Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘se gorger’

Euphorbe (Frédéric Jacques Temple)

Posted by arbrealettres sur 26 avril 2019



Illustration 
    
Euphorbe

Un papillon
se gorge
du suc toxique
de la pulpe viride.

(Frédéric Jacques Temple)

 

Recueil: Dans l’erre des vents
Traduction:
Editions: Bruno Doucey

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

Fraternité de la parole (Andrée Chedid)

Posted by arbrealettres sur 6 novembre 2018



Fraternité de la parole

Comme d’Air
Comme d’Eau

L’homme se gorge de sons :
D’où germa la parole.

(Andrée Chedid)


Illustration: Boleslaw Biegas

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , | 2 Comments »

C’EST LA, NICHÉ… (Jean Rousselot)

Posted by arbrealettres sur 28 septembre 2018



 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

C’EST LA, NICHÉ…

C’est là, niché
Il n’y a qu’à prendre
A se gorger
C’est là, créé
Il n’y a qu’à.

Mais on veut des brumes autour
Et de la mer et de la nuit
Pour faire mieux
Pour faire dieu
A tout le moins un peu moins court.

Il ne nous suffit pas que ça nous cause
Que ça nous ressemble
Que ça nous soit chaud
Que ça nous noie.

Il faudrait encore que ce fût un théâtre
Avec des glaces
Des machins de secours
Et l’on meurt sans savoir
Qu’il n’y a pas d’autre espace
Que ça.

(Jean Rousselot)

Illustration: ArbreaPhotos
 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Une mouche a été tuée (Abbas Kiarostami)

Posted by arbrealettres sur 31 août 2018



Une mouche
A été tuée
Pour s’être gorgée de gâteau

(Abbas Kiarostami)


Illustration

Posted in humour, méditations | Tagué: , , , , | Leave a Comment »

LES VISAGES DES FLEURS (Nikiforos Vrettakos)

Posted by arbrealettres sur 4 mai 2018



Illustration: Arduinna

    

LES VISAGES DES FLEURS

Encore une fois aujourd’hui, je me suis
arrêté un grand moment et j’ai regardé
le visage d’une fleur.
J’ai trouvé ses yeux ;
je me suis penché
et j’ai ressenti
de la crainte.

Et je me suis gorgé d’amour
gorgé de respect
gorgé d’humanité.

(Nikiforos Vrettakos)

 

Recueil: LA MYTHOLOGIE DES FLEURS
Traduction: N. Lygeros
Editions:

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

A pleine main à pleine bouche (Patricia Cottron-Daubigné)

Posted by arbrealettres sur 2 décembre 2017



 

mures

A pleine main à pleine bouche
comme on mange les plaisirs gourmands
sur un chemin buissonnier, des fruits rouges,
avec des aubépines leur éclat dans le retour nouveau des jours
on mêle les saisons
tout se gorge de salive
qui coule dans les mots
ô les mots comme les beaux jours
ça fait le corps plus grand
et de grands repos dedans.

(Patricia Cottron-Daubigné)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Don d’une larme (Olivier Larronde)

Posted by arbrealettres sur 9 novembre 2017



Don d’une larme

Quels coups de griffes et de dents
Pour la naissance d’une larme !
Maman,
celles que je t’ai prises
Dont toute ma ruche se gorge
(Fleurs du miel qui parfumera
Nos deux âmes comme une haleine),
Voudraient que leur sœur orpheline
Trouve une crèche sur ta gorge.

(Olivier Larronde)

Illustration: Jean-Claude Forez

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Souviens-toi (Henri Cazalis)

Posted by arbrealettres sur 26 août 2017



Illustration: William Bouguereau
    
Souviens-toi que tu dois mourir,
et peut-être mourir tout entier, corps et âme.
Hâte-toi donc, gorge-toi de lumière,
soûle-toi d’amour et surtout de beauté!
Avec le vin du rêve, remplis d’éternité et d’infini
les courtes minutes de ta vie terrestre.

Le condamné à mort peut demander un repas royal :
demande un repas divin; mais hâte-toi,
car l’heure de l’exécution s’approche.

(Henri Cazalis)

 

Recueil: Le livre du Néant
Editions: Alphonse Lemerre

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

J’ai cherché dans ta chair (Lucien Becker)

Posted by arbrealettres sur 16 août 2017



Illustration: Kathryn Jacobi
    
J’ai cherché dans ta chair une raison de vivre,
je n’ai trouvé qu’un corps où ma bouche
revenait avec le même baiser d’acier,
la même pointe de feu hardie et désespérée.

Au moment où la terre remontait jusqu’à mes mains
dans le battement d’un ventre à peine déclos,
je criais ma joie à l’être sur lequel je roulais
comme sur la plus haute vague de la mer.

Je tentais de passer bien au-delà de cette chair
mais elle restait simplement franchie comme un pas
arqué dans un printemps de rosée,
comme une fente de soleil au coeur du monde.

Les mots que je disais pour lier l’espace à nous
s’abattaient comme des oiseaux
dans le regard desquels tout le ciel avait tenu
et l’amour demeurait imprenable entre nos yeux.

Ton corps perdait peu à peu son visage,
le monde un instant se fermait sur moi
et au plus clair de cette femme qui me cachait la terre
je trouvais des forêts de douceur.

Et nous étions aussi loin l’un de l’autre
que la lumière l’est de la pierre qu’elle touche.
Nous nous retrouvions dans notre nudité comme devant un miroir
qui n’a pas besoin du jour pour se reconnaître.

En pleine éternité, dans une chute interminable
de montagne en montagne, de clairière en clairière,
nos corps se tenaient aux branches de tendresse
qui naissaient d’un sein tendu contre mon épaule.

Nos chairs nues comme un matin de fenêtres
montaient d’un seul jet vers deux visages
qui s’étonnaient de n’avoir pour limite que le fond d’un regard.
Rien ne nous séparait lorsque nous fermions les yeux.

Le plaisir était neuf comme une coulée de métal.
Tu n’étais plus qu’un fruit tombé dans l’herbe
et pour y goûter il fallait chercher ta bouche,
il fallait se gorger de tes seins, de ton sexe.

Un baiser et notre existence n’avait plus de poids
Un sourire et l’amour recouvrait toutes les vallées
Un regard et la mer était au-dessus de nous
Un mot et le monde revenait lentement sous nos pieds.

(Lucien Becker)

 

Recueil: Rien que l’amour
Editions: La Table Ronde

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

LA SOURCE (Sire de Chambley)

Posted by arbrealettres sur 14 juillet 2017



Illustration
    
LA SOURCE

Source vénérienne où vont boire les mâles !
Fissure de porphyre où frise un brun gazon,
Qui, fin comme un duvet, chaud comme une toison,
Moutonne dans un bain de senteurs animales.
Quand un homme a trempé dans tes eaux baptismales
Les désirs turgescents qui troublaient sa raison,
Il en garde à jamais la soif du cher poison
Dont s’imprègne sa peau dans tes lèvres thermales.
Jouvence des cœurs ! Fontaine des plaisirs !
Abreuvoir où descend le troupeau des désirs
Pour s’y gorger d’amour, de parfums et d’extases !
Il coule de tes flancs, le nectar enchanté,
Elixir de langueur, crème de volupté…
Et pour le recueillir, nos baisers sont des vases !

(Sire de Chambley)

 

Recueil: Anthologie universelle des baisers (III France)
Editions: H. Daragon

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :