Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘se rapetisser’

Il n’y a de langue qui vaille (Jacques Izoard)

Posted by arbrealettres sur 26 mai 2018



Illustration: Antoine Mercier
    
Il n’y a de langue qui vaille !
Mais les entrailles, mais les entrailles !
Quelqu’un se rapetisse
et pénètre en ce corps tuméfié.
L’univers est à l’envers.
Le sang, la cohue.

(Jacques Izoard)

 

Recueil: Lieux épars
Traduction:
Editions: De la Différence

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :