Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘saltimbanque’

Nocturne (Max Jacob)

Posted by arbrealettres sur 20 janvier 2019



Nocturne

Sifflet humide des crapauds
bruit des rames la nuit, des rames…
bruit d’un serpent dans les roseaux,
d’un rire étouffé par les mains,
bruit d’un corps lourd qui tombe à l’eau,
bruits des pas discrets de la foule,
sous les arbres un bruit de sanglots,
le bruit au loin des saltimbanques.

(Max Jacob)

Découvert chez Lara ici

 

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

ANACHRONIQUES (Guy Béart)

Posted by arbrealettres sur 26 décembre 2016



ANACHRONIQUES

Anachroniques
Les saltimbanques
Sont là
Salut
Salut nomades
Voici le monde
Qui vient
A vous

Ouvrez la tente
Qui tenait toute
En une main
Ecoute écoute
Ça ne te coûte
Que ça
Qu’un sou

Sur son bicycle
D’un autre siècle
Rivé
Rêvant
L’homme titube
Chavire et tombe
On rit
Hourra

Un âne maigre
Sur scène émigre
Clopin
Flapi
On dit qu’il compte
Jusqu’à cinquante
C’est beau
Sabot

Sur son trapèze
Le temps repose
Son pas
Si peu
La corde casse
Clouons la caisse
L’ami
Est mort

Roulez roulotte
Ma voix sanglote
Pour qui
Pour quoi
Poussière ou neige
Dans un nuage
Tout va
Tout vient

(Guy Béart)

Illustration: Pablo Picasso

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les Saltimbanques (Pierre Reverdy)

Posted by arbrealettres sur 20 novembre 2016



Les Saltimbanques

Au milieu de cet attroupement
il y a avec un enfant qui danse
un homme qui soulève des poids.

Ses bras tatoués de bleu
prennent le ciel à témoin
de leur force inutile.

L’enfant danse, léger,
dans un maillot trop grand;
plus léger que les boules
où il se tient en équilibre.
Et quand il tend son escarcelle,
personne ne donne.

Personne ne donne
de peur de la remplir
d’un poids trop lourd.

Il est si maigre.

(Pierre Reverdy)

Illustration: Pablo Picasso

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

Regardez le vide (Patrice Delbourg)

Posted by arbrealettres sur 24 juin 2016



regardez le vide
qui danse sur le fil
de nos vies saltimbanques
la ligne de soif de tant d’iris mortes
nul ne reviendra jamais de cet obscur vertige
regardez la vigie mascarade
qui gigote sous le film
de nos mémoires anthropophages
nul ne pourra
longtemps encore se tenir debout
arc-bouté contre le tsunami de l’enfance

(Patrice Delbourg)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

 

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Il y avait une musique de saltimbanques (Maurice Maeterlinck)

Posted by arbrealettres sur 10 février 2016



Il y avait une musique de saltimbanques autour de la prison,
Il y avait des figures de cire dans une forêt d’été,
Ailleurs la lune avait fauché toute l’oasis,
Et parfois je trouvais une vierge en sueur au fond d’une grotte de glace.

Ayez pitié des mains étranges !
Ces mains contiennent les secrets de tous les rois !

Ayez pitié des mains trop pâles !
Elles semblent sortir des caves de la lune,
Elles se sont usées à filer le fuseau des jets d’eau !

Ayez pitié des mains trop blanches et trop moites !
Il me semble que les princesses sont allées se coucher vers midi tout l’été !
Éloignez-vous des mains trop dures!
Elles semblent sortir des rochers !
Mais ayez pitié des mains froides !
Je vois un cœur saigner sous des côtes de glace !
Ayez pitié des mains mauvaises !
Elles ont empoisonné les fontaines !
Elles ont mis les jeunes cygnes dans un nid de ciguë !
J’ai vu les mauvais anges ouvrir les portes à midi !
Il n’y a que des fous sur un fleuve vénéneux !
Il n’y a plus que des brebis noires en des pâturages sans étoiles !
Et les agneaux s’en vont brouter l’obscurité !

Mais ces mains fraîches et loyales !
Elles viennent offrir des fruits mûrs aux mourants !
Elles apportent de l’eau claire et froide en leurs paumes !
Elles arrosent de lait les champs de bataille !
Elles semblent sortir d’admirables forêts éternellement vierges!

(Maurice Maeterlinck)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :