Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘rouage’

LE TEMPS L’HORLOGE (Jean Tardieu)

Posted by arbrealettres sur 17 avril 2019




    
LE TEMPS L’HORLOGE

L’autre jour j’écoutais le temps
qui passait dans l’horloge.
Chaînes, battants et rouages
il faisait plus de bruit que cent
au clocher du village
et mon âme en était contente.

J’aime mieux le temps s’il se montre
que s’il passe en nous sans bruit
comme un voleur dans la nuit.

(Jean Tardieu)

 

Recueil: L’accent grave et l’accent aigu
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il y a tant de tic-tac horloge partout (Edward Estlin Cummings)

Posted by arbrealettres sur 3 février 2018



Illustration:  Zinovy Shersher

    
il y a tant de tic-tac
horloge partout disant aux gens
quelle tac-tic heure il est par
tic-tic exemple six tac heures
tac cinq tic

le printemps n’est pas réglé ni
ne tombe en panne et
ses doigts ne font de petits sauts
lentement sur des nombres

il ne
se remonte pas n’a de poids
ressorts ni rouages à l’intérieur
de sa sveltesse non chérie
rien de la sorte.

(Alors,quand le printemps viendra nous
nous embras nous serons nous embrasserons
sur la bouche car les tac horloges tic
ne tic-tac changent rien
à je t’embrassebrasse et tu
m’embrasses)

***

there are so many tictoc
clocks everywhere telling people
what toctic time it is for
tictic instance five toe minutes toe
past six tic

Spring is not regulated and does
not get out of order nor do
its hands a little jerking move
over numbers slowly

we do not
wind it up it has no weights
springs wheels inside of
its slender self no indeed dear
nothing of the kind.

(So,when kiss Spring comes
we’ll kiss each kiss other on kiss the kiss
lips because tic clocks toe don’t make
a toctic difference
to kisskiss you and to
kiss me)

(Edward Estlin Cummings)

 

Recueil: Erotiques
Traduction: Jacques Demarcq
Editions: Seghers

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

À part (Andrée Chedid)

Posted by arbrealettres sur 6 janvier 2018




Illustration: ArbreaPhotos
    
À part

À part le temps
Et ses rouages
À part la terre
En éruptions
À part le ciel
Pétrisseur de nuages
À part l’ennemi
Qui génère l’ennemi

À part le désamour
Qui ronge l’illusion
À part la durée
Qui moisit nos visages

À part les fléaux
À part la tyrannie
À part l’ombre et le crime
Nos batailles nos outrages

Je te célèbre Ô vie
Entre cavités et songes
Intervalle convoité
Entre le vide et le rien.

(Andrée Chedid)

 

Recueil: Rythmes
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Dans ta chambre il ne reste plus (René Guy Cadou)

Posted by arbrealettres sur 11 décembre 2017



Dans ta chambre il ne reste plus
Que les rouages désaxés du sommeil
Les lettres à Dieu que j’avais commencées
Quand l’amour est venu décolorer ton visage.
Je me surprends à songer aux aurores blanchisseuses
Qui décrassent tout mon travail de la nuit
Et le mettent à sécher sur le seuil de la porte
Ces femmes ont des grands yeux dans les yeux
Des oiseaux migrateurs en partance
L’absolution des fautes graves.
Oh! regarder la lampe s’enfoncer dans la table
Écouter le silence broyer ses doigts.

(René Guy Cadou)

Illustration: Francine Van Hove

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un berger arabe (Yehuda Amichai)

Posted by arbrealettres sur 14 mars 2017



Un berger arabe

Un berger arabe cherche sa chèvre sur le Mont Zion

Sur la colline d’en face je suis à la recherche
de mon petit garçon
Un berger arabe et un père juif
tous deux dans leur perte provisoire…

Nos deux voix se rencontrèrent au-dessus
de la Piscine du Sultan dans la vallée qui nous séparait
Aucun de nous ne veut que son garçon ou la chèvre
ne soit pris dans les rouages de la Had Gayah.

Après nous les trouvâmes au milieu des buissons
et nos voix rentrèrent en nous,

Rires et pleurs.

Chercher une chèvre ou un fils
a toujours été le commencement
d’une nouvelle religion dans ces montagnes

(Yehuda Amichai)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tout poème est-il un grain de sable (Jean-Pierre Siméon)

Posted by arbrealettres sur 13 mars 2017



 

Tout poème est-il un grain de sable
dans les rouages de la grande machine
à reproduire le réel tel qu’il est,
telle qu’elle l’imprime dans la langue
et l’image de convention.

Il l’est dans son abstention même,
son refus qu’on lui reproche tant,
de prendre part au jeu :
mais c’est un jeu de dupes.

On lui reproche d’être absent de l’actuel,
du visible et du tangible du moment,
quand il ne s’absente en réalité
que du récit qu’on en fait.

(Jean-Pierre Siméon)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Dans ta chambre (René Guy Cadou)

Posted by arbrealettres sur 8 janvier 2017



 

Félix Vallotton   185318 [1280x768]

Dans ta chambre il ne reste plus
Que les rouages désaxés du sommeil
Les lettres à Dieu que j’avais commencées
Quand l’amour est venu décolorer ton visage.
Je me surprends à songer aux aurores blanchisseuses
Qui décrassent tout mon travail de la nuit
Et le mettent à sécher sur le seuil de la porte
Ces femmes ont des grands yeux dans les yeux
Des oiseaux migrateurs en partance
L’absolution des fautes graves.
Oh ! regarder la lampe s’enfoncer dans la table
Écouter le silence broyer ses doigts.

(René Guy Cadou)

Illustration: Félix Vallotton

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Chronique de l’oiseau à ressort (Haruki Murakami)

Posted by arbrealettres sur 6 janvier 2017



chroniques-de-loiseau-a-ressort-800x600

Chronique de l’oiseau à ressort

Il se perche sur une branche d’arbre
et remonte régulièrement la pendule du monde.
Sans son intervention,
le monde ne peut pas fonctionner.

Tout le monde l’ignore.
Les gens sur terre croient que le monde fonctionne correctement
grâce à un mécanisme gigantesque, complexe, splendide.
Eh bien, non.

En fait, l’oiseau à ressort se rend dans toutes sortes d’endroits, et là où il est,
il remonte peu à peu les petits rouages qui font marcher le monde.

C’est un oiseau tout simple,
à l’image d’un jouet mécanique.
Mais son mécanisme est spécifique de l’oiseau à ressort.

(Haruki Murakami)

Découvert ici: https://charlenevoirin.wordpress.com/

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

Le Temps l’Horloge (Jean Tardieu)

Posted by arbrealettres sur 20 octobre 2016



L’autre jour j’écoutais le temps
qui passait dans l’horloge
Chaînes, battants et rouages
il faisait plus de bruit que cent
au clocher du village
et mon âme en était contente.

J’aime mieux le temps s’il se montre
que s’il passe en nous sans bruit
comme un voleur dans la nuit

(Jean Tardieu)

Illustration: Paul Delvaux

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

Fidèle rue (Richard Rognet)

Posted by arbrealettres sur 7 mai 2016



Fidèle rue — rouage
dans le ciel, nuages gras,
et tant de visages
de travers — aucun secours.

Combattre l’évidence
d’un trop-plein de voix,
préserver la douceur
d’être à même le sol.

Les murs inventent
d’autres murs
ou les provoquent —
solitude de qui les voit
se livrer à l’impureté.

(Richard Rognet)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :