Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘se déliter’

Les dômes de l’église à Chersonèse (Anna Akhmatova)

Posted by arbrealettres sur 22 mars 2019




Je vois sur la douane un drapeau déteint,
Une brume jaune sur la ville.
Et voici que mon coeur se serre
Avec plus de prudence ; les soupirs font mal.

Je voudrais redevenir la fille de la mer,
Les pieds nus dans ses chaussures,
Disposer mes nattes en couronne,
Chanter d’une voix qui tremble d’émotion.

Regarder encore du haut du perron
Les dômes de l’église à Chersonèse,
Et ne pas savoir que bonheur et gloire
Font sans retour se déliter les âmes.

(Anna Akhmatova)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

Déchirure (Bernard Mazo)

Posted by arbrealettres sur 28 août 2018



Déchirure

Si tout se délite
par l’aveuglement des hommes
combien serons-nous à la fin

Sur cette terre démembrée
fissurée saccagée

Combien serons-nous à survivre
à l’éclat soudain meurtrier du soleil

(Bernard Mazo)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

Illustration: Gao Xingjian

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Murailles des tempêtes (Jean Laude)

Posted by arbrealettres sur 30 juillet 2018



 

Hervé Rochoux  tempête9

Murailles des tempêtes, j’y cloue un fanal.
Banquises suspendues, surface d’un seul gris.

Il demande. J’ai demandé. Rien ne répond qu’un cri, un cri
que l’on isole
des basses tailles de la mer

La chambre alternative, et les remparts du temps.
Seulement ce fanal, et seulement ce clou, rouillé, qui se délite.

Le vent fut la banquise, infranchissable mur affronté la nuit,
et l’obscur m’interroge.
L’ombre envahit la houle. Il y a ce silence, en bordure de ciel,
la trace blanche d’un éclair.

Un cri, ce n’est qu’un cri, que l’on isole.
Et le cri meurt, insecte bref, fourbu, entre les lattes.

(Jean Laude)

Découvert chez Lara ici

Illustration: Hervé Rochoux 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le vent soustrait (Max Alhau)

Posted by arbrealettres sur 4 mai 2017



    

Le vent soustrait

Tout s’échappe, se délite
et gagne la fumée,
le souffle et les choses sans forme
autour desquelles nous gravitons.
Les mots comme les gens
courent au plus pressé
puis s’effacent dans leur blancheur.

(Max Alhau)

 

Recueil: Présence de la Poésie
Editions: Editions des Vanneaux

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Aurais-je mis plus de poids à vivre (Jamel Eddine Bencheikh)

Posted by arbrealettres sur 3 juin 2015



Aurais-je mis plus

De poids à vivre si j’avais
Par avance
Connu la légèreté d’existence?

Tandis que le souvenir se délite
Je tiens des moments
Comme une ronde

L’effroi se démentira-t-il
Le jour où impréparé
Je recevrai l’annonce?

(Jamel Eddine Bencheikh)


Illustration: Gilbert Garcin

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :