Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘se recueillir’

LA SEMAISON (Philippe Jaccottet)

Posted by arbrealettres sur 20 mai 2018



nature  a (6)

 

LA SEMAISON

Notes pour des poèmes

I
Nous voudrions garder la pureté,
le mal eût-il plus de réalité.

Nous voudrions ne pas porter de haine
bien que l’orage étourdisse les graines.

Qui sait combien les graines sont légères
redouterait d’adorer le tonnerre.

II
Je suis la ligne indécise des arbres
où les pigeons de l’air battent des ailes;
toi qu’on caresse où naissent les cheveux
Mais sous les doigts déçus par la distance
le soleil doux se casse comme paille.

III
La terre ici montre la corde. Mais qu’il pleuve
un seul jour, on devine à son humidité
un trouble dont on sait qu’elle reviendra neuve.
La mort, pour un instant, a cet air de fraîcheur
de la fleur perce-neige…

IV
Le jour se carre en moi comme un taureau :
on serait près de croire qu’il est fort…

Si l’on pouvait lasser le torero
et retarder un peu la mise à mort!

V
L’hiver, l’arbre se recueille.

Puis le rire un jour bourdonne
et le murmure des feuilles,
ornement de nos jardins.

Pour qui n’aime plus personne,
la vie
est toujours plus loin.

(Philippe Jaccottet)

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

RETOURNE SUR TES PAS (Anne Hébert)

Posted by arbrealettres sur 24 avril 2018



RETOURNE SUR TES PAS

Retourne sur tes pas ô ma vie
Tu vois bien que la rue est fermée.

Vois la barricade face aux quatre saisons
Touche du doigt la fine maçonnerie de nuit
dressée sur l’horizon
Rentre vite chez toi
Découvre la plus étanche maison
La plus creuse la plus profonde.

Habite donc ce caillou
Songe au long cheminement de ton âme future
Lui ressemblant à mesure.

Tu as bien le temps d’ici la grande ténèbre ;
Visite ton coeur souterrain
Voyage sur les lignes de tes mains
Cela vaut bien les chemins du monde
Et la grand’place de la mer en tourment

Imagine à loisir un bel amour lointain
Ses mains légères en route vers toi

Retiens ton souffle
Qu’aucun vent n’agite l’air
Qu’il fasse calme lisse et doux
À travers les murailles

Le désir rôde vole et poudre
Recueille-toi et délivre tes larmes
Ô ma vie têtue sous la pierre !

(Anne Hébert)

Illustration: ArbreaPhotos

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Instant du fruit (Zhu Da)

Posted by arbrealettres sur 18 avril 2018



Instant du fruit
Posé là en silence
Où ciel et terre se rejoignent
Dans la douce rondeur
La lumière s’y recueille
Et se laisse cueillir
Déchirant instant du don
D’un fruit consenti
Eclat de la chair
Ombre de l’esprit

(Zhu Da)


Illustration: Zhu Da

 

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Quels sentiments s’emparent de toi (Carl Gustav Carus)

Posted by arbrealettres sur 3 février 2018



Illustration: David Caspar Friedrich
    
Quels sentiments s’emparent de toi
lorsque gravissant le sommet des montagnes,
tu contemples de là-haut la longue suite des collines,
le cours des fleuves et le spectacle glorieux qui s’ouvre devant toi ?

— tu te recueilles dans le silence,
tu te perds toi-même dans l’infinité de l’espace,
tu sens le calme limpide et la pureté envahir ton être,
tu oublies ton moi.

Tu n’es rien,
Dieu est tout.

(Carl Gustav Carus)

 

Recueil: Neuf Lettres sur la peinture de paysage
Traduction:
Editions:

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Interlude (Patrice de La Tour du Pin)

Posted by arbrealettres sur 21 août 2017



Interlude

Recueillons-nous; allons reviser nos amours.
Tous ces marais fermés sentent la pourriture,
La décadence; il faut oublier pour toujours
Ce qui fut notre seule nourriture.

Cette nuit sur l’étang de Foulc, en fin décembre,
Ces passages dans l’ombre et ce grand ciel hanté,
Tout cela serait-il une extase de chambre,
Un aveu brutal de stérilité ?

Pourtant le vent sentait l’homme si fortement!
Ce n’était pas un vent d’idéal, de chimère,
Il était tout gonflé des merveilleux relents
Des eaux dormantes et des fondrières.

Il y a quelque chose de mort dans cette âme,
Quelque chose qui ne bat plus, qui sonne creux!
Sagesse! et les destins ironiques proclament
La naissance d’un jour clair et joyeux!

Sagesse! il faut viser aux choses éternelles,
Retourner vers le temple et ses secrets accords,
Où l’on entend, quand on se penche sur leurs stèles,
Si doucement battre le coeur des morts…

(Patrice de La Tour du Pin)


Illustration

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’air s’épaissit en nuées (Maurice Benhamou)

Posted by arbrealettres sur 4 août 2017



Illustration
    
L’air s’épaissit en nuées.

A la bifurcation
des chemins
attend
celle qui m’environne.

Je navigue et divague
en ce qui résiste
au néant

une haleine de lune
un bruissement d’être
dans les mimosas écumeux
où se recueille
grâce
d’arrière vie,
le souffle de l’absence.

Pourquoi chercher
le seuil crépusculaire
de ce qui commence ?

En l’innommable
brûlant, brûlant,
plus loin que la chair,
court la déchirure.

(Maurice Benhamou)

 

Recueil: Tréfonds du Temps
Editions: Unes

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Départ (Bernard de Louvencourt)

Posted by arbrealettres sur 24 juillet 2017



Illustration
    
Départ

Et de sa main, au fil de l’eau,
S’échappe et tombe, feuille à feuille,
Moussure verte, chèvrefeuille.
L’automne tremble — pourtant chaud.

L’été desserre son étau,
L’automne rêve et se recueille ;
Une prière au fil de l’eau
S’échappe et tombe, feuille à feuille.

Ainsi s’emporte au fil de l’eau
Mon cœur qui tristement s’endeuille !
Partir, c’est laisser un lambeau :
L’âme s’échappe, feuille à feuille…

(Bernard de Louvencourt)

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Instant du fruit mûr (François Cheng)

Posted by arbrealettres sur 4 juillet 2017



Illustration: Edvard Munch
    
Instant du fruit mûr
Mué, là, en offrande
Où ciel-terre retrouvent
Leur douce rondeur
L’été s’y recueille
Et se laisse cueillir
Déchirante entraille
D’un fruit consenti
Éclat de la chair
Ombre de l’esprit

(François Cheng)

 

Recueil: A l’orient de tout
Editions: Gallimard

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’ABÎME (Victor Segalen)

Posted by arbrealettres sur 15 avril 2017



L’ABÎME

Face à face avec la profondeur,
l’homme, front penché, se recueille.

Que voit-il au fond du trou caverneux ?
La nuit sous la terre, l’Empire d’ombre.

(Victor Segalen)

Illustration

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Les feuilles (Albert Lozeau)

Posted by arbrealettres sur 19 décembre 2016



Les feuilles

Tout est vert sous nos pas, sur nos fronts tout est vert !
Aux jours du renouveau mon âme se recueille,
Et je chante, inspiré par la douceur de l’air,
La gloire des premières feuilles.

Les petites feuilles d’un jour
Tendres, à peine déplissées,
Qui semblent faites de velours
Pâle, et de lumière glacées :

Feuilles de longs saules hâtifs,
Feuilles d’érables dentelées,
Feuilles de bouleaux, feuilles d’ifs,
Feuilles des arbres des allées,

Toutes croissent pour que les nids,
Ayant leur feuillage pour voiles,
Soient peuplés d’espoirs infinis,
Cachés même aux yeux des étoiles !

Elles gardent bien leur secret
Les petites feuilles discrètes :
À peine un seul geste indiscret
Quand au vol les ailes sont prêtes…

Et qu’elles sont belles à voir
Après la pluie, au clair de lune !
Dans le calme odorant du soir,
C’est, comme enchâssé dans chacune,

Un liquide et pur diamant
Qui tremble sur la feuille sombre,
C’est comme un autre firmament
Brillant tout près de nous, dans l’ombre !

C’est aussi, le long des maisons,
La fraîcheur tendue aux persiennes,
Et les indicibles frissons
De la brise musicienne…

C’est le repos des yeux lassés,
La poésie et le mystère,
L’abri des rêves caressés,
Et c’est le salut de la terre !

Tout est vert sous nos pas, sur nos fronts tout est vert !
Aux jours du renouveau mon âme se recueille,
Et je chante, inspiré par la douceur de l’air,
La gloire des premières feuilles !

(Albert Lozeau)

Illustration: ArbreaPhotos  

 

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :