Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘samedi’

Le vent (Abbas Kiarostami)

Posted by arbrealettres sur 18 avril 2019



Le vent dérobe
Le foulard d’une écolière
D’une corde à linge
Un samedi matin

(Abbas Kiarostami)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Samedi matin (Petr Král)

Posted by arbrealettres sur 23 juillet 2018




    
Samedi matin,
le défunt locataire du dessus
passe toujours son aspirateur.

(Petr Král)

 

Recueil: Cahiers de Paris
Traduction:
Editions: Flammarion

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

Semainier (Sylvie Durbec)

Posted by arbrealettres sur 15 mars 2018




    
semainier

J’avais sept mouchoirs
lundi
mardi
mercredi
jeudi
vendredi
samedi
dimanche
ma mère les rangeait
dans un tiroir
entre les siens
et ceux de mon père
Les miens brodés
animaux du jour
de la semaine
et de la nuit
prochaine
une couleur par jour
lundi rouge mardi vert mercredi bleu
jeudi noir vendredi jaune samedi gris
et dimanche doré
tu as ton mouchoir
ma mère m’expliquait
noué aux quatre coins
pour couvrir ta tête
un noeud au coin
pour te souvenir
et aussi pour pleurer
et parfois te moucher
et au moment du départ
pour nous dire au revoir

je n’ai plus sept mouchoirs
aujourd’hui n’en reste qu’un
celui de papier avec ces mots
j’avais sept mouchoirs

(Sylvie Durbec)

 

Recueil: Le paradis de l’oiseleur
Traduction:
Editions: Al Manar

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le monde s’éteignit (Aya Cheddadi)

Posted by arbrealettres sur 16 janvier 2018



Illustration: Casey Baugh

    

Le monde s’éteignit
seuls brillaient ses yeux

Mon amour mon mari
mon astre coléreux

m’a vue un samedi
dans mon bain désastreux

serpente du nombril
jusqu’au bout de la queue

Mon mari qu’as-tu dit
reste mon amoureux

Mais déjà j’ai pâli
dans un cri douloureux

Le monde s’éteignit
seuls brillaient ses yeux

(Aya Cheddadi)

 

Recueil: Tunis marine
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Nous allons la même route (Robert Marteau)

Posted by arbrealettres sur 16 octobre 2017



Nous allons la même route, la mésange et moi:
Elle de fil en piquet, moi posant un pas après l’autre.
Le poney somnole derrière les barbelés. La sauge
Fait des cartes de marine en bordure du pré.
Les vaches, les genêts adoubent de beurre la campagne
Que le ciel embrasse dans la brume. Le frêne penche
Sur la mare ses pendentifs. Le corbeau décortique
Déjà les châtaignes d’automne, éraille le concert
Dont l’agneau se mêle, et le ruisseau qui descend
Du bois vert, triangle incliné dont une pointe touche
L’enclos où la ferme se pose à l’abri des bourrasques.
C’est samedi: le merle saute sous le cerisier.
Les plantes mettent du mauve au sommet de leur tige. Un chien
Jappe. Les grillons signent la partition des oiseaux.

(Robert Marteau)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le samedi (Jack Kerouac)

Posted by arbrealettres sur 19 mai 2017



Le samedi les silos à grains
attendent que
Les fermiers retournent chez eux

***

Grain Elevators on
Saturday waiting for
The farmers to come home

(Jack Kerouac)

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

L’étourdie (Maurice Carême)

Posted by arbrealettres sur 27 novembre 2016




L’étourdie

Dimanche, j’ai perdu mon chien.
Mercredi, j’ai perdu mon dé.
Jeudi mon cahier de dessin.
Vendredi, j’ai perdu mes clés.
« Que va-t-elle perdre demain ? »
Pense sa mère épouvantée.

Hélas ! C’est vrai, j’ai un peu peur
Pour mon nouveau mouchoir à fleurs,
Je suis tellement étourdie !
Que vais-je oublier samedi ?
J’aurais déjà perdu mon nez
S’il n’était pas si bien attaché.

(Maurice Carême)

Posted in humour, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | 3 Comments »

La Fièvre (Paul Fournel)

Posted by arbrealettres sur 14 décembre 2015


biere

 

L’homme boit la pinte
et ne dit rien
la femme boit la demi-pinte
et ne dit rien
quand ils ont fini
il se lève et remplit
quand ils ont refini
c’est à elle
ils ne se disent rien
pas chéri pas merci
de sept heures à onze heures et demie
ensuite elle dodeline de la tête
et il tape du pied
belle soirée
à minuit et quart
ils récitent
le notre bière
et vont au lit
c’est samedi

(Paul Fournel)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Sic transit gloria mundi (Maurice Fombeure)

Posted by arbrealettres sur 17 octobre 2015


1-sic-transit-gloria-mundi-michelle-spiziri

 

Morts lundi, pourris sam’di
Sic transit gloria mundi…

(Maurice Fombeure)

Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | 2 Comments »

Je me contente (Pier Paolo Pasolini)

Posted by arbrealettres sur 15 août 2015




Je me contente

Dans le noir nu du Samedi
Je me contente de regarder les gens
qui rient dans l’air.

Mon coeur même est aérien
et dans mes yeux les gens rient
et dans mes boucles resplendit la lumière du Samedi.

Jeune, je me contente du Samedi,
pauvre je me contente des gens,
vivant, je me contente de l’air.

Je suis habitué au mal du Samedi.

(Pier Paolo Pasolini)

Illustration: Micheline Pruneau

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :