Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘sans relâche’

Cette piqûre que tu fuis … (Jean Rousselot)

Posted by arbrealettres sur 25 septembre 2017



Cette piqûre que tu fuis
Te sauverait peut-être de la vie
Mais les paroles lénitives de la mort
N’ont pas raison de ta terreur
Toi qui te veux pourtant sans relâche apposté
Dans les coulisses du néant
Comme le rouge-gorge dans tes pas.

(Jean Rousselot)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LA PITIÉ DU MATIN (Max Rouquette)

Posted by arbrealettres sur 31 juillet 2016



LA PITIÉ DU MATIN

DETACHES du sein de la nuit
les morts attendent sous les herbes
enivrés par le sombre lait
qui vient en ruisseau des étoiles.

Ni le pavot ni la magie
ni la lassitude qui tombe
sur l’ardente chair de vingt ans
n’ont le flux épais de ce songe.

Les yeux ouverts au vertige du gouffre
toute leur vie sans relâche ils ont bu
le lait de gel qui gonfle un sein d’étoile.

La pitié du matin sur les terrasses
les recueillait, fascinés et perdus,
cependant que sans fin marchait la grande nuit.

***

LA PIETAT DAU MATIN

DESTACATS dau sen de la nuòch
os mòrts espèran jos las èrbas
embriagats per lo sorne lach
qu’en riu li ven de las ensenhas.

Ni lo pavòt ni los encants
ni mai lo lassitge quand tomba
sus la carn fèra de vint ans
rajan espés coma aquel sòmi

Los uòlhs dubèrts au gorg que los pivèla
sènsa relambi en sa vida an begut
lach de gèu que confla un sen d’estèla.

La pietat dau matin as parabandas
os recampava, enclausits e perduts,
entre qu’etèrna anava la nuòch granda.

(Max Rouquette)

Illustration: Patrick Swirc

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Lamentation nocturne (Georg Trakl)

Posted by arbrealettres sur 19 mai 2015



Lamentation nocturne

La nuit s’est levée sur le désastre du front
Avec de beaux astres,
Sur la colline où tu gisais pétrifié de douleur,

Un fauve au jardin ton cœur dévorait.
Ange incandescent,
Tu gis poitrine en lambeaux sur le champ pierreux

À moins qu’oiseau de nuit dans la forêt,
Interminable plainte
Répétée sans relâche en roncier de ramure nocturne.

(Georg Trakl)

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :