Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘se raser’

Le Moine en mal d’amour (Leonard Cohen)

Posted by arbrealettres sur 23 janvier 2018




Illustration  de l’auteur
    
Le Moine en mal d’amour

Je me suis rasé le crâne
J’ai revêtu une robe
Je dors dans un coin de cabane
à deux mille mètres d’altitude en montagne
C’est lugubre ici
La seule chose dont je peux me passer
c’est un peigne

***

The lovesick monk

I shaved my head
I put on robes
I sleep in the corner of a cabin
sixty-five hundred feet up a mountain
It’s dismal here
The only thing I don’t need
is a comb

(Leonard Cohen)

 

Recueil: Le livre du désir
Traduction: Jean-Dominique Brierre et Jacques Vassal
Editions: Cherche Midi

Posted in humour, méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Si, si, si… (Tahar Ben Jelloun)

Posted by arbrealettres sur 3 août 2017




    
Si X. avait eu ce jour-là une forte migraine,
si sa femme avait eu besoin de lui pour l’accompagner à l’hôpital,
si le réveil n’avait pas sonné ce matin-là,
s’il avait pris la peine de se raser,
s’il avait renoontré un copain qui lui avait offert un café,
si, si, si…

Ismaël n’aurait pas été écrasé à 9 h 11 minutes
par le chauffeur du camion
qui passait devant chez lui à toute vitesse.

(Tahar Ben Jelloun)

 

Recueil: Que la Blessure se ferme
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Un chien, pour le séduire (Albert Cohen)

Posted by arbrealettres sur 30 juin 2016



Un chien, pour le séduire,
je n’ai pas à me raser de près ni à être beau,
ni à faire le fort,
je n’ai qu’à être bon.

Il suffira que je tapote son petit crâne
et que je lui dise qu’il est un bon chien,
et moi aussi.

Alors, il remuera sa queue
et il m’aimera d’amour avec ses bons yeux,

m’aimera même si je suis laid et vieux et pauvre, repoussé par tous,
sans papiers d’identité et sans cravate de commandeur,
m’aimera même si je suis démuni des trente-deux petits bouts d’os de gueule,

m’aimera, ô merveille, même si je suis tendre et faible d’amour.

(Albert Cohen)

 

 

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :