le pied sur le roc veillait sur un homme
et les héritiers crevaient de chagrin.
Le pied sur le roc adorait le vin, l’amour et l’argent.
Les chevaux riaient, les vignes chantaient
et la rose aux dents chantait et riait.
Le pied dans la tombe attendait toujours.
il attend encore.

(Norge)


Illustration: Jean Verame

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

HEURE GRAVE (Rainer Maria Rilke)

Posted by arbrealettres sur 9 août 2018



 

HEURE GRAVE

Qui maintenant pleure quelque part dans le monde,
sans raison pleure dans le monde,
pleure sur moi.

Qui maintenant rit quelque part dans la nuit,
sans raison rit dans la nuit,
rit de moi.

Qui maintenant marche quelque part dans le monde,
sans raison marche dans le monde,
vient vers moi.

Qui maintenant meurt quelque part dans le monde,
sans raison meurt dans le monde,
me regarde.

(Rainer Maria Rilke)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’HOMME MORT (Srecko Kosovel)

Posted by arbrealettres sur 4 août 2018



 

Michael Page 1979 - American Pop Surrealism painter -   (14) [1280x768]

L’HOMME MORT

Lui, parmi les étoiles,
Dans la toile d’araignée des astres englué,
Oscillant comme au vent
A travers les ténèbres,
Lui, marqué au front par les étoiles,
Les étoiles, les étoiles lui consumant le coeur,
Lui, près de l’arbre blanc conçu,
Il s’en va.

Une once de soleil et de vent,
Deux doigts de rire,
Encore une parole
Et tu pourras partir.

Son visage est en sang.
Il s’en va.
Comme parmi les étoiles et les arbres.
Les étoiles le marquent au front.
Il s’en va
Au pays des étoiles et des arbres,
Des orages de l’âme.

(Srecko Kosovel)

Illustration: Michael Page

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les musiciens (Georges Moustaki)

Posted by arbrealettres sur 4 août 2018



 

Dimo Kolibarov  c3b

Les musiciens

Un jour ici, un jour ailleurs,
Un jour on rit, un jour on meurt.

{Refrain:}
On est les musiciens,
On est les baladins.
On se balade en ce jardin
Fleuri de joie et de douleur.

Oiseau de nuit un peu moqueur,
Faiseur de pluie, parfois menteur.

{Refrain}

Amour, ami, amant de cœur,
Bonsoir, merci, et sans rancœur.

{Refrain}

Un jour ici, un jour ailleurs,
Un jour on rit, on jour on meurt.

{Refrain}

On est les baladins
On se balade en ce jardin
Fleuri de joie et de douleur.
{x7}

(Georges Moustaki)

Illustration: Dimo Kolibarov 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Tu riras (André Pieyre de Mandiargues)

Posted by arbrealettres sur 4 août 2018




Tu riras d’avoir eu faim
Tu te moqueras du besoin
Et de la satisfaction,

Tu riras du froid et du chaud
Tu riras d’avoir ri et pleuré
Tu souriras d’avoir aimé,

Tu t’amuseras d’avoir été vivante.

(André Pieyre de Mandiargues)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :