Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘se contracter’

Visage qui m’attire (Jules Supervielle)

Posted by arbrealettres sur 6 mars 2018




    
Visage qui m’attire en mes secrètes rives,
Ton nom simple et léger je ne sais pas le dire,
Sur ma langue toujours il se contracte et meurt.
Mais s’il est mort de peur, la peur le ressuscite.

Heureux celui qui peut dire : « Voici de l’herbe ».
« Regardez ce cheval buvant à la rivière »
Ou bien : « Paul » ou « Robert » ou bien « Marie » ou « Jeanne ».
Mais c’est un autre nom celui qu’en moi j’étrangle
Si mal, avec des mains qui sauraient mieux aimer.

(Jules Supervielle)

 

Recueil: Le forçat innocent suivi de Les amis inconnus
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Soeur limace (Tomas Tranströmer)

Posted by arbrealettres sur 20 mai 2016




Soeur limace
est presque immobile dans l’herbe, ses antennes se contractent
et se déroulent, incertitude et perturbations…
Ce qu’elle me ressemble dans ma quête!

(Tomas Tranströmer)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | 4 Comments »

Dans le désir (Pierre Dhainaut)

Posted by arbrealettres sur 9 septembre 2015



dans le désir je me perds la durée
sans fin ni départ
chaos dense immobile au fond des dunes
au fil des dunes
en l’air très haut se contractant
crissantes

oiseaux mes traces
un charnier d’os blanchis de suite ensablés

poursuis

(Pierre Dhainaut)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Illégalités (Kiki Dimoula)

Posted by arbrealettres sur 6 juillet 2015



Je m’étends et je vis
illégalement
dans des régions dont les autres
n’admettent pas l’existence.

Là je m’arrête et j’expose
mon univers traqué,
là je le propage
avec des moyens amers, indisciplinés,
là je le confie
à un soleil
sans forme ni lumière,
immobile,
qui m’est propre.
Là j’ai lieu.

Mais quelquefois
cela s’arrête.
Alors je me contracte,
et je reviens brutalement
(pour la tranquillité)
à la région
légale et reconnue,
à l’amertume de ce monde.

Et je suis démentie.

***

Illegalities

Illegitimately
I expand and experience
on plains existing
that the others don’t accept

there I stop and present
my persecuted world
there I recreate it
with small insubordinate tools
there I devote it
to a sun
shapeless, lightless
motionless
my personal sun

there I occur

however at sometime
this ends and
I contract and
I violently return
(to calm down)
to the known and acceptable
plain of
the earthly bitterness and

I’m proved to be wrong

(Kiki Dimoula)

Trouvé ici: https://schabrieres.wordpress.com/

Illustration: Bernadette Leclercq

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :