Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘s’approfondir’

Attendre attendre (Charles Juliet)

Posted by arbrealettres sur 26 novembre 2020



Illustration: Viviane-Josée Restieau
    
attendre attendre
demeurer inerte
laisser s’approfondir
le silence

mais la faim ronge
s’exacerbe
voudrait me contraindre
à forcer le seuil

surtout
ne rien tenter
ne rien forcer
et d’un mouvement feutré
suspendre l’affût

endurer la brûlure

attendre
encore
attendre

aller plus avant
dans la nudité
qui ouvrira
le passage

(Charles Juliet)

Découvert ici: https://misquette.wordpress.com/

Recueil: Moisson
Traduction:
Editions: P.O.L.

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Attendre attendre (Charles Juliet)

Posted by arbrealettres sur 21 juin 2018



Illustration: Cali Rezo
    
attendre attendre
demeurer inerte
laisser s’approfondir
le silence

mais la faim ronge
s’exacerbe
voudrait me contraindre
à forcer le seuil

surtout
ne rien tenter
ne rien forcer
et d’un mouvement feutré
suspendre l’affût

endurer la brûlure

attendre

encore
attendre
aller plus avant
dans la nudité
qui ouvrira
le passage

(Charles Juliet)

 

Recueil: L’Opulence de la nuit
Traduction:
Editions: P.O.L.

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les corbeaux croassent (Richard Wright)

Posted by arbrealettres sur 22 février 2017



 

Les corbeaux croassent
Tandis que s’approfondit
Le rouge des coquelicots.

***

While crows are cawing,
Poppies are dutifully
Deepening their red.

(Richard Wright)

Illustration

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

J’ai tout pesé (Victor Hugo)

Posted by arbrealettres sur 3 novembre 2015



J’ai tout pesé, j’ai vu le fond, j’ai fait la somme.
Et je n’ai pas distrait un chiffre du total;
J’ai mis le nécessaire en regard du fatal;
Je n’ai pas reculé devant le syllogisme;
La vérité dût-elle être mère du schisme,
J’ai voulu que le vrai jaillit et triomphât;
J’ai remué dix fois les os de Josaphat;
J’ai tâché, les heurtant, d’en tirer l’étincelle;
J’ai compulsé l’antique archive universelle
Et l’énigme semblait toujours s’approfondir…

(Victor Hugo)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :