Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘saturé’

Je l’avais oublié (Henry Bauchau)

Posted by arbrealettres sur 27 septembre 2019



Je l’avais oublié
bientôt
des milliers de feuilles
vont naître
des milliers, des millions de fois ton image
dans le ciel saturé
de la ville.

(Henry Bauchau)

Illustration: ArbreaPhotos  

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’heure est si grande (Jean Mambrino)

Posted by arbrealettres sur 14 novembre 2016



L’heure est si grande

L’heure est si grande
l’ampleur du jour
saturé de lumière
la cérémonie de l’espace

quelques chants d’oiseaux
soutiennent la voûte ouverte
sur l’ouverture infinie

je vois une nuit
derrière le ciel
et derrière la nuit
un autre ciel
plein d’étoiles
silences sur silences
plus véhéments
qu’un cri

à la mesure
de l’heure grande.

(Jean Mambrino)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Visages (Jean Mambrino)

Posted by arbrealettres sur 14 novembre 2016



forme-nuage-visage-femme-2

Visages

Visages
changeants secrets
paysages de chair et de nuages
dont le soleil n’est jamais vu

brusquement
illuminés
ou plongés dans l’ombre

que les yeux sans fin parcourent
ou les lèvres ou les mains
en s’y perdant toujours

et même quand l’être entier s’y abîme
paysages tourmentés cruels
saturés de douceur et de larmes
que traversent des chants des cris
des appels

paysages déserts
couleur d’absence et de nuages
où traînent des reflets
d’une lumière inconnue

lointaine
d’une autre espèce que le visage
juste posée sur cet amer paysage
vraiment venue d’ailleurs

et qui pourtant lui ressemble.

(Jean Mambrino)

 Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Tu es saturé de toi (Pierre Dalle Nogare)

Posted by arbrealettres sur 12 mai 2016



Tu es saturé de toi
De la horde des mots
Que nul cri ne déchire

(Pierre Dalle Nogare)

Illustration: John William Waterhouse

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , | Leave a Comment »

Sonnet d’été (Germain Nouveau)

Posted by arbrealettres sur 21 avril 2016



Sonnet d’été

Nous habiterons un discret boudoir,
Toujours saturé d’une odeur divine,
Ne laissant entrer, comme on le devine,
Qu’un jour faible et doux ressemblant au soir.

Une blonde frêle en mignon peignoir
Tirera des sons d’une mandoline,
Et les blancs rideaux tout en mousseline
Seront réfléchis par un grand miroir.

Quand nous aurons faim, pour toute cuisine
Nous grignoterons des fruits de la Chine,
Et nous ne boirons que dans du vermeil ;

Pour nous endormir, ainsi que des chattes
Nous nous étendrons sur de fraîches nattes ;
Nous oublierons tout, – même le soleil !

(Germain Nouveau)

Illustration: Claude Hardenne

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :