Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘(Robert Ganzo)’

Ce qui reste à jamais à dire (Robert Ganzo)

Posted by arbrealettres sur 16 mai 2017



Vos liens sont dénoués, paroles,
Mes étoiles aux ciels des yeux.
L’instant m’interroge et je peux
Titubant de pleurer à rire
Tenter enfin de dire au mieux
Ce qui reste à jamais à dire.

(Robert Ganzo)


Illustration: Michel Ogier

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Quand nous aurons rendu nos parts de brise, d’onde et de fumée (Robert Ganzo)

Posted by arbrealettres sur 16 mai 2017



Ton torse lentement se cambre
et ton destin s’est accompli
Tu seras aux veilleuses d’ambre
de notre asile enseveli.
Vivante après nos corps épars
comme une présence enfermée
Quand nous aurons rendu nos parts
de brise, d’onde et de fumée.

(Robert Ganzo)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Mes yeux s’ouvrent sur tes seins nus (Robert Ganzo)

Posted by arbrealettres sur 13 mai 2017



Mais rien ici qu’aube, silence,
Mes yeux s’ouvrent sur tes seins nus
Et toi nageant de branche en branche
Là-bas d’où je suis revenu.

(Robert Ganzo)

Illustration: Michel Ogier

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Comme un pollen dans une brise (Robert Ganzo)

Posted by arbrealettres sur 13 mai 2017



Comme un pollen dans une brise
des mots scintillent sur mes mains

(Robert Ganzo)


Illustration: Michel Ogier

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

La mort sous des baisers de plume (Robert Ganzo)

Posted by arbrealettres sur 13 mai 2017



Un éventail glisse, s’allume
Soudain se ferme et c’est alors
La mort sous des baisers de plume.

(Robert Ganzo)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Mille grillons dans chaque oreille! (Robert Ganzo)

Posted by arbrealettres sur 11 mai 2017



Mille grillons dans chaque oreille!
Mais au fond de cette rumeur
Un mot languissant appareille
Doux comme un enfant qui se meurt.

(Robert Ganzo)


Illustration: Michel Ogier

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | 2 Comments »

Quel vent muet m’emporte (Robert Ganzo)

Posted by arbrealettres sur 15 avril 2017



Quel vent muet m’emporte et laisse
mon corps en de nouveaux atours,
étonné que rien ne le blesse

(Robert Ganzo)

Illustration: Michel Ogier

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Paisible éloignement (Robert Ganzo)

Posted by arbrealettres sur 15 avril 2017



Paisible éloignement, cheveux
adoucis, yeux bienveillants, lèvres
que vous offrez encore, feux
tièdes comme certaines fièvres.

(Robert Ganzo)

Illustration: Pascal Renoux

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’angoisse (Robert Ganzo)

Posted by arbrealettres sur 15 avril 2017



L’angoisse afin qu’elle ne dure,
Mordre à quel mystère béant?

(Robert Ganzo)


Illustration: Michel Ogier

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Le soleil (Robert Ganzo)

Posted by arbrealettres sur 15 avril 2017



Le soleil mène à coups de trique
Un bagne dans un paradis
Sur une plage noire où stagne
Un appel rauque de jadis.

(Robert Ganzo)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :