Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Robert Ganzo)’

Lorsque choisi pour ce suicide (Robert Ganzo)

Posted by arbrealettres sur 25 septembre 2017



Lorsque choisi pour ce suicide
J’ai senti rouler dans mon sang
Tout le poids d’un désert fluide…
Il m’a fallu vous reconnaître
formes d’un nouvel univers.

[…]

Je retrouve soudain l’azur

(Robert Ganzo)


Illustration: Michel Ogier

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Vers l’autre bord des crépuscules (Robert Ganzo)

Posted by arbrealettres sur 1 juin 2017



Pieuvres du sommeil. Tentacules
Semant des éclats et des fleurs
dans mes yeux naufragés: lueurs
vers l’autre bord des crépuscules.

(Robert Ganzo)

Illustration: Michel Ogier

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les dîners se font en courant (Robert Ganzo)

Posted by arbrealettres sur 1 juin 2017



Les dîners se font en courant
Sur des nappes à perdre haleine.

(Robert Ganzo)

Posted in poésie | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

Et moi, plongeur grave d’un songe (Robert Ganzo)

Posted by arbrealettres sur 1 juin 2017



Et moi, plongeur grave d’un songe
rempli de bruyère et de soir
déporté par un courant noir
jusqu’à des confins que je longe.

(Robert Ganzo)


Illustration: Michel Ogier

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Magicienne je m’allume (Robert Ganzo)

Posted by arbrealettres sur 1 juin 2017



Ce pouvoir, un dieu d’eau l’assume.
Magicienne je m’allume
au bleu lointain d’une lumière
Ainsi dans ma torpeur première
quand le sang libre encor de grains
trouvés au seuils des crépuscules
je prêtais aux reflets marins
le cristal de mes tentacules

(Robert Ganzo)


Illustration: Michel Ogier

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

A n’en pouvoir plus (Robert Ganzo)

Posted by arbrealettres sur 1 juin 2017



Quelle faim de fruits d’eau me ronge
Obsédante à n’en pouvoir plus.

(Robert Ganzo)


Illustration: Michel Ogier

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Mon oeuvre (Robert Ganzo)

Posted by arbrealettres sur 31 mai 2017



Mon oeuvre
je sais le désir

[…]

Mais quel vol de mouette passe
en mes veines…

(Robert Ganzo)


Illustration: Michel Ogier

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Et moi, lucide et survivant… (Robert Ganzo)

Posted by arbrealettres sur 30 mai 2017



Et moi, lucide et survivant…
Ici je vais te perdre, enfant.

(Robert Ganzo)

Illustration: Michel Ogier

Posted in poésie | Tagué: , , , , | 3 Comments »

Mes mains se fermant dans leur ombre (Robert Ganzo)

Posted by arbrealettres sur 30 mai 2017



Mes mains se fermant dans leur ombre
ont arraché des coeurs d’oiseaux
pour les jeter dans vos réseaux,
imagination sans nombre.
Folles! Je vous aurai nourries
de ceux qui m’attendaient tués,
et que voici ressuscités
dans l’air tremblant d’autres prairies.

(Robert Ganzo)

Illustration: Michel Ogier

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Ce qui reste à jamais à dire (Robert Ganzo)

Posted by arbrealettres sur 16 mai 2017



Vos liens sont dénoués, paroles,
Mes étoiles aux ciels des yeux.
L’instant m’interroge et je peux
Titubant de pleurer à rire
Tenter enfin de dire au mieux
Ce qui reste à jamais à dire.

(Robert Ganzo)


Illustration: Michel Ogier

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :