Arbrealettres

Poésie

Posts Tagged ‘se risquer’

UNE LONGUEUR D’AVANCE (André Welter)

Posted by arbrealettres sur 9 septembre 2021



Illustration
    
UNE LONGUEUR D’AVANCE
à Gérard Chaliand

La poésie se joue du temps.
Elle parle et sait de très loin.
Dans l’univers d’avant-naître.
Dans l’instant d’outre-venue.
Dans le réel plus vaste.

Elle est lueur de mise en abîme.
Feu souverain hors des flammes.
Trace qui préfigure.
Elle est nuit très pure.
Aube fraîche.
Grand midi.

Rythme et visée
de toute vie qui se risque.
La poésie est sursaut d’adolescence à jamais.
Désir sans frein.

Vitesse.
Vertige.
Frénésie de départ.

Comme un galop dans le sang.
Comme un soleil à la bouche.
Et l’infini qui se donne en partage…

[…]

(André Welter)

 

Recueil: La vie en dansant – Au cabaret de l’éphémère – Avec un peu plus de ciel
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

L’ONDÉE… (Alain Fournier)

Posted by arbrealettres sur 30 novembre 2020



Illustration
    
L’ONDÉE…

« Une touffe de fleurs où trembleraient des larmes. »
(SAMAIN).

L’ondée a fait rentrer les enfants en déroute,
La nuit vient lente et fraîche au silence des routes,
Et mon cœur au jardin s’épanche goutte à goutte

Si discret, maintenant, et si pur… qu’à l’aimer
On pourrait se risquer – Oh ! Belle qui viendrez,
Vous ouvrirez la grille un soir mouillé de mai.

Timidement, avec des doigts qui se méfient,
Et qui tremblent… un peu, vous ouvrirez, ravie
D’amour et de fraîcheur et de frayeur… un peu.

Les lilas aux barreaux sont encore lourds de pluie…
Qui sait si les lilas, inclinés, lourds d’aveux,
Vont pas pleurer sur vos cheveux !…

Vous irez, doucement, tout le long des bordures,
Chercher des fleurs pour vous les mettre à la ceinture
Mes pensées frissonnantes pour en faire un bouquet

Gardez-vous bien, surtout, de passer aux sentiers
Où les herbes, ce soir, ont d’étranges allures,
Où les herbes sont folles et meurent de rêver !…
Si vous alliez mouiller vos petits pieds !…

Les rondes folles se sont tues,
Les herbes folles vont dormir.
L’allée embaume à en mourir…
Tu peux venir, ma bienvenue !

Tout le soir, sagement, tu descendras l’allée
Tiède d’amour, de pétales et de rosée.

Tu viendras t’accouder au ruisseau de mon cœur
Y délier ta cueillette, y délier fleur à fleur
La candeur des jasmins et l’orgueil des pensées.

Et tout le soir, dans l’ombre humide et parfumée,
Débordant de printemps, de pluie et de bonheur,
Les larges eaux de paix, les eaux fleurdelisées
Rouleront vers la Nuit des branches et des fleurs…

(Alain Fournier)

 

Recueil: Miracles
Traduction:
Editions:

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

FILLES DE NEW YORK (Avrom Reisen)

Posted by arbrealettres sur 18 novembre 2019



Illustration
    
FILLES DE NEW YORK

Les filles dans les rues
Ondulent et se plient.
Chacune est violon
Leurs gestes – mélodie.
Dans la beauté du soir
Où que ton pas se risque,
Tu vois les violons
Tu n’entends que musique.
Ô violons aimés
Dans la ville si vaste,
Dès lors où que tu sois
Tu es dans un orchestre.

(Avrom Reisen)

 

Recueil: Anthologie de la poésie yiddish Le miroir d’un peuple
Traduction:
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Par tous les moyens (Rabindranath Tagore)

Posted by arbrealettres sur 22 avril 2019




    
Par tous les moyens, ils essaient de me garder à l’abri,
ceux qui m’aiment dans ce monde.
Mais il ne va pas ainsi avec ton amour qui est plus grand que le leur,
et tu me laisses libre.

De crainte que je ne les oublie, ils ne se risquent jamais à me laisser seul.
Mais jour après jour passe, et toi tu ne te montres pas.

Bien que je ne te nomme pas dans mes prières,
bien que je ne te retienne pas dans mon coeur,
ton amour pour moi attend encore mon amour.

(Rabindranath Tagore)

 

Recueil: L’offrande lyrique
Traduction: André Gide
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

ROYAUME DES OMBRES (Hans Magnus Enzensberger)

Posted by arbrealettres sur 3 avril 2018




    
ROYAUME DES OMBRES

I
il y a une place ici je la vois
une place libre
ici à l’ombre

II
cette ombre
n’est pas à vendre

III
peut-être la mer aussi
projette-t-elle une ombre
peut-être aussi le temps

IV
les guerres des ombres
sont jeux
aucune ombre à une autre
ne fait de l’ombre

V
ombre
est dur à tuer

VI
pour un court instant
je me risque hors de mon ombre
pour un court instant

VII
qui veut voir le jour
tel qu’il est
doit s’enfoncer
dans l’ombre

VIII
ombre
plus claire que le soleil
fraîche ombre de la liberté

IX
mon ombre à moi disparaît
complètement dans l’ombre

X
à l’ombre
il y a toujours une place libre.

(Hans Magnus Enzensberger)

 

Recueil: Mausolée
Traduction: Maurice Regnaut et Roger Pillaudin
Editions: Gallimard

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Au large (Andrée Chedid)

Posted by arbrealettres sur 9 septembre 2017



Au large

Epiés par la mort
Brassés par l’existence
Nous sommes ce lieu d’un souffle
Trop vaste pour nos contours

Seule la musique résonne
Par-delà tous les sons

Seule se risque la poésie
Au plus large du temps.

(Andrée Chedid)

Posted in méditations, poésie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , | 2 Comments »

Le Soleil (Homero Aridjis)

Posted by arbrealettres sur 28 mai 2017




    
Le Soleil, un oeil.
un oeil vif, une conscience.
Sinon pensant, un oeil de feu.
Personne ne s’est risqué à l’appeler

(Homero Aridjis)

 

Recueil: Les poèmes solaires
Traduction: Ivan Alechine
Editions: Mercure de France

Posted in poésie | Tagué: , , , , , , , , | 1 Comment »

Se risquant dehors (Richard Wright)

Posted by arbrealettres sur 21 novembre 2016



 

Se risquant dehors,
Les gosses vont à pas timides,
Égards pour la neige.

***

Venturing outdoors,
The children walk timidly,
Respecting the snow.

(Richard Wright)

Illustration: Ruskin Spear

 

 

Posted in haïku, poésie | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :