Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Robert Creeley)’

Est-ce que tu penses (Robert Creeley)

Posted by arbrealettres sur 16 septembre 2018



 

Est-ce que tu penses que si
il y a une pomme sur la table
et que quelqu’un la mange, elle
n’y sera plus.

(Robert Creeley)

Illustration

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Flamme (Robert Creeley)

Posted by arbrealettres sur 16 septembre 2018



 

Flamme, la
bûche mi-
flambée, qui flambe,
y est.

(Robert Creeley)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Interruptions (Robert Creeley)

Posted by arbrealettres sur 16 septembre 2018



 

Harry Brooker   Interruption

Interrupt-
ions.

(Robert Creeley)

Illustration: Harry Brooker

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , | 2 Comments »

MORCEAUX DE GÂTEAU (Robert Creeley)

Posted by arbrealettres sur 31 août 2018



gâteau

 

MORCEAUX DE GÂTEAU qui s’effritent
dans la main qui essaie de les
retenir pour en donner
un morceau à chacun des invités.

(Robert Creeley)

Illustration

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le poème n’a pas peur (Robert Creeley)

Posted by arbrealettres sur 24 août 2018



 

Antoni Tapies

Le poème n’a pas peur
de ce que je peux ressentir

(Robert Creeley)

Illustration: Antoni Tapies

 

Posted in poésie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Assieds-toi (Robert Creeley)

Posted by arbrealettres sur 3 juin 2018



 

beignet

Assieds-toi. Mange
un beignet.

La constance de l’amour
me choie.

(Robert Creeley)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Le poème n’a pas peur (Robert Creeley)

Posted by arbrealettres sur 14 mars 2018




    
Le poème n’a pas peur
de ce que je peux ressentir

(Robert Creeley)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , | Leave a Comment »

Un poème obscène (Robert Creeley)

Posted by arbrealettres sur 9 février 2018



Illustration: Albert Lichten
    
Un poème obscène

La fille en bikini, ma
femme, la dame — elle s’assoit sur
les rochers, à croupetons
derrière un obstacle pointu.

Calamars, cannelloni —
la fille du pêcheur.
La nuit, un ressac monotone
au long des plages

et légère à marée basse
sur les rochers
doucereuse onduleuse
elle revient.

(Robert Creeley)

 

 

Recueil: Le sortilège
Traduction: Stéphane Bouquet
Editions: Nous

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Merci (Robert Creeley)

Posted by arbrealettres sur 9 février 2018




    
Merci

ô Douceur, Douceur. Ces vertus sont
pour ton plaisir, tellement

un éclat
de sourires, tellement

un bonheur redondant.

(Robert Creeley)

 

 

Recueil: Le sortilège
Traduction: Stéphane Bouquet
Editions: Nous

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’excuse (Robert Creeley)

Posted by arbrealettres sur 9 février 2018




    
L’excuse

Je songe à composer un sonnet
sur des dames dévêtues. Une

gentillesse à leur égard
bien entendu.

(Robert Creeley)

 

Recueil: Le sortilège
Traduction: Stéphane Bouquet
Editions: Nous

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :