Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘se haïr’

SOLITUDE (Rainer Maria Rilke)

Posted by arbrealettres sur 17 mars 2018



 

Bill Viola wi

SOLITUDE

La solitude est pareille à ces pluies
qui, montant de la mer, s’avancent vers les soirs.
Des plaines elle va, lointaines et perdues ,
au ciel qui la contient toujours.
Et c’est du ciel qu’elle retombe sur la ville.

La solitude pleut aux heures indécises :
lorsque vers le matin se tournent les rues neuves,
lorsque les corps épuisés de méprises
s’entre-écartent, tristes et inassouvis,
et que les hommes qui se haïssent
doivent coucher ensemble dans un lit :
la solitude alors s’éloigne au fil des fleuves…

(Rainer Maria Rilke)

Illustration: Bill Viola

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Je me fête et me hais moi-même (Leopoldo María Panero)

Posted by arbrealettres sur 4 février 2018




    
Je me fête et me hais moi-même
je palpe le mur où il faudra graver mon absence
tandis que le poème s’écrit contre moi,
contre mon nom
contre une malédiction du temps.

Je crache ces vers dans le refuge de Dieu
où rien n’existe
sinon le poème contre moi.

***

Me celebro y me odio a mí mismo
palpo el muro en que habrà de grabarse mi ausencia
mientras el poema se escribe contra mí,
contra mi nombre
como una maldición del tiempo.

Escupo estos versos en la guarida de Dios
donde nada existe
sino el poema contra mí.

(Leopoldo María Panero)

Découvert ici: https://schabrieres.wordpress.com/

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Dieu, toi qui es, toi qui me ronges (Luc Dietrich)

Posted by arbrealettres sur 9 septembre 2016



 

Dieu, toi qui es, toi qui me ronges,
toi qui me brûles et me glaces tour à tour,
manifeste-toi en moi, brille par éclats en cette terre pourrie,
manifeste-toi par le sentiment que je connais ;
Dieu, fais que je me haïsse assez fort pour gagner le pouvoir de me défaire
et puis de me reconstruire.

(Luc Dietrich)

 

 

Posted in méditations | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Non ! Reviens ! (Frédéric Nietzsche)

Posted by arbrealettres sur 2 octobre 2015



 

Non !
Reviens !
Avec tous tes supplices !
Toutes mes larmes prennent
vers toi leur cours !
Et la dernière flamme de mon cœur —
s’éveille pour toi.
Ô reviens,
mon dieu inconnu ! ma douleur !
mon dernier bonheur !…

(Un éclair. Dionysos apparaît dans une beauté d’émeraude.)

Dionysos :

Sois avisée, Ariane !…
Tu as de petites oreilles, tu as mes oreilles :
mets-y un mot avisé ! –
Ne faut-il pas d’abord se haïr, si l’on doit s’aimer ?…
Je suis ton labyrinthe…

(Frédéric Nietzsche)

Illustration: Salvador Dali

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

 
%d blogueurs aiment cette page :