Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘risque’

La poésie (Roberto Juarroz)

Posted by arbrealettres sur 26 juin 2018




Illustration: ArbreaPhotos
    
la poésie est une tentative risquée et visionnaire
d’accéder à un espace qui a toujours préoccupé l’homme :
l’espace de l’impossible,
qui parfois semble aussi l’espace de l’indicible.

(Roberto Juarroz)

 

Recueil: Poésie et réalité
Traduction: Jean-Claude Masson
Editions: Lettres vives

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ce n’était pas encore l’allégresse (Georges Bonnet)

Posted by arbrealettres sur 25 mai 2018



edvard-munch-pommier-o1_500-800x600

 

Ce n’était pas encore l’allégresse
mais le ciel dans les pommiers
au plus près des oiseaux
allait jusqu’à la danse
et les fleurs les plus graciles
se faisaient libellules

Ils se donnaient tels qu’ils étaient
avec dans leurs paroles
le risque de l’amitié

(Georges Bonnet)

Illustration: Edvard Munch

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Habitant la terre (Yves Broussard)

Posted by arbrealettres sur 13 mai 2018



 

Edmund Dulac 19(1)

Habitant la terre
à l’avant-pointe
du risque

Je m’aventure
en l’immense du temps
de la contemplation des choses

à la plénitude de l’être.

(Yves Broussard)

Illustration: Edmund Dulac

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Où suis-je? (Abdellatif Laâbi)

Posted by arbrealettres sur 19 avril 2018



Où suis-je?
La question est risquée?

(Abdellatif Laâbi)


Illustration

Posted in méditations | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Chaos peut-être (Georges-Emmanuel Clancier)

Posted by arbrealettres sur 19 janvier 2018




    
Chaos peut-être
pour désigner le risque
ou la chance
d’une présence.

Simples graffiti
du démiurge.

(Georges-Emmanuel Clancier)

 

Recueil: Contre-Chants
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

J’écoute mais je ne sais pas (Sophia de Mello Breyner Andresen)

Posted by arbrealettres sur 11 novembre 2017



J’écoute mais je ne sais pas
Si ce que j’entends est le silence
Ou dieu

J’écoute sans savoir si j’entends
La sonorité des plaines du vide
Ou la conscience attentive
Qui des confins de l’univers
Me déchiffre et me fixe

Je sais juste que je chemine comme celui
Qui est vu aimé et reconnu
Et c’est pour cela que je mets en chaque geste
Le risque et la solennité

*

Escuto mas não sei
Se o que oiço é silêncio
Ou Deus

Escuto sem saber se estou ouvindo
O ressoar das planícies do vazio
Ou a consciência atenta
Que nos confins do universo
Me decifra e fita

Apenas sei que caminho como quem
É olhado amado e conhecido
E por isso em cada gesto ponho
Solenidade e risco

(Sophia de Mello Breyner Andresen)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

Illustration: Edward Hopper

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

C’est la fièvre de la jeunesse (Georges Bernanos)

Posted by arbrealettres sur 27 février 2017



 

C’est la fièvre de la jeunesse
qui maintient le reste du monde
à la température normale.
Quand la jeunesse se refroidit,
le reste du monde claque des dents.

*

L’espérance est un risque à courir.

(Georges Bernanos)

Illustration: Annagol

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Silence dans l’oiseau (Marc Alyn)

Posted by arbrealettres sur 26 novembre 2016



Silence dans l’oiseau

à tâtons fait son nid.
C’est ainsi que le chant
lentement s’élabore.

Dans l’oiseau le silence
et le vol se conjuguent
pour élucider l’air
et distancer le cri.

Le pollen et l’oiseau
fertilisent l’espace
à force de silence
sous l’aile délébile.

Pour éluder l’abîme
l’oiseau se fait vertige
et se vêt de sa chute :
le risque est sa pudeur.

(Marc Alyn)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

 Illustration: ADHOK Le Nid

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

D’UN SEUL REGARD (André Velter)

Posted by arbrealettres sur 14 octobre 2016



D’UN SEUL REGARD

Sur la même ligne de crête
Sur la même voie risquée
La mémoire qui vient
Et mon pas dérouté encore avec les dieux

Le souffle s’est ravisé
Ravivé à tant d’orages
Il sait un air radieux
Dans l’éclat qui dure nuit après nuit
Sans avoir à se perdre plus que ça

Un bras se lève au depart
Mais pas d’adieux à la fenêtre
Il y a comme une légèreté d’être
A l’écoute d’un seul regard

Personne à l’horizon
Personne au bout des doigts
D’où sort cet écho du silence
Qui règne soudain en éclaireur
Tandis que renaît la cadence
Et tous les battements du coeur

Le songe qui peut me guider
Offre une vie à ne pas croire
Pourtant j’ai toujours peint le ciel en rouge
En noir
Et un peu au hasard

Voilà que s’ouvre une terre
Ni lointaine ni proche
Une terre à fleur de peau
Le désir incarné

(André Velter)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il fut un temps où Mozart n’était pas encore né (Arnold de Kerchove)

Posted by arbrealettres sur 5 juillet 2016



Il fut un temps où Mozart n’était pas encore né.
Mais chacun de ses chants existait déjà.

Il ne les a pas inventés mais découverts.
Quel risque pourtant!
Car il aurait pu ne pas naître…

(Arnold de Kerchove)

https://arbreamusiques.wordpress.com/2015/08/10/petite-musique-de-nuit-wolfang-amadeus-mozart/

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :